Des nouvelles pas fraîches

Le prêtre de l’an 2000

Le prêtre de l’an 2000

Le prêtre de l’an 2000

Le prêtre de l’an 2000 sera masculin, chaste, obéissant et pauvre, selon l’ «exhortation apostolique post-synode» rendue publique hier, le 7 avril 1992, par le Vatican, sous le titre «Pastores dabo vobis» – «je vous donnerai des pasteurs.»

Dans ce texte de 221 pages dédié à la formation des prêtres, le pape tire les conclusions du synode qui a eu lieu sur ce thème l’an dernier. Dans un monde dominé par l’«indifférence religieuse» et par «le primat de l’avoir sur l’être», qui a produit «la crise d’identité du sacerdoce», le prêtre devra être «capable du courage de l’autocritique» et doté de «l’esprit missionnaire».  À sa formation pourront collaborer également des femmes, «de façon prudente», mentionne le texte, qui souligne la nécessité de l’équilibre affectif des prêtres.

Même si le monde d’aujourd’hui, marqué par la «défense exacerbée par chacun de sa propre subjectivité, l’athéisme pratique, la désagrégation* de la famille et le travestissement du vrais sens de la sexualité » ne favorise pas les vocations, le pape souligne que le temps est venu de parler du sacerdoce comme d’une «forme splendide et privilégiée de vie chrétienne». L’Église sait qu’elle peut affronter les difficultés et les défis de cette période de l’histoire, souligne le texte.

Le prêtre devra surtout, note le texte, être crédible par sa vie, parce que la plus ou moins grande sainteté du prêtre influe réellement. Cette crédibilité dépend d’une démonstration de fois, d’humilité devant Dieu, de miséricorde, et en premier lieu de l’observance des vertus évangéliques qui sont l’obéissance, la pauvreté et la chasteté.

(Cette nouvelle date du 7 avril 1992).

*Désagrégation psychique

Dissolution des liens qui, à l’état normal, coordonnent les différentes fonctions psychiques, les subordonnent les unes aux autres et leur assignent une place définie et hiérarchiqusée dans la synthèse générale de la personnalité.

Ainsi défini, le terme de désagrégation psychique est synonyme de dissociation (v. ce mot) et s’applique essentiellement à la structure schizophrénique.

Certains auteurs cependant lui assignent un sens différent et l’utilisent pour désigner une baisse de la synthèse consciente permettant l’émancipation des automatismes inférieurs : la désagrégation serait ainsi à la base des obsessions, des phobies, des hallucinations (Lévy-Valensy).

Pour d’autres, au contraire, il y a dans la désagrégation psychique, outre la dissociation, qui affecte les rapports des fonctions entre elles, une atteinte globale, quantitative, de ces fonctions elles-mêmes. Ainsi entendue, elle caractérise les démences avancées, les délires chroniques paranoïdes parvenus à leur stade ultime : c’est la ruine complète de l’organisation mentale, lorsque l’affaiblissement psychique a vaincu toute force de synthèse. De la personnalité primitive demeure seul un ensemble plus ou moins étoffé d’automatismes qui, parfois, assure au comportement de ces vieux malades d’asiles une certaine tenue, voir une certaine efficacité sociale; les thèmes délirants se désagrègent, les attitudes hallucinatoires persistent souvent alors que les hallucinations ont disparu (Seglas), les exaltations affectives ou passionnelles s’estompent, toutes les manifestations pathologiques prennent un cachet de fantaisie ludique.

Église de la Nouvelle France

Église en Nouvelle-France, façade gothique. Photo de GrandQuebec.com.

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *