Oubliez le boulot !

Destination touristique : Îsle-aux-Coudres

Destination touristique : Îsle-aux-Coudres

Attraits touristiques de l’Isle-aux-Coudres

Parmi les attraits touristiques de l’Îsle-aux-Coudres qui est en si un grand attrait, grâce à ses paysages merveilleux, l’on peut mentionner des troupes du Théâtre de la Roche Pleureuse et le Théâtre d’été de Charlevoix.

L’on peut faire le tour de l’île à vélo en prenant le temps de visiter et les musées fort intéressants, tels que le Centre d’Interprétation et d’Observation des voitures d’Eau, les Moulins de l’Isle-aux-Coudres qui présente en plus des expositions d’artistes locaux, le musée très curieux des Voitures d’Eau (ne pas confondre avec le Centre mentionné), les Maisons Boucard et Leclerc, deux magnifiques exemples de l’architecture rurale québécoise, les églises de Saint-Bernard et de Saint-Louis.

Les voyageurs peuvent acquérir des oeuvres de tissage, des sculptures et des meubles fabriqués selon les techniques traditionnelles qui sont transmises de génération en génération.

Signalons aussi la présence de nombreuses croix noires le long de la route de l’île. Appelées «Croix de chemin», ces croix illustrent la vie religieuse des villages d’antan, étant des symboles de la foi chrétienne des habitants de l’île. Ces croix furent érigées par les résidents des rangs de l’île que vivant loin de l’église du village, construisaient ces croix autour desquelles ils se réunissaient pour prier.

Soulignons finalement que l’office de Tourisme de l’Îsle-aux-Coudres a conçu une chasse au trésor que vous pouvez faire seul, en groupe ou en famille. Habituellement, la chasse au trésor est offerte tout l’été jusqu’au début octobre peut se faire en vélo ou en auto et c’est une activité accessible à tout le monde. Feuilles d’inscription sont disponibles chez tous les commerçants participants.

Ruisseau de la Lessive

C’est du côté nord de l’île aux Coudres, vis-à-vis de Baie-Saint-Paul, qu’on trouve ce petit cours d’eau. Situé dans la municipalité de Saint-Bernard-de-l’Île-aux-Coudres, le ruisseau de la Lessive se déverse dans le mouillage de la Prairie, désigné autrefois comme Le Mouillage.

Selon le frère Marie-Victorin, c’est près de l’embouchure de ce ruisseau que Jacques Cartier mouills à l’île en 1535. Cet endroit, favorable à l’approvisionnement en eau douce, fut très fréquenté par les navires à voiles. Une fois sur place, selon l’abbé Alexis Mailloux, on en profitait souvent pour laver les vêtements, ce qui a valu à ce cours d’eau l’appellation de Ruisseau de la Lessive. L’usage de toponyme serait répandu chez les habitants de l’île depuis plus de deux siècles.

Butte à Cailla

À Saint-Louis-de-l’Isle-aux-Coudres, dans la région de Charlevoix, la butte a Cailla s’élève à 27 mètres de hauteur, à proximité du chemin d’accès à la pointe de l’Islet. Cet endroit, sis à l’extrémité sud-ouest de l’île aux Coudres, offre une vue imprenable sur le fleuve Saint-Laurent. Jadis, un simple d’esprit surnommé Cailla avait lui aussi découvert cet impressionnant paysage et passait tout son temps à l’observer sur une roche de 2 mètres de hauteur et de 4 mètres de largeur, situé non loin de la butte. Cette dénomination remonterait à 1875 et même avant puisque, à cette époque, l’historien Henri-Raymond Casgrain parle de la butte à Caya, sans doute une déformation orthographique de la forme que l’on connaît aujourd’hui. D’autres ont fourni les appellations La Butte, Butte à Ragout, probablement une transformation de Raoul, prénom du propriétaire ancien, et Butte des Chasseurs, en raison du loup marin et de la baleine qui se trouvaient autrefois en abondance dans les environs. L’ignorance et l’incompréhension des cartographes à entraîné les formes Butte à Gaillard et Butte Gaillarde.

Moulin Isle aux coudres

Moulin banal de l’Îsle-aux-Coudres. Photo en domain public.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *