Histoire de Montréal

Distributeur automatique

Distributeur automatique

Distributeur automatique de journaux

C’est à l’initiative du quotidien La Presse qu’en août 1921 apparaît à Montréal le premier distributeur automatique de journaux, installé, pour une raison inconnue, devant l’hôtel de ville d’Outremont.

L’emploi était très simple : on glissait trois pièces d’un sou (grosses ou petites) dans la fente prévue à cet effet, on abaissait le levier et on saisissait l’exemplaire du journal au bas de l’appareil.

L’inscription VIDE indique que tous les exemplaires avaient été vendus.

distributeur automatique

Distributeur automatique du journal La Presse. Photo de GrandQuebec.com.

Pour lire les vieux journaux

4 juillet 1937 : La conservation dans les bibliothèques publiques des collections de journaux pose depuis longtemps plusieurs problèmes. Tout d’abord. pour peu qu’on veuille réunir un certain nombre de publications, il faut disposer d’un espace considérable et placer les journaux sous les reliures de dimensions encombrantes. De plus, malgré toutes les précautions prises. le papier jaunit à la longue et perd la solidité, déjà relative, de sa jeunesse. Pour remédier à ces inconvénients, les Américains ont découvert une méthode, ou plus exactement un appareil. le Recordak. Par les soins des journaux eux-mêmes, les différentes pages du quotidien sont filmées. On tire ensuite un certain nombre de copies positives qui placées dans les appareils, permettront au lecteur de consulter aisément la collection. Il suffit de tourner un bouton pour choisir sa page: un autre bouton permet la projection sur un écran, placé dans le bas de l’appareil, de la partie de la page à lire. Plus de détérioration, plus de transports encombrants. Déjà une douzaine de grands journaux ont adopté cette méthode et le Recordak est entré en service dans les bibliothèques publiques de New York, de Boston. et dans les universités de Yale, de Princetown et de Chicago. Un tel procédé, mieux que les films d’actualité, mérite le nom de « presse filmée ».

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *