Histoire de Montréal

Où se trouvait Hochelaga ?

Où se trouvait Hochelaga ?

Où se trouvait Hochelaga ?

Il est impossible de déterminer l’emplacement exact du village d’Hochelaga (nom dont l’origine demeure inconnue, mais on suppose qu’il peut signifier grands rapides, désignant ainsi les rapides de Lachine).

Jacques Cartier a laissé des descriptions détaillées du village, de ses habitants, de ses chefs, de la montagne et du mode de vie des Indiens, mais dans son rapport sur le voyage de 1535-1536 il ne parle jamais du lieu précis de son débarquement sur l’île de Montréal.

La description topographique de Cartier est trop vague, ne permettant pas de localiser le village. De plus, de nos jours, du fait de la présence de nombreux édifices, il n’est pas possible d’entreprendre des fouilles archéologiques suffisamment approfondies.

Plusieurs localisations possibles furent proposées au cours de l’histoire: le site actuel de l’Université McGill (le long de la rue Sherbrooke, sur une terrasse naturelle); le cimetière Mont-Royal (cimetière protestant) au pied do Mont-Royal, le secteur qui est connu aujourd’hui sous le nom de la Côte-des-Neiges (dans ce cas, Cartier serait arrivé par la rivière Des Prairies, ce qui est contesté par de nombreux historiens).

Au début du XVIIe siècle, quand Samuel de Champlain débarque sur l’île, le village n’existe plus. La raison pour laquelle les Iroquoiens auraient quitté l’île de Montréal reste inconnue.

L’hypothèse la plus souvent avancée est la destruction du village à la suite d’une guerre entre tribus amérindiennes. Mais d’autres raisons sont envisageables, comme cele de la propagation de maladies apportées par les Européens.

monument a jacques cartier

Monument à Jacques Cartier à l’intérieur de la station de métro Place St-Henri, à Montréal. Photo : © Grandquebec.com.

Circonscription électorale d’Hochelaga-Maisonneuve

Hochelaga-Maisonneuve est le toponyme retenu en 1988 pour identifier cette circonscription électorale réunissant les deux quartiers de Montréal qui portent ces dénominations. Les deux constituants de cette appellation existent toutefois depuis 1912. Le premier, inclus dans Montréal-Hochelaga – devenu Montréal-Saint-Henri en 1922, et le second, utilisé seul. Cette circonscription électorale d’une superficie de 6 km carrés est entourée par celles de Bourget, de Rosement et de Saint-Marie-Saint-Jacques, tout en donnant, à l’est, sur Saint-Laurent. Sa population appartient à l’île de Montréal et œuvre notamment dans les industries alimentaires, métallurgiques et du textile. Tandis que Hochelaga est le nom de la bourgade amérindienne que Jacques Cartier a visité en 153, Maisonneuve est le surnom du fondateur de Montréal, Paul de Chomedey (1612-1676), honoré deux fois dans le corpus des circonscriptions électorales puisque Chomedey en identifie une dans la ville de Laval.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *