Nord-du-Québec

Pointe-Mistassini

Pointe-Mistassini

Hameau de Pointe Mistassini

Pointe-Mistassini est un hameau de la municipalité de Franquelin, situé dans la région du Nord-du-Québec, à environ 30 kilomètres à l’est de Baie-Comeau et à 30 kilomètres à l’ouest de Godbout. La petite localité de Pointe-Mistassini se trouve à quelques kilomètres à l’ouest du village de Franquelin.

Pointe-Mistassini se dresse à l’embouchure de la rivière Mistassini qui se jette dans le Saint-Laurent. Le hameau est accessible par la route provinciale 138. La baie de Mistassini est formée par cette pointe saillante qui avance vers l’intérieur du golfe du Saint-Laurent.

La pointe Mistassini est constituée de roches bordées par une batture rocailleuse. Au-delà de la batture, le talus devient abrupt et plonge vers les profondeurs du chenal laurentien.

Pointe-Mistassini

Pointe-Mistassini. Photo de Pointe-Mistassini offerte par Madame Jacinthe Gagné  AAA – Accueil Amical Assuré – Maison à louer  4 saisons.

Sur la batture, on retrouve un grand nombre de moules bleues (meules d’oursins). Dans la baie située à l’est de la pointe Mistassini, on peut observer des rorquals qui viennent durant la saison estivale se nourrir dans ces eaux. On peut également observer de jeunes baleineaux accompagnant leurs mères, des morses et des phoques gris. On a dénombré environ 130 espèces d’oiseaux, dont des mouettes, des goélands, des bernaches du Canada, des Martins-Pêcheurs, des eiders à tête grise, des pygargues à tête blanche, etc.

Auxillon

Les Aussillonnais seront heureux d’apprendre que la toponymie lie, depuis 1945, leur commune du Tarn, établie à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Castres et à environ 15 km à l’ouest de Sauveterre, à un lac québécois de plus de huit kilomètres de longueur. Situé à une trentaine de kilomètres à l’ouest de la rivière Péribonka et à 80 kilomètres au nord-est du lac Mistassini, dans le Nord québécois, le lac Auxillon reçoit, entre autres, les eaux de son voisin septentrional, le lac L’Épinay, et se deverse au sud dans le lac Bussy. Le nom Auxillon honore la mémoire de Paul d’Aussillon de Sauveterre (le patronyme est parfois orthographie Auxillon de Sauveterre), gentilhomme originaire de l’ancienne province du Languedoc et compagnon de Jean-François de la Rocque de Roberval lorsque ce dernier entreprit d’implanter, en 1542, une colonie au Canada.

Les futurs colons devaient être, pour une bonne part, des repris de justice. C’est pourquoi Roberval demanda à d’Aussillon, en 1541, de choisir des criminels dans la sénéchaussée de Carcassonne. Tout était donc prêt l’année suivante lorsque trois vaisseaux appareillèrent de La Rochelle avec, à leur bord, 200 personnes, tant hommes que femmes. Le seigneur de Sauvettre, un marin, commandait alors L’Anne. Dès le départ, les règles établies étaient strictes et les punitions sévères pour ceux qui les enfreignaient. Heureusement, Roberval, qui possédait le droit de grâce, sauva Paul d’Aussillon de Sauveterre, qui, lors d’une rixe, avait tué un matelot récalcitrant nommé Laurens Barbot. Roberval, ne pouvant se passer d’un homme tel que d’Aussillon, lui accorda sa grâce en lui envoyant une lettre de rémission datée du 9 septembre 1542. Il s’agit là du premier et du plus ancien document légal de l’histoire du Canada. Quelques jours plus tard, Roberval envoya d’Aussillon en France afin qu’il obtienne du roi François Ier les vivres et les outils nécessaires pour que puisse survivre la première colonie canadienne, établie à France-Roy, aujourd’hui, la ville de Cap-Rouge, en banlieu de Québec. La mission fut couronnée de succès, mais dès le retour d’Aussillon, les colons rembarquèrent sur les navires de secours et quittèrent le Canada à jamais. L’aventure de Roberval, d’Aussillon et des autres en terre américain n’avait duré que quelques mois.

Aussillon vient du nom de personne latin Auxilio qui pourrait expliquer la forme graphique du toponyme québécois.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *