Oubliez le boulot !

Destination Clermont (Charlevoix)

Destination Clermont (Charlevoix)

Desinations touristiques au Québec : Clermont (Charlevoix)

Clermont, née au XIXe siècle, possède deux attraits principaux qui en font une destination touristique attrayante pour ceux qui aiment la nature :

  • Le Parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie avec ses reliefs peu communs et dont les paysages sont éblouissants. Le bateau-mouche Le Menaud peut vous aider à parcourir la rivière Malbaie, mais si vous préférez des randonnées pédestres, un sentier d’une beauté incroyable, l’Acropole des Draveurs, conduit vers le sommet de la montagne de la Croix de Clermont, d’une hauteur de 1048 mètres. Sur le sommet, une végétation arctique-alpine domine. Le secteur d’Équerre, où la valle forme un angle droit, est aussi l’un des attraits du parc. On s’y rend en canot, en kayak, à vélo, enbateau-mouche ou à pied. Circulant entre les plus hautes parois rocheuses de l’Est du Canada, la vallée de la Malbaie offre un paysage de plus spectaculaires et un relief inusité. Il y a naturellement, plusieurs autres attraits naturels et des campings. On peut parcourir le parc à bord d’un rabaska. Location d’équipements, services alimentaire et dépanneurs y existent.
  • La montagne de la Croix de Clermont est un site d’observation et d’interprétation exceptionnel qui fait le pint entre le littoral et l’arrière-pays. Une vue panoramique s’ouvre à partir du sommet et permet d’observer à la fois la vallée de la rivière Malbaie, la ville de Clermont, les vastes espaces de la région de Charlevoix-Est et le fleuve Saint-Laurent au loin. Des plaques explicatives y sont installées qui portent sur la ville, la région de Charlevoix et l’histoire de ces lieux. Ses belvédères permettent d’observer par le temps clair la rive Sud.

Clermont, note historique

Le 16 février 1935, la ville de Clermont en Charlevoix (Municipalité régionale de comté-Est), située à quelques kilomètres au nord-ouest de La Malbaie, sur la rivière du même nord, était créée sous le statut de municipalité, modifié en 1949 pour celui de village et pour son statut actuel en 1967. Quelques hypothèses ont été avancées en regard de l’origine, faisant tantôt état du prénom d’un pionnier, tantôt de la combinaison des mots clair et mont, reflètant les caractéristique grandioses du paysage environnant. Il semble cependant assuré que le nom de la ville a été tiré de clui de la paroisse de Saint-Philippe-de-Clermont fondée au début des années 1930 par le célèbre écrivain charlevoisien Félix-Antoine-Savard, né à Québec, qui a voulu rendre hommage à Blaise Pascal (1623-1662), écrivain, auteur des Pensées, qu’il admirait littérairement et spirituellement et qui était originaire de la ville française de Clermont-Ferrand. Outre la magnificence du paysage, les Clermontois peuvent compter sur la présence d’un établissement papetier prospère établi en 1920 et d’un centre industriel important pour assurer leur substance.

Monte de Croix de Clermont vu par Olivier Fortin © Réseau des CACI de Charlevoix

Environs de Clermont, Charlevoix. Photo de GrandQuebec.com.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *