Des nouvelles pas fraîches

C’est arrivé le 11 août 1942

C’est arrivé le 11 août 1942

Chronologie mondaine du 11 août 1942 au Québec

Godbout visite l’hôpital Sainte-Justine

Montréal. L’honorable Adélard Godbout, premier ministre provincial, de passage ici hier, a visité les nouveaux bâtiments de l’hôpital Sainte-Justine.

Archambault maintient sa décision

Le contrôleur du transport dans la province de Québec refuse de changer le circuit qu’il a établi pour les autobus dans Limoilou.

Le maire Lucien Borne a reçu en fin de semaine un télégramme de M. Jules Archambault, régisseur-adjoint du transport, l’informant que l’ordonnance émise au sujet de la circulation dans la ville de Québec ne sera pas modifiée, du moins en ce qui concerne le circuit d’autobus de Limoilou, et que l’édit devait entrer en vigueur au début de septembre seulement. La semaine dernière, le maire et les échevins de Limoilou discuteront avec M. Archambult dans le but d’obtenir une modification de l’édit en ce qui a trait à Limoilou. Malheureusement, au lieu d’accorder le changement, le régisseur a tout simplement avancé la date de l’entrée en vigueur de l’édit.

L’honorable Henri Groulx préside une réunion du comité des garderies

Le ministre de la Santé préside la première réunion d’un groupe de citoyens et de femmes qui vont s’occuper d’organiser des garderies dans les villes où il y a des usines de guerre.

Montréal. L’honorable Henri Giroux, ministre de la Santé, a présidé hier une première réunion du comité provincial constitué en vue de créer une chaîne de garderies pour prendre soin des enfants pendant que les mamans travailleront dans les usines de guerre.

Le comité en question dont on ignorait le nom des membres, se compose de l’honorable Mé Groulx, président; du Dr. Jean Grégoire, sous-ministre, vice-président; du Dr E. Lalande, Montréal, représentant du ministère de la Santé; de Mme Florence-F. Martel, Outremont, représentant le ministre fédéral du travail ; de M. Paul Béique, I.C., Montréal, représentant la Fédération des ouvres de charité canadiennes-françaises, et d’autres représentants.

La vente des sacs vides de sucre

Nouvel avertissement aux marchands qu’ils n’ont pas droit de vendre ces sacs à d’autres personnes que celles qui sont autorisées à les acheter.

Il est absolument défendu aux boulangers, épiciers et pâtissiers de vendre les sacs vides de sucre à d’autres personnes que celles légalement autorisées à les acheter par la Commission des Prix et du Commerce en temps de guerre. C’est à la teneur d’une ordonnance de la Commission des prix rendue il a déjà quelque temps. Malgré l’Ordonnance, plusieurs boulangers, pâtissiers et épiciers continuent à vendre les sacs vides de sucre à leurs clients, tandis que d’autres plus consciencieux obéissent aux exigences du décret. Il en résulte un préjudice pour ces derniers que la Commission des prix entend bien faire disparaître. C’est pourquoi elle avertit aujourd’hui ceux qui ne se conforment pas à la loi qu’elle sévira contre eux avec toute la rigueur que comportent les pouvoirs qui lui sont conférés.

Une femme est blessée à Limoilou

Dans une collision d’automobiles, madame veuve Napoléon Bergeron est blessée au bras – transportée à l’hôpital.

Madame Vve Napoléon Bergeron, 67 ans, domiciliée à 792, rue St-Vallier, a été assez gravement blessée, hier après-midi, lorsque l’automobile dans laquelle elle se trouvait est entrée en collision avec un autre véhicule, à l’angle de la 2e avenue et de la 12 rue, à Limoilou.

Madame Bergeron s’en est tirée avec une fracture probable du bras droit et avec plusieurs autres contusions. Elle a transportée à l’Hôpital-Dieu de Lévis par les ambulanciers de la maison Bouchard & Fils.

L’automobile dans laquelle la victime avait pris place était conduite par M. Sarto Bergeron. Le véhicule descendait la 12e rue, lorsqu’ à l’angle de la 2e avenue il fut frappé par une automobile et projeté sur un poteau. Le chauffeur s’en tira indemne, mais Mme Bergeron fut blessée assez sérieusement au bras droit, où l’on craint une fracture en plus du bris d’une artère. À l’Hôtel-Dieu de Lévis, on nous apprend que la victime sera radiographiée aujourd’hui.

D’importants travaux de voirie sont effectués dans la région

Le ministère de la Voirie maintient trois importants chantiers sur la route de St-Tite, sur la route de Beaumont et sur le chemin St-Louis. Les travaux progressent rapidement.

Le ministre provincial de la Voirie effectue actuellement d’importants travaux dans la région de Québec. Des travaux d’envergure se poursuivent présentement entre St-Tite et le bois des Caps. Des ouvriers sont à enlever des roches de dimensions imposantes le long du chemin et même dans le chemin, sur lequel ils poseront ensuite une couche épaisse de gravier concassé. Les automobilistes pourront ensuite y circuler facilement et sans danger. Grâce à ces améliorations, la route sera protégée contre les intempéries du printemps.

De gros travaux se poursuivent, d’autre part, sur la route de Beaumont, depuis la courbe du chemin de fer, à Lauzon, jusqu’à la côte Ahearn. Ils ont été entrepris il y a environ trois semaines. Des arbres ont été arrachés et les ouvriers procèdent, en ce moment, au nivellement du terrain. On travaille avec une grande rapidité. Par suite de ces travaux, la circulation des automobiles doit se faire un peu plus lentement dans cette région, car le tracé de la future route traverse en deux endroits la route actuelle. Il faudra déplacer une maison, celle de M. Arthur Brulotte, dont les occupants ont commencé à préparer leur déménagement.

Enfin, l’agrandissement du chemin St-Louis, depuis la côte Gilmour jusqu’à Spencer Wood, fait également des progrès considérables. Ce boulevard sera, sans contredit, l’un des plus spacieux du district de Québec.

Fleuristes en congrès

Montréal. Le congrès annuel de l’association canadienne des fleuristes et des jardiniers s’est ouvert ici hier; il doit durer trois jours. Les délégués de toutes les régions du Canada y participent.

À ceux qui ne peuvent pas avaler les pilules

Si vous vous sentez paresseux, déprimé, bilieux, si vous avez tendance à être constipé – essayez ce traitement pendant deux semaines. Prenez deux de l’eau chaude, tous les matins, la quantité de Kruschen qui tient sur une pièce de dix sous.

Rien n’est plus facile à prendre, Kruschen n’est pas âpre, c’est un laxatif doux.

C’est surtout le manque d’humidité dans le gros intestin qui cause la constipation. Kruschen contient des sels minéraux soigneusement mélangés qui ramènent l’humidité. En plus de débarrasser l’organisme des déchets alimentaires toxiques, Kruschen aide à purifier le sang des autres toxines qui résultent de la constipation.

Achetez du Kruschen chez votre pharmacien et dans deux semaines vous sentiez votre bonne santé revenir. Deux formats : 25 cents et 75 cents.

L’affaire Laplante

Le chef de police Armand Brodeur, hier soir, a déclaré que le corps d’Anita-Anne Laplante, aide-photographe de 22 ans, trouvée morte sur un lot vacant, samedi matin, fut traîné jusque là de la rue voisine Hochelaga.

« La jeune fille fut tirée jusque là », a dit M. Brodeur. « Les marques de ses talons sur le trottoir et les graines de verre trouvées à ces talons nous prouvent qu’elle ne se traîna pas là toute seule.

Après la découverte du corps par un chauffeur d’autobus, la police déclara que la jeune fille était morte d’une fracture du crâne, qu’elle pouvait s’être infligée en tombant d’un véhicule en marche.

Pendant ce temps, la police garde toujours un homme en rapport avec la mort de cette jeune fille.

fleurs
Jardin fleuri. Photo de Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *