Montérégie

Tunnel de Melocheville

Tunnel de Melocheville

Tunnel de Melocheville

Le tunnel de Melocheville fait partie des œuvres réalisées dans le cadre de la construction du canal de Beauharnois, qui fait partie de la Voie maritime du Saint-Laurent.

Ce tunnel, un chef-d’œuvre d’ingénierie, constitue un prolongement de la route 132. Le tunnel passe sous le canal de Beauharnois à Melocheville, à proximité de l’usine hydroélectrique de Beauharnois.

La construction du tunnel débute en 1956 et les travaux se terminent en 1957. Pendant plus de 30 ans, le tunnel portait le nom de Beauharnois, mais il est rebaptisé en 1991 et reçoit le nom officiel de tunnel de Melocheville. Jusqu’en octobre 1998, le tunnel relevait de l’Administration de la Voie maritime du Saint-Laurent. À partir de cette date, l’exploitation, l’entretien et l’administration du tunnel sont sous la responsabilité de la Société des Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée.

Tunnel de Melocheville

Tunnel de Melocheville. Photographie : Lucie Smith.

Chaque année, pas moins de 4 millions de véhicules empruntent ce tunnel.

Le tunnel de Melocheville est formé de 18 caissons, déposés directement sur le roc. Il comporte deux voies de circulation, un trottoir du côté nord et trois puits de ventilation. Les voies de circulation sont séparées par une structure centrale de support, formant le premier puits de ventilation (sortie d’air). Le deuxième puits de ventilation (entrée d’air) est situé du côté sud des caissons alors que le troisième (entrée d’air également) se trouve du côté nord, sous le trottoir.

Melocheville

La situation géographique de ce village montérégien situé tout près de Beauharnois, face à l’île Perrot, à l’est du rapide des Cascades qui marque l’extrémité ouest du lac Saint-Louis, lui a valu son appellation originelle.

En effet, érigé en 1919, par détachement de la municipalité de la paroisse de Saint-Clément-de-Beauharnois (1845), elle-même partie de l’ancienne seigneurie de Beauharnois (1729), sous la désignation de Lac-Saint-Louis, ce n’est qu’en 1953 qu’il a reçu son nom actuel, en l’honneur de Joseph Meloche, marchand, et l’un des premiers résidents. Un bureau de poste y avait été cependant ouvert sous cette dénomination dès 1863. Le principal attrait touristique qui fait converger vers Melocheville nombre de personnes férues d’histoire ancienne est le site archéologique de la pointe de Buisson où l’on retrace l’occupation du territoire par les Iroquoiens il y a plus de 5 000 ans.

Photos du tunnel de Melocheville offertes par © Lucie Smith

Données techniques du tunnel :

  • Longueur totale du tunnel : 227,6 mètres
  • Largeur du tunnel : 28,5 mètres (incluant les tours extérieures de ventilation)
  • Largeur du trottoir : 1,7 mètres.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *