Musées du Québec

Musée minéralogique de Malartic

Musée minéralogique de Malartic

Musée minéralogique de Malartic

Le Musée minéralogique de l’Abitibi-Témiscamingue a vu le jour en 1972, quand la commission industrielle de la ville de Malartic, se basant sur des idées conçues par M. Paul Dorion, a décidé d’ouvrir un Musée minier, dont la mission serait celle « préserver et de mettre en valeur le patrimoine naturel minéral et géologique de l’Abitibi-Témiscamingue et de contribuer à sa compréhension par le biais de ses collections et nombreuses activités ».

Soutenu par de nombreux bénévoles, le musée s’installe d’abord dans le bâtiment d’une ancienne église, mais, en 1979, un nouvel édifice est construit à l’emplacement de l’ancien.

Des premiers moments de son existence, le Musée présente des objets relatifs au travail de la mine dans ses trois salles d’expositions. D’abord, le visiteur apprend la diversité minéralogique de la région ainsi que les étapes de transformation du minerai. Dans la seconde salle, une impressionnante collection minéralogique est présentée. La troisième salle dirige les visiteurs vers des profondeurs de la terre – les bénévoles ont transformé le sous-sol du musée en une simulation d’une mine – cette descente permet aux visiteurs de mieux connaître le monde des minéraux. Finalement, il faut souligner que les années d’existence du musée témoignent de sa conviction à vulgariser et transmettre le savoir à toute la population et aux générations à venir.

Parmi les activités du musée on peut mentionner des spectacles multimédia, des visites commentées en français ou en anglais pour des groupes et aux personnes a capacité physique restreinte.

Ville de Malartic

Le canton de Malartic, proclamé en 1916, a donné son nom à une ville abitibienne créée en 1939 et sise à 80 km au sud-est de Rouyn-Noranda, bornée par les municipalités de Dubuisson, à l’est, et de Rivière-Héva, à l’ouest. La rivière Malartic y coule. À l’instar de plusieurs villages de l’Abitibi-Témiscamingue, on a voulu rendre hommage à un militaire, Anne-Joseph-Hippolyte de Maurès de Malartic (1730-1800), officier du régiment de Béarn qui a pris une part active à la bataille des Plaines d’Abraham en 1759. Ce compagnon d’armes de Montcalm a laissé un mémoire intitulé « Journal des campagnes au Canada de 1755 à 1760 ». Blessé à la poitrine lors de la bataille de Sainte-Foy en 1760, il quitta le Canada en septembre de la même année. Les premiers Malarticois – des hommes exclusivement au cours des six premières années – arrivent en 1928, attirés par les mines d’or dont Malartic constitue un important centre d’extraction.

La paroisse de Saint-Martine-de-Tours voit le jour en 1928 et sera canoniquement érigée en 1939. Un bureau de poste y est ouvert sous l’appellation de Malartic en 1936. D’ailleurs plusieurs autres villages de la région doivent leur existence à la grande ruée minière des années 1930. L’endroit, parsemé de lacs et de rivières, reçoit un apport économique non négligeable des activités de pêche et de chasse qui s’y pratiquent, ce qui vient compléter l’exploitation de mines de zinc, de plomb et d’or.

Musée minéralogique de Malartic

Musée minéralogique de Malartic. Photo libre de droit

Un club de minéralogie fonctionne dans le cadre des activités du Musée, dont le principal objectif visé est de promouvoir la minéralogie, la géologie, l’archéologie et les autres domaines connexes auprès du grand public. Le club permet également de démocratiser la connaissance et s’adresse à tous ceux et celles qui désirent apprendre les principes de la minéralogie ainsi que ses domaines connexes ou tout simplement ceux et celles qui désirent participer aux différentes activités : visites à la Cité de l’Or de Val-d’Or, cueillettes de minéraux et de fossiles sur différents terrains, course au trésor pour les jeunes membres du Club, échanges de minéraux entre les membres du Club, expositions des collections des membre, conférences avec experts sur  les roches, la minéralogie et la paléontologie, participation à des salons de gemmes.

Le Musée minéralogique de Malartic est Institution muséale reconnue par le ministère de la Culture et des Communications.

Coordonnées du Musée :

650 rue de la Paix
C.P. 4227
Malartic, Québec
J0Y 1Z0

Telephone : 819 757-4677

Pour en apprendre plus :

Site Internet : museemalartic.qc.ca

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *