Oubliez le boulot !

Voyage à Causapscal

Voyage à Causapscal

Destination touristique : Voyage à Causapscal

Causapscal est le vrai cœur touristique de la Vallée de la Matapédia et c’est sans nul doute, l’un des pôles d’attraction touristique du Québec.

L’histoire des vacanciers à Causapscal date de plus de cent ans, parce que le premier domaine de pêche fut ouvert ici par Lord Mount Stephen, grâce auquel ce lieu de villégiature fut choisi par la haute société anglaise, américaine et canadienne anglaise comme lieu de repos.

Jusqu’à nos jours, la pêche au saumon est l’une des principales motivations des touristes à Causapscal.

Mais la pêche n’est pas tout. Un excellent circuit touristique comprenant la visite du Site historique Matamajaw, de l’église, des sentiers Les Berges et Les Mémoires et des expositions sont offerts aux visiteurs.

Au Québec, le Site historique Matamajaw ou Matamajaw Salmon Club est seul site historique de pêche sportive au saumon de l’Atlantique.

Le Parc Les Fourches est accessible par la passerelle traversant la rivière Matapédia.

Les vacanciers peuvent visiter également le site les Chutes et Marais, classé sanctuaire, qui est localisé à 15 kilomètres de Causapscal, en bordure de la rivière Causapscal. Les Chutes de la rivière Causapscal font 3,5 mètres de haut.

Le réseau de sentiers de randonnée pédestre propose différents itinéraires sur une courte distance de 2,4 km (Sentier Les Fourches) à 4,3 km (Sentier Les Berges) ou sur une distance d’une vingtaine de kilomètres, en plus du Sentier international des Appalaches (SIA).

Le pont Heppell, construit en 1908, est l’un des rares survivants de la grande famille des ponts couverts.

La Maison du Dr Joseph Frenette présente l’univers du médecin de campagne de la seconde moitié du XIXe siècle.

Le jeu Fort Causap, inspiré du populaire jeu télévisé Fort Boyard offre des jeux d’endurance, d’adresse et d’habileté.

En bref, Causapscal est une belle destination touristique !

Historique de la Ville de Causapscal

La municipalité du village de Causapscal, créée en 1928 par suite de son détachement de la municipalité de la paroisse de Saint-Jacques-le-Majeur-de-Causapscal (1897) à une vingtaine de kilomètres au sud-est d’Amqui et dont le statut a été modifié en celui de ville en 1965, tire sa dénomination de celle du canton de Casupscull dans la vallée de la Matapédia, proclamé en 1964.

La modification graphique, attestée pour la première fois en 1845 et attribuée au bureau de poste ouvert en 1871, à l’époque des débuts du peuplement, pourrait s’expliquer par interversion du « u » et du « a » et remplacement de la lettre « u » par la lettre « a » par suite d’un phénomène d’écho phonique. Par ailleurs, les déformations graphiques sont courantes dans les mots amérindiens adaptés en français.

Ce nom provient du micmac Goesosiag ou Gesapsgel ou encore Gesopsgigel ayant pour sens « fond pierreux et brillant, eau rapide, pointe caillouteuse »,  ce dernier sens convenant bien au lit de la rivière Causapscal de nature très caillouteuse. Des auteurs attribuent cependant à Causapscal et à Casupscull des significations différentes.

La situation particulière de la ville, au confluent de la Causapscal et de la Matapédia qui se rejoignent pour former une fourche, lui a valu, vers 1830, le nom de : Les Fourches ou Les Fourches-de-Causapscal, par la suite modifié et qui a donné naissance au gentilé Causapscalien.

Causapscal

Vue aérienne de Causapscal dans les années 1980, photo libre de droits.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *