Oubliez le boulot !

Historique de La Visitation-de-l’Île-Dupas

Historique de La Visitation-de-l’Île-Dupas

Historique de la municipalité de La Visitation-de-l’Île-Dupas

Le véritable peuplement de l’île Dupas débute en 1699, avec l’arrivée d’un contingent de personnes originaires de Champlain, qui s’établissent dans l’actuelle région de Lanaudière (municipalité régionale de comté D’Autray), sur un territoire en pointe du sud au nord, dans les environs de Saint-Cuthbert et de Berthierville.

Cet espace insulaire englobe également l’île anciennement identifiée comme Isle du Pads, nom, parfois orthographié Isle du Pas, la plus importante de l’archipel du Lac Saint-Pierre en face de Berthier. La municipalité établie en 1845 portait le nom de L’Isle-du-Pads. Abolie en 1847, elle devenait partie de la municipalité du comté de Berthier et était rétablie en 1855 sous le nom de La Visitation-de-la-SAinte-Vierge-de-L’Isle-du-Pads, appellation-fleuve qui compte parmi les dénominations les plus longues de l’histoire québécoise. Ce dernier nom, qui était aussi celui de la paroisse érigée civilement en 1842, tire partiellement son origine de l’appellation de la paroisse de L’Isle-du-Pads, érigée canoniquement en 1834.

En 1981, on abrège la dénomination en La Visitation-de-l’Île-Dupas, tout en rectifiant la graphie et en modifiant le statut de municipalité de paroisse en municipalité sans autre désignation. La dénomination rappelle le premier seigneur de l’île en 1672, Pierre Dupas (1637-1677), officier au régiment de Carignan qui arrive au Canada en 1665. Il s’était installé avec deux serviteurs sur l’île en 1669. Sa veuve vendra la seigneurie de l’Île-Dupas-et-du-Chicot en 1677 à Charles Aubert de La Chesnaye. Quant au constituant Visitation, repris par une dizaine de paroisses québécoises, il commémore la fête liturgique célébrée le 2 juillet en mémoire de la visite que la Vierge rendit à sainte Élisabeth, alors enceinte de Jean-Baptiste. Le fait que les premiers arrivants étaient originaires de Champlain, dont la paroisse était identifiée comme La Visitation-de-Champlain, a sans doute influé sur le choix de ce nom. Le territoire est renommé par ses outardes, ses canards, ses pâturages et ses rats musqués, aussi appelés rats d’eau, qui en font un lieu privilégié pour la chasse. L’explorateur Pierre Gaultier de Varennes et de La Vérendrye, né à Trois-Rivières en 1685, a résidé à cet endroit entre 1712 et 1727, ses cinq enfants y sont nés. Les Îledupasiens racontent volontiers la légende de ce prêtre fantôme qui célébrait sa messe, la nuit, dans l’église paroissiale. Un homme dénommé Jacques Valois a suivi la cérémonie une nuit et le prêtre lui a révélé qu’il expiait pour une messe trop rapidement célébrée dans sa vie jusqu’à ce qu’il trouve un servant. La pénitence fut terminée grâce à la collaboration de Valois dont la famille a été favorisée par la suite.

île Dupas
Pâturage de l’île Dupas Aujourd’hui, en été, les îles Sorel sont des pâturages à ciel ouvert. Source de l’image : Msavage

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *