Musées du Québec

Musée Louis Hémon

Musée Louis Hémon

Musée Louis-Hémon

Complexe touristique Maria Chapdelaine

Le Musée de littérature Louis Hémon se trouve à Péribonka, où l’écrivain français a vécu six mois dans la Maison Samuel Bédard, et où il a situé l’action de son roman Maria Chapdelaine.

Ce roman fut écrit en 1912 et publié en France en 1916.

Le Musée Louis-Hémon témoigne de la vie de l’écrivain, ainsi que de son époque. Le Musée a été fondé en 1937 à l’initiative du juge Édouard Fabre Surveyer et il est installé dans la maison historique de Samuel-Bédard, construite en 1903 par M. Exériace Provençal en bordure de la rivière Péribonka. Cette maison fut reconnue monument historique en 1983 et restaurée dans son état originel en 1987. Depuis 1977, un deuxième pavillon y est ouvert, construit dans le style des anciennes maisons de la région.

Le Musée Louis-Hémon est l’un des complexes muséologiques les plus vastes du Québec et il accueille de nombreux touristes attirés par le caractère authentique de la nature de la région. Derrière le musée, les visiteurs ont accès à une bleuetière sauvage dans laquelle ils peuvent se souvenir de l’émouvante déclaration d’amour de François Paradis à Maria.

Des expositions permanentes et temporaires s’y tiennent, dont l’exposition Maria Chapdelaine, vérités et mensonges et l’’exposition Jardins secrets.

Pour contacter le Complexe touristique Maria-Chapdelaine, le Musée Louis-Hémon :

700, route Maria-Chapdelaine
Péribonka
Québec
GOW 2G0

Téléphone : 418 374 2177.

Site web du Musée Louis Hémon: museelh.destination.ca.

peribonka

Peribonka. Vue générale, source de l’image : museehl.destination.ca.

Canton de Hémon

Situé dans le territoire non organisé de Rivière-Mistassini, ce canton de l’arrière-pays du lac Saint-Jean est couvert de forêt, de rivières et de lacs.

Dénommé peu après la publication à Montréal, en 1916, du roman « Maria Chapdelaine », il perpétue la mémoire de son célèbre auteur. Né à Brest, en Bretagne, Louis Hémon (1880-1913) amorça tôt une carrière de journaliste et de romancier. Après avoir résidé à Londres de 1903 à 1911, il s’embarque à Liverpool le 12 octobre 1911 à destination de Québec.

Au cours de la traversée, il fait la connaissance d’un prêtre eudiste, Jean-Marie Leventoux, qui le renseigne sur la Côte-Nord, le Saguenay et le Lac-Saint-Jean. Après un bref séjour à Québec, Hémon s’installe à Montréal où il travaille quelque temps pour une société d’assurances. Dès le mois de juin 1912, il prend la direction de La Tuque, puis de Roberval, pour finalement travailler comme engagé chez Samuel Bédard, à Péribonka. C’est à ce dernier endroit que Louis Hémon situera l’action de son roman, dactylographié à Montréal, entre le début d’avril et le 24 juin 1913. Parti pour l’Ouest canadien, il est heurté par un train le soir du 8 juillet suivant, à Chapleau, dans le Nord de l’Ontario, où il est inhumé.

Traduit en plusieurs langues, Maria Chapdelaine a connu d’innombrables éditions dont quelques-unes ont été illustrées par des artistes comme Suzor-Coté et Clarence Gagnon. Adapté au cinéma par Julien Duviver dès 1936, le sujet a été repris par Gilles Carle en 1983. Le personnage de Maria Chapdelaine s’était imposé, dès la publication du roman en feuilleton dans un journal parisien, en 1914, comme l’un des symboles littéraires du Canada français. Proclamé en 1936.

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Philippe Vittoz

    2011/12/03 at 1:39

    Bonjour
    Venant de Suisse, de passage dans votre belle région à la fin septembre, nous avons été très deçu que nombres de musées, offices de tourisme soient fermés, comme si nous n’étions que des touristes de seconde zone. C’est dommage, car c’est une période plus calme qui convient particulièrement bien aux retraités. Et je peux vous dire que nous étions d’êtres les seuls à le regretter.
    Par contre pour finir sur une note optimiste, partout où nous avons été, nous avons été merveilleusement accueilli avec plein de gentillesse et d’amitié. Merci pour cette chaleur.

    Ph.Vittoz

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *