Musées du Québec

Musée des voitures à chevaux

Musée des voitures à chevaux

Musée des voitures à chevaux de Colombourg

Un regard sur les moyens de transport

C’est en octobre 1911 que le premier train fait son entrée à Amos et initie ainsi un développement accéléré des moyens de communication en Abitibi. Si le chien, la raquette et le canot continuent d’être des moyens de communication populaires et efficaces, on assiste aussi à l’ouverture des routes et des chemins de rang.

On voit alors arriver les voitures, les charrettes et les traîneaux fixés par des attelages de chevaux que les colons apportaient avec eux dans les frets du train, profitant de tarifs préférentiels pour le transport de voitures usagées.

Il était aussi possible de commander par catalogue plusieurs modèles de voitures à cheval de fabrication industrielle. Bientôt, chaque village compta son forgeron-charron capable de réparer, solidifier et rafistoler voiture, roue et harnais.

En réunissant dans sa grange une trentaine de voitures hippomobiles, Claude Morin, citoyen de Colombourg, a voulu sauver de l’oubli cet aspect du développement de la région de l’Abitibi-Témiscamingue. Après le décès de M. Morin, la Ville de Macamic a continué son œuvre et rachetant la collection et en assurant sa mise en valeur.

D’après L’Abitibi-Témiscamingue… et ses lieux de la mémoire. Guide des découvertes patrimoniales et touristiques. Conseil de la Culture de l’Abitibi-Témiscamingue, 2005.

Coordonnées de la Collection Claude-Morin – Musée de voitures à chevaux :

630, Rang 2, secteur Colombourg
Macamic
J0Z 2S0

Téléphone :  819 782-4604 poste 225.

Municipalité de Colombourg

Cette municipalité abitibienne, située au sud-est de La Sarre, presque à la hauteur de Macamic, a primitivement reçu la pittoresque dénomination de Jument-Blanche, du nom de l’animal de Louis Ayotte, l’un des premiers colons à s’y installer en 1912. Cette appellation sera remplacée lors de l’érection municipale en 1926 par celle de Colombourg, modification graphique de Colon-Bourg, nom primitif de l’endroit, qui souligne l’apport des colons au développement de la municipalité. Cette dénomination identifiait le bureau de poste local dès 1921. Heureusement pour le gentilé officiel Colombourgeois que l’orthographe originelle n’ait pas été restituée ! Variante : Sainte-Claire.

voiture neige

Motoneige à l’ancienne ? Une voiture de la collection. Source de la photo : Ville de Macamic.

1 commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *