Nord-du-Québec

Villebois

Villebois

Villebois

Villebois est une localité qui se déploie au sud-ouest du territoire de la municipalité de Baie-James, à 30 kilomètres de la ville de La Sarre et aux limites du 49e parallèle. On y compte environ 300 résidents.

Les premiers colons viennent dans la Vallée de Turgeon à bord de La Rosanna qui portait le nom d’une des pionnières de la colonisation. Ils traversent la rivière Turgeon pour défricher les terres du nord, soutenus dans cette tâche par le gouvernement du Québec qui tente, par la colonisation de nouveaux territoires, de faire face à la crise économique qui sévit dans le pays. Ainsi, la paroisse de Saint-Camille-de-Villebois voit-elle le jour en 1935.

Aujourd’hui, Villebois est devenue une localité touristique. Parmi les attraits de Villebois on peut citer: l’église Saint-Camille, érigée en 1949 avec une chapelle dédiée à Saint-Benoit-Labre, la Grotte de la Vierge, le musée d’objets antiques, le Club de motoneiges des deux montagnes, le Club quad du Vrai nord, la Base plein air Funski, le lac Turgeon, le Mont-Fenouillet et les célèbres ponts couverts de la région.

En effet, on trouve à Villebois quatre ponts couverts qui font partie du patrimoine local. Ils ont été conçus dans le style Town. Ce sont les ponts Maurice-Duplessis, des Pionniers et des Souvenirs, qui enjambent la rivière Turgeon, et le pont Taschereau qui traverse le ruisseau Leslie. Ces ponts peuvent être empruntés en voiture, à vélo et à pied. On peut y remarquer les inévitables mots d’amours et autres dédicaces gravés dans le bois des charpentes.

La Porte de la Baie-James, un monument qui commémore la première route d’hiver ouverte sur ce territoire en 1967, se trouve à l’entrée de Villebois.

Note littéraire: la célèbre infirmière Blanche Pronovost, fille d’Émilie Bordeleau, héroïne du roman «L’Oie Blanche» d’Arlette Cousture, a vécu à Villebois et dans les environs.

Pour toute demande d’information touristique sur cette région, communiquez avec l’administration locale au: 819 941 2180.

Historique du village de Villebois

Ce village, qui regroupe environ 300 personnes, se situe à 33 km au nord de la ville de La Sarre et à 3 km à l’est de la rivière Turgeon.

Il s’agit d’une localité constituée en 1976, au sens de la Loi sur le développement de la région de la Baie-James. Un village existe toutefois à cet endroit depuis 1935, fondé par des colons provenant de Baie-Saint-Paul et du Lac-Saint-Jean. L’érection canonique de la paroisse de Saint-Camille date de 1935 également, on la connaît aussi sous les noms Saint-Camille-de-Villebois et Saint-Camille-de-Rousseau. Le bureau de poste local s’est appelé Vilbois de 1937 à 1953, puis Villebois depuis. Le nom de Villebois signifierait en quelque sorte que le lieu est une ville sise dans la forêt et qui vit surtout des ressources de cette dernière.

Il est exact que l’économie de Villebois dépend de l’industrie du bois, des mines et de l’agriculture. Un lac Villebois se trouve quant à lui à 15 km à l’est du village du même nom. Dans le tome II des Filles de Caleb, l’auteure Arlette Cousture fait de Paul Pronovost, un oblat, fils d’Émilie Bordeleau et d’Ovila Pronovost, le créateur du nom du vilalge de Villebois où, incidemment, Blanche, la sœur de Paul ,travaillait comme infirmière. Le nom de Villebois rappelait en outre à Blanche les deux grandes décisions de sa vie, celles d’avoir étudié à Montréal et choisi un pays de colonisation pour travailler.

Villebois

Villebois. Porte d’entrée de la Baie James. Image : GrandQuebec.com.

Voir aussi :

4 Comments

  1. GERARD BOISVERT

    2010/10/18 at 2:33

    Bonjour

    J’aimerais savoir s’il est encore posible de se procurer l’épinglette du 75e anniversaire de Villebois.

    Je vous remercie pour votre attention et collaboration.

    Bonne journée.

    Gérard Boisvert

  2. gerard joanisse

    2010/12/26 at 9:10

    Est-ce que ‘ Grand Bois’ a deja ete le nom de Ville bois

  3. L.Côté

    2011/09/06 at 8:48

    Oui c’étais … Grand Bois,,,, et vous pouvez vous procurez vérifiez pour les épinglettes a cette adress courriel, c’est cette personne qui s’occupait des articles publicitaires.

    publicite.rt@tlb.sympatico.ca

  4. marc-andre menard

    2016/02/29 at 3:32

    J’aimerais avoir plus d’information sur la colonisation vers 1936 sur le lot/rang 8-9 de la famille Menard. Merci d’avance

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *