Oubliez le boulot !

Destination – Orford

Destination – Orford

Orford comme une destination touristique

Le Canton d’Orford, situé dans l’Estrie, est célèbre comme destination touristique. Son territoire est très montagneux est ses nombreux montagnes attirent des alpinistes, des randonneurs, des cavaliers, des skieurs et des planchistes pendant les quatre saisons de l’année..

Le vaste parc provincial de Mont-Orford abrite un excellent terrains de golf (un autre est situé dans le Canton). Les adeptes du vélo apprécient la piste cyclable La Montagnarde qui relie le village de Cherry-River et les pistes du parc au réseaux régional de l’Estriade. Ses magnifiques plans d’eux sont propices à tous les sorte des sports aquatiques.

Le fameux Centre d’Arts Orford est reconnu hors du Québec grâce à son école de musique de réputation internationale. C’est école est la seule de genre au Canada.

Le festival d’été de musique attire les plus grands noms.

Des expositions d’artistes et des ateliers de musique complémentent le portrait d’Orford. Enfin, il faut mentionner le prestige des restaurants et des hôtels d’Orford qui est, répétons-le, une destination touristique de premier ordre.

Village de Cherry River

Comprise dans la municipalité du canton d’Orford, en Estrie, cette petite agglomération est située à 25 km au sud-ouest de Sherbrooke et à 6 km au nord de Magog. Elle a pris sa dénomination de la rivière qui la traverse, aujourd’hui, Rivière aux Cerises ; des cerisiers sauvages poussent sur les berges de ce cours d’eau. Le bureau de poste de Cherry River a été en service entre 1875 et 1913. Le répertoire Lovell’s de 1895 indique que ce village de 300 personnes compte deux magasins, deux manufactures et une fabrique de barattes à beurre. C’est à cause de la présence de cette dernière que ce village a pris le surnom de Tubville à ses débuts, l’anglais « tub » ayant pour signification, entre autres, « bac », caisse. Variante : Sherry River.

Canton d’Orford

Proclamé en 1801, situé à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Sherbrooke, le canton d’Orford fut désigné dès 1792 et son nom paraît sur la carte de Gale et Duberger en 1795. L’appellation reprend celle d’un village d’Angleterre du comté du Suffolk. Le massif du mont Orford, sur lequel s’est greffé un important parc de récréatation, occupe une bonne partie du territoire dans la vaste municipalité de même nom.

Canton d'Orford

Canton d’Orford. Image libre de droits.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *