Multiculturalisme

Solitudes ukrainiennes

Solitudes ukrainiennes

Solitudes ukrainiennes

Trois solitudes ukrainiennes sont venues se rejoindre au Québec entre 1900 et 1960. Les caractéristiques et les mentalités de chacune d’entre elles représentent une gamme variée d’idéologies politiques.

Les immigrants qui sont venus s’établir au Québec avant la Première Guerre mondiale étaient plutôt gauchistes.

Ceux qui vinrent les rejoindre pendant l’entre-deux-guerres, les patriotes, étaient en grande partie des centristes, alliés des Églises catholique et orthodoxe. Ils ne tardèrent pas à mettre sur pied des organisations patriotiques, si bien que vers 1941, la gauche s’en trouva marginalisée.

Après la Deuxième Guerre mondiale, alors que les réfugiés vinrent s’installer au Québec, la gauche se trouva définitivement réduite au silence. En effet, des réfugiés majoritairement de droite, dont le nombre dépassait largement celui des centristes, dominèrent bientôt la vie publique ukrainienne au Québec.

La communauté ukrainienne de Montréal se compose de trois fragments qui ont tous les trois des points d’origine différents en ce qui a trait à leur expérience socio-politique. Cette constatation aide à comprendre pourquoi l’idéologie politique de la communauté ukrainienne s’est déplacée de gauche à droite, alors que celle de l’ensemble de la société semble s’être déplacée en sens inverse.

En plus des différences linguistiques, culturelles et religieuses qui les distinguaient de l’ensemble de la population, les Ukrainiens étaient bien souvent motivés par une idéologie conservatrice qui les poussait à préserver leur intégrité culturelle. C’est d’ailleurs là un des facteurs qui explique que leur assimilation ait été ralentie.

(D’après L’Histoire des Ukrainiens au Québec entre 1910 et 1960 de Yarema Gregory Kelebay).

oere et deux filles galiciens

Un père avec deux filles qui viennent de la Galicie (Ukraine occidentale) à s’établir au Canada en 1911. Source : Bibliothèque et archives Québec. Auteur : William James Topley. Cette photo fait partie du domaine public.

Musée ukrainien du Canada

Le Musée ukrainien du Canada (Ukrainian Museum of Canada) se trouve à Saskatoon, dans la province de la Saskatchewan. Il ne faut pas le confondre avec le musée de la Culture Ukrainienne, situé dans la même ville. Le musée ukrainien du Canada témoigne de la vie, des traditions, des coutumes et de la culture de la communauté ukrainienne, qui a joué un rôle de premier ordre durant les années de colonisation de l’ouest canadien. En effet, des dizaines de milliers de familles venues d’Ukraine, furent les premiers fermiers à cultiver les terres dans le Manitoba, dans l’Alberta et dans la Saskatchewan.

Le Musée ukrainien fut fondé en 1936 afin de préserver l’héritage de la communauté ukrainienne au Canada.

Le Musée conserve un grand nombre d’artefacts, de tissus ukrainiens, de livres, d’instruments musicaux, de vêtements traditionnels et de photographies, retraçant la vie des trois vagues d’immigration ukrainienne. D’ailleurs, le musée possède une des plus belles collections de textiles ethniques en Amérique du Nord.

On y admire des milliers de pysanky – oeufs traditionnels de Pâques, des objets reliés au culte religieux, des chaussures nationales nommées postoly, des bijoux artisanaux et on peut aussi y découvrir de nombreuses recettes de bortsch, la soupe traditionnelle ukrainienne.

Même si le siège du Musée ukrainien du Canada est situé à Saskatoon, il possède des succursales à Vancouver, Edmonton, Calgary, Winnipeg et Toronto.

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *