Des nouvelles pas fraîches

Première exposition de bicycles

Première exposition de bicycles

Les progrès du bicyclisme

Une première exposition de bécanes à l’hôtel Windsor

La première exposition de bicycles qui soit tenue à Montréal, s’ouvrira ce soir (3 mars 1897) à la salle de réceptions et fêtes de l’hôtel Windsor.

Depuis un an, les manufacturiers se sont ingéniés à perfectionner ce qui paraissait déjà parfait, et ils ont trouvé plusieurs améliorations dont quelques-unes échappent au regard d’autres personnes que des connaisseurs.

Le fait est qu’un certain nombre des améliorations se trouvent dans le mécanisme intérieur. Parmi les appareils exposés, on peut voir une grande variété de freins; dans le mécanisme intérieur, les inventions tendent toutes à atténuer le frottement et à diminuer par le fait le travail des forces. Le fini des machines est extrêmement soigné.

On peut admirer aussi, dans cet- te exposition, un grand nombre de cloches, de lanternes, de clés à dévisser, de pompes pneumatiques, de cyclomètres, de selles, etc. Dans chacun de ces appareils, on peut constater quelque amélioration tendant à faciliter le travail du bicycle ou à ajouter au confortable. Il est certain que bien des gens se soucient fort peu de l’origine de la bicyclette sur laquelle ils se promènent.

Il est intéressant, cependant, de constater que les machines canadiennes ne craignent, sous le rapport de la perfection, la concurrence d’aucun pays.

Depuis six mois, les manufactures canadiennes ont exporté en Australie, pour plus de $100 000 de bicyclettes; bien plus, à la grande course interna tionale qui eut lieu à Melbourne, en Australie, Kellow, le vainqueur, montait une machine qui avait été fabriquée en Canada. Les journaux des États-Unis n’ont pas voulu nous accorder le crédit de ce fait, mais ils ont voulu s’en attribuer l’honneur en déclarant que la bicyclette de Kellow sortait d’une manufacture américaine.

Montréal a été le berceau du bicyclisme en Amérique, c’est en effet en cette ville que parut le premier bicycle importé sur ce continent. Cette époque est déjà assez éloignée, c’est en effet au mois de juin 1874, que M. A.T. Lane, arriva d’Angleterre emportant un bicycle parmi ses effets. La Confédération n’existait alors que depuis sept années et c’est précisément le jour de la fête de la Puissance du Canada que M. Lane se montra pour la première fois en public avec sa machine — un Coventry de 50 pouces.

Deux ans plus tard, le bicycle fit son apparition aux États-Unis.

Tout le monde est donc invité à visiter cette exposition à la salle d’entrée de l’hôtel Windsor.

vélo en hiver
Vélo en hiver. Photo de GrandQuebec.com.

1 commentaire

  1. Nicole

    2021/03/16 at 5:22

    Incroyable! 124 ans depuis la première exposition de bécanes! Qui l’eut cru? Curieux!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *