Nord-du-Québec

Antre de Marbre

Antre de Marbre

Antre de Marbre

Grotte située sur le flanc nord-ouest de la colline Blanche, à proximité de la rivière Témiscamie et à 7 kilomètres de la rive sud-est du lac Albanel, dans le nord (région administrative du Nord-du-Québec).

Quoique de dimensions très restreintes, cette cavité a fait l’objet de plusieurs mentions cartographiques et documentaires. Sur sa Carte du Domaine en Canada, dressée en 1731, le père Laure, missionnaire jésuite, l’a décrite en ces termes : « Antre curieux de marbre d’environ trente à trente cinq pieds en carré. Sa voûte est de 8 à 9 pieds de haut. Les Sauvages l’appellent Thiché-manitou-Ouitchouapi ou la maison du Grand Esprit. »

Des éditions quelque peu postérieures de la carte ajoutent après « Antre de marbre », « grotte en forme de chapelle » et écrivent d’une façon légèrement différente le nom amérindien ; en outre, dans au moins l’une des ces éditions, on remplace la maison du Grand Esprit par « celle du Grand Génie ».

Le sieur d’Anville indique « Antre de marbre, maison du Grand Génie » sur sa carte de 1755. John Bignell mentionne l’existence de cet antre dans un rapport (1885), sans le nommer toutefois, décrivant le matériau qui tapisse la grotte et le mécanisme qui aurait pu contribuer à la former.

Le nom Antre de marbre réapparaît toutefois en 1933, 1941 et 1950 sur la carte des Territoires d’Abitibi et de Mistassini publiée par le ministère des Terres et Forêts. Accepté en 1945 par la Commission de géographie, ce toponyme paraît au « Répertoire géographique du Québec » publié en 1969. L’antre de Marbre est la plus importante de la cinquantaine de cavités qui perforent les flancs de la colline Blanche. Ces cavités sont vraisemblablement apparues à la fin de la dernière glaciation, sous l’action érosive des cours d’eau provenant de la fonte du glacier. Ces cavités sont nettement plus petites que l’antre de Marbre.

Celui-ci se compose de deux salles : première, haute d’un peu plus de 2 mètres, mesure plus de 4 mètres, alors que la seconde, quelque peu surélevée, la prolonge de 3 mètres. Les murs de la grotte, gris ou blanchâtres, de texture légèrement polie, ne sont pas en marbre mais en quartzite, une pierre qui ressemble à ce dernier.

Parlant de l’antre de Marbre, le père Laure écrit, en 1730, que « les îles Sauvages pensent que c’est une maison de prière et de conseil ou les Genies s’assemblent . C’est pourquoi tous ne prennent pas la liberté d’y entrer mais les jongleurs qui sont comme leurs Prêtres vont en passant consulter leurs oracles ».

Quelques autochtones contemporains peuvent cependant encore témoigner de l’accomplissement de cérémonies religieuses traditionnelles à cet endroit.

Pour en apprendre plus : 

Antre de marbre. Source de la photographie : site Web du Lieu historique national du Canada de Waapushukamikw. Lacs-Albanel-Mistassini-et-Waconichi - pc.qc.ca.
Antre de marbre. Source de la photographie : site Web du Lieu historique national du Canada de Waapushukamikw. Lacs-Albanel-Mistassini-et-Waconichi – pc.qc.ca.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *