Oubliez le boulot !

Clermont touristique (Abitibi)

Clermont touristique (Abitibi)

Destinations touristiques au Québec : Clermont touristique (Abitibi)

Le Canton de Clermont situé dans l’Abitibi-Témiscamingue, ne compte aujourd’hui qu’environ cinq cents résidents et ce nombre diminue.Pour y passer des vacances ou une longue fin de semaine, c’est une belle opportunité de visiter cette localité entourée de petits lacs et de forêts, dont le calme et la beauté vous inciteraient peut-être à vous y établir.

En été, Clermont offre un énorme variété de fleurs et d’arbustes avec des milliers de couleurs. Dans ce petit village, le comité d’embellissement de Clermont est fier de ses efforts visant à mettre en valeur le village.

La ville de La Sarre est située tout près de Clermont.

De plus, le secteur de l’Esker près de La Sarre est très intéressant. Pour les randonnées à pied, pour les amateurs de bicyclette, de VTT et de cheval, c’est une destination à couper le souffle.

En hiver, le club de motoneige La Claire Montée est une institution qui accueille des motoneigistes.

clermont - abibtibi hiver

Clermont, sentiers de promenade, image libre de droits.

Un des attraits touristiques de la municipalité de Clermont est son pont couvert, communément nommé «Pont du petit Quatre». Nous en parlons dans notre article sur le canton Clermont.

Municipalité de Clermont en Abitibi (note historique)

C’est le patronmye d’un obscur soldat, le sieur de Clermont, mort à Beauport en 1690, que l’on a retenu pour d’abord identifier le canton proclamé en 1916, puis la municipalité de canton proclamé en 1936 dans la région de l’Abitibi (Municipalité régionale du comté de l’Abitibi-Ouest), au nord de La Sarre. Toutefois, les Clermontains faillirent ne jamais porter ce gentilé, puisque le territoire municipal avait reçu pendant quelques années le nom de Blais, en l’honneur du représentant du comté de Chapleu aux Communes de 1935 à 1940, Frank Blais, en l’honneur du représentant du comté de Chapleau aux Communes de 1935 à 1940, Frank Blais, indsutriel, propriétaire de la ligne téléphonique et originaire d’Amos. Les pionniers de Clermont, en provenance surtout de Mont-Laurier, Montcerf et Labelle, s’établirent à cet endroit entre 1934 et 1937.

1 commentaire

  1. Jacqueline Gingras

    2011/07/13 at 1:05

    Il est bien dommage que ce pont soit barricadé et que la municipalité ne va pas chercher des fonds pour garder ce patrimoine. Je suis certaine que l’agent de développement de la région de l’Abitibi peut vous aider…alors qu’attendez-vous?????

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *