Oubliez le boulot !

Attraits à Lac-au-Saumon

Attraits à Lac-au-Saumon

Attraits touristique de la municipalité de Lac-au-Saumon

La municipalité de Lac-au-Saumon, crée à la fin du XVIIe siècle, offre plusieurs attraits touristiques intéressants classés monuments historiques :

  • L’oratoire Saint-Joseph, érigée en 1924 par le curé de la paroisse de Saint-Edmond de Lac-au-Saumon, l’abbé Alexandre Bouillon, classé monument historique depuis 1987.
  • Le mausolée du curé Bouillon qui rappelle la mémoire de l’abbé, décédé en 1943. Le mausolée du curé Bouillon fut aussi classé monument historique en 1987.
  • La caserne des pompiers, bâtie en 1917, avec son beffroi ou tour typique qui servait au séchage des boyaux d’arrosage, est un rare témoin au Québec de ce type de bâtiment. La caserne des pompiers a été citée monument historique depuis 1997.

L’église de la paroisse avec le carillon de trois cloches Paccard représente un intérêt pour des vacancier, les cloches reproduisant les notes fa, sol dièse et la dièse (thème initial du Te Deum). Cette église possède 15 vitraux qui constituent le Chemin de la Croix.

Lac au Saumon

Vue panoramique de la municipalité Lac-au-Saumon. Photo libre de droits.

 D’autres points d’intérêt sont les suivants :

  • Ancien presbytère
  • Ruines du moulin Fenderson
  • École-chapelle
  • Noviciat des Pères du Saint-Esprit
  • Maison-Mère des Servantes de Notre-Dame, Reine du Clergé
  • Cénacle
  • Académie Saint-Edmond.

Historique de la municipalité de Lac-au-Saumon

En 1905, était établie officiellement sur la rive ouest du lac au Saumon, dans la vallée de la Matapédia, à peu de distance de Causapscal et d’Amqui, une modeste municipalité de village baignée par les eaux de la rivière Matapédia.

Territoire ouvert à la colonisation en 1863, il ne devait être véritablement peuplé qu’avec l’arrivée d’un contingent d’Acadiens des îles de la Madeleine, vers 1896. La fondation de la paroisse de Saint-Edmond-du-Lac-au-Saumon remonte à 1876, bien que son érection sur le plan canonique et civil ne soit survenue qu’en 1907. L’appellation municipale, identique à celle du bureau de poste mis en service en 1897, souligne la présence du lac constitué d’un élargissement de la rivière Matapédia, endroit particulièrement indiqué pour le frai du saumon jadis. Toutefois, ce phénomène demeure chose du passé, car les eaux du lac ont subi une importante pollution de la part des scieries qui l’environnaient.

Le souvenir du saumon subsiste cependant, outre la dénomination des lieux, dans le nom collectif des citoyens adopté en 1986, Saumonois. En micmac, les formes Panopeg et Gospemtjitj, signalées par le père Pacifique pour désigner cet endroit aux sens de petit lac, « ouverture du lac », mettent dvantage l’accent sur les dimensions du plan d’eau en regard du lac Matapédia. L’expression Apsess Kouspan peut également être relevée chez Joseph-Désiré Michaud, avec la signification de « petit lac ». L’agriculture et le travail en forêt demeurent les deux activités économiques locales majeures.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *