Des nouvelles pas fraîches

Au fil des municipalités

Au fil des municipalités

Au fil des municipalités : Chronique de la vie québécoise en octobre 1969

Bedford

La ville de Bedford sera équipée d’une usine de filtration qui remédiera définitivement à l’amélioration de la qualité de l’eau de consommation. Le projet serait effectué au coût de $75.000 «à $100,0000. Actuellement, l’aqueduc municipal est alimenté par une station de pompage située à Philipsburgh et tirant l’eau du lac Champlain. Le maire Roussin a souvent parlé de l’urgence de construire un hôtel de ville.

Saint-Jean

Tout porte a croire que la fusion des territoires de la municipalité de Saint- Jean et de la paroisse de Saint-Jean-l’Évangéliste est imminente : malgré cela, l’association des propriétaires de Saint-Jean n’en demeure pas moins opposée au projet et elle multiplie ses démarches pour retarder les procédures de fusion. M.Claude Boutin, président de cette association, vient de présenter un mémoire « d’opposition temporaire » aux deux maires. MM. Bruno Choquette et François Oligny. L’association multiplie depuis quelque temps les assemblées d’information pour mieux éduquer les citoyens sur la fusion et ses conséquences. Par ailleurs, nous avons appris que le conseil municipal de Saint-Jean est fortement intéressé à acheter la Villa Saint-Jean, là où l’équipe du maire Drapeau s’est déjà retirée pour faire son « examen de conscience ». À cet effet, le conseil vient de faire une offre d’achat de $21.000 valable pour 00 jours. I! semble que la ville désire acquérir ces terrains dans le but de favoriser des constructions domiciliaires.

Varennes

Le maire de Varennes, M. G.-B. De Grosbois, ne se gêne pas pour dire que l’attitude de certaines personnes de Boucherville soulève l’ire des citoyens de Varennes. relativement à remplacement de l’Institut de Recherches de Hydro-Québec. Cet important projet «le plusieurs millions de dollars est bel et bien entièrement dans Varennes alors que Boucherville en prend le crédit Rendons à César ce qui revient à César…

Paprairie

Une subvention de $3.1,000 vient d’être accordée à la municipalité de Laprairie, par la Société «l’Habitation du Québec avec l’assistance financière de la Société centrale d’hypothèques et de logement, pour la mise en oeuvre,d’un programme de rénovation. L’octroi a été accordé en vertu de l’entente entre les gouvernements du Québec et d’Ottawa.

Napierville

Tout va très bien dans la paisible municipalité de Napierville et les propriétaires ont appris, avec beaucoup de bonne humeur, que l’impôt municipal ne sera pas haussé au cours de 1070, qu’il demeurera à .30 cents du $100 d’évaluation. Los autres taxes municipales sont celles de l’enlèvement des ordures, $20, de l’éclairage des rues, $20. et des services d’égout et d’aqueduc. $80.

Roxboro

Le conseil municipal de Roxboro a adopté une résolution en bonne et due forme pour que des démarches immédiates soient entreprises afin d’obtenir la fusion des services de police des diverses municipalités de l’ouest de l’île de Montréal. Une copie de cette résolution a par la suite été envoyée aux divers conseils municipaux concernés. La PRESSE a déjà longuement parlé de ce projet de fusion, un des premiers de cette importance dans le secteur ouest de l’île.

Montréal

Que fait Montréal pour enrayer ce mal typiquement vingtième siècle qu’est la pollution de l’air ? M. Lucien Saulnier. président du comité exécutif de la ville de Montréal, répondait récemment à cette question en posant lui-même des questions : « Sait-on que les retombées de poussière en 1969 ont diminué de 49 à 15 tonnes par mille carré de surface à Montréal, par mois, comparativement à 1959 7 Sait-on que la ville de Montréal possède 33 postes de prélèvement d’échantillons pour déterminer la quantité et la nature des différents polluants en vue d’appliquer, dans chacun des cas, un règlement approprié ? Sait-on que depuis quelques années nous obtenons des entreprises situées dans notre ville qu’elles investissent en moyenne $1 million par année pour combattre la pollution de l’air ? » L’ignoriez-vous? L’Office municipal d’habitation de Montréal compte deux nouveaux membres en M. Léo Cormier et Mme Aline Daigneault. M. Cormier connaît bien les problèmes des défavorisés puisqu’ils est à l’emploi de la Société du service social aux familles et membre du Conseil supérieur de la famille. Mme Daigneault. mère de famille, est très active au sein du comité de la Petite Bourgogne.

Joliette

Tout porte à croire que le projet de construction d’un nouvel hôtel de ville, à Joliette, tardera à se réaliser. C’est ce qui ressort d’une déclaration faite la semaine dernière par le maire de cette municipalité, le Dr Camille-A. Roussin. Les citoyens de l’endroit sont très surpris de cette décision puisque le maire Roussin a souvent parlé de l’urgence de construire un hôtel de ville.

Saint-Hyacinthe

Le conseil municipal de Saint-Hyacinthe a réussi un coup de maître en obtenant de la Société «l’Habitation du Québec des crédits de $1,200.000 qui permettront la construction de 110 logements à loyer modique sur l’emplacement qu’occupe actuellement le vieux patronage des Frères de Saint-Vincent- de-Paul. Originalement, le projet autorisé par la Société comprenait fi logements et des crédits ne dépassant pas $700.000. Une étude plus poussée des urbanistes de la municipalité a obtenu une réponse favorable de l’organisme gouvernemental avec le résultat que l’on connaît. Soulignons que les Frères Saint-Vincent-de-Paul ont reçu $100,000 de la ville pour leur édifice désuet.

Leçons de la petite histoire du Québec. Photo de Megan Jorgensen.
Leçons de la petite histoire du Québec. Photo de Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *