Histoire de Montréal

Adhémar Raynault – maire de Montréal

Adhémar Raynault – maire de Montréal

M. Raynault élu maire de Montréal

Cinq candidats à la mairie perdent leurs dépôts – 28 % des électeurs ont voté. – L’élu n’a que 7 % des votes – Liste des conseillers élus – Il y a eu moins d’électeurs que jamais à se prononcer

Élections du 9 décembre 1940.

M. Adhémar Ranault a été élu, hier, pour une deuxième fois, maire de Montréal. Il l’a emporté par une majorité de 974 sur non plus proche adversaire, M. Léon Trépanier. Il a avait neuf candidats en lice et cinq perdent leurs dépôts. Des 236,989 électeurs qui avaient droit de vote, seulement 66,742, soit 28% pour du total, ont voté. De ce nombre, 16,565 ont voté pour M. Raynault, ce qui fait environ 7 pour cent du total des électeurs.

Les candidats qui perdent leur dépôts sont MM. Léonard Trépanier, Jean-J. Penverne, J.-Oscar Belisle, Charlemagne Landry et Joseph Mercure.

Le nombre de votes accordés à chaque candidat s’établit comme suit : Raynault, 16,565 ; Léon Trépanier, 15,591; Raoul Trépanier, 9,565; Dave Rochon, 8,862; Léonard Trépanier, 7,257; Jean-J. Penverne, 3,365; J.-Oscar Belisle, 3,018 ; Charlemagne Landry, 1,939 ; Joseph Mercure, 580.

Au conseil municipal, il n’y avait élections que dans les districts 5,7 et 8, pour la catégorie A et dans les districts 1,3,4,5 et 8 pour la catégorie B.

Catégorie A

Les candidats suivants de la catégorie A ont été élus : Joseph Monette, ancien conseiller de Crémazie; Max. Seigler, ancien conseiller de Laurier et V. Victor ; L. Charpentier, Rodolphe Corbeil et W. Deslauriers; Eudore Dubeau, E. Gaudry et Vé Lévesque; dans cette catégorie, la défaite le plus inattendue a été celle de Mé Trefflé Lacombe, ancien conseiller de Bourget, l’un des principaux partisans de M. Raynault.

Catégorie B

Les candidats suivants ont été élus dans la catégorie B : district No 1, MM. J.-H Delisle, ancien conseiller de St-Henri, Joseph Moreau, ancien conseiller de Ste-Cunégonde et Israël Morin; S. Allen, E.-W. Francis et Ré-W. Long, H.G.Birks, H.G. Lafleur et R.-F.Quinn, ancien conseiller de St-Laurent; A. Eaton, A.Pilon et M. Rubinstein, Pierre Desmarais, A.-E Goyette, ancienne conseiller de St-Jean-Baptiste et Arthur Landy.

Les résultats

Le premier rapport arriva exactement onze minutes après la fermeture des polls. M. Robert Lemyre qui transmettait les rapports aux journalists au fur et à mesure de leur arrivée chez l’officier-rapporteur, signala qu’il n’était que sept heure et onze minutes. Il s’agissait d’un poll dans le district #10 : le résultat donnait une avance de sept votes à M. Penverne; celle-ci avait 20 votre, M. Ryanault 13, M. Léon Trépanier 12, M. Léonard Trépanier 12 et M. Raoul Trépanier, 6.

Puis, les autres rapports commencèrent à arriver: à sept heures 24, M. Léon Trépanier avait une avance sur M. Raynault. Puis celui-ci prit une bonne avance lorsqu’arrivèrent les résultats du district # 3 (Notre-Dame-de-Grâce) et il maintint son avance jusqu’à la victoire finale.

À l’hôtel de ville

Quand le résultat final eut été annoncé, le nouveau maire, M. Raynault, accompagné de Mme Raynault, se rendit à l’hôtel de ville où il fut reçu par M. J.-Étienne Gauthier, greffier de la ville et officier-rapporteur.Il se rendit aux bureaux de la mairie où il serra la mains à un groupe de ses partisans et d’anciens conseillers, notamment M. Édmund Hamelin, ancien conseiller d’Hochelaga, qui remplit présentement les fonctions de maire-suppliant.

M. Léon Trépanier

Quand il apprit la victoire de M. Raynault, M. Trépanier ne parut pas décontenancé. « Je remercie tous ceux qui m’ont aide si généreusement dans la campagne que j’ai voulue propre jusqu’au bout, » a-t-il, sand autres commentaires.

À l’hôtel-de-ville, tout le monde se disait émerveillé de la façon dont le secrétariat municipal avait organisé le service de compilation des résultats. Rien n’a cloché et en dépit du grand nombre de candidats, les rapports furent terminés plus tôt que par les années passées.

Vieux-Port de Montréal

Vieux-Port de Montréal. Photographie de GrandQuébec.com.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *