Montérégie

Sanctuaire Kateri-Tekakwitha

Sanctuaire Kateri-Tekakwitha

Église Saint-François-Xavier et Sanctuaire Kateri-Tekakwitha

L’église Saint-François-Xavier a été érigée en 1845 au bord du Saint-Laurent, dans la communauté mohawk qui porte aujourd’hui le nom de Kahnawake.

La mission Saint-François-Xavier fut établie sur ces terres en 1667, aux débuts de Montréal. La première église y fut construite vers 1720, mais en 1845 on érigea une nouvelle église selon les plans de l’abbé Joseph Marcoux, aidé par le curé P. Félix Martin.

Une partie du maître-autel à été réalisée par Paul Labrosse et par Gilles Boivin au XVIIIe siècle. Vincent Chartrand, de l’école Quévillon, a complété l’œuvre au XIXe siècle.

Les peintures du plafond représentent des scènes du Nouveau Testament, qui ont été réalisées par le peintre et verrier italien Guido Nincheri dans les années 1920. Les toiles des autels latéraux, qui représentent l’Immaculée Conception et Saint-Louis en prière, sont des dons du roi de France Charles X en 1826. Un grand crucifix suspendu constitue un don des résidents de Kahnawake. Ce crucifix est un hommage aux trente-cinq ouvriers mohawks qui périrent en 1907 lors de l’effondrement d’une travée du pont de Québec alors en construction.

Le chemin de croix est l’œuvre des artisans de la compagnie Carli-Petrucci de Milan, il fut réalisé en 1926. On y trouve des légendes en langue mohawk.

La statue en bois de l’Enfant-Jésus, installée au-dessus du tabernacle du maître-autel, provient des ateliers des sœurs Ursulines. Cette statue aurait été créée entre 1671 et 1700. Les statues en bois de Saint-Ignace de Loyola et de Saint François-Xavier sont attribuées à Louis-T. Berlinguet, qui les aurait sculptées vers 1845.

À l’intérieur de l’église Saint-François-Xavier se trouve le Sanctuaire Kateri-Tekakwitha, où l’on vénère le souvenir de la jeune Amérindienne convertie au christianisme au début de la Nouvelle-France. Elle fut la première Autochtone à être béatifiée.

Le tombeau de Kateri, en marbre de Carrare, contient les restes de la bienheureuse.

Sanctuaire Kateri-Tekakwitha

Sanctuaire Kateri-Tekakwitha. Image © Fondation du patrimoine religieux du Québec.

On y remarque une lampe du sanctuaire en argent massif, donnée à la mission par un bienfaiteur parisien au XVIIIe siècle. La statue de Kateri, en haut du maître-autel, est une œuvre de Médard Bourgault, de St-Jean-Port-Joli. Elle fut réalisée en 1941. Une autre statue de Kateri fut sculptée en 1981 par Léo Arbour, de Pointe-du-Lac.

L’église Saint-François-Xavier et le Sanctuaire Kateri-Tekakwitha contiennent plusieurs autres chef-d’œuvres. Une visite est donc vraiment recommandée pour les amoureux du patrimoine artistique, architectural et religieux du Québec. Cette église a été désignée Lieu historique national du Québec. Aujourd’hui, l’église et le sanctuaire sont le but de pèlerinages effectués par des milliers d’adeptes de la foi catholique.

Pour contacter l’église Saint-François-Xavier et le sanctuaire Kateri-Tekakwitha :

P.O. Box 70
J0L 1B0

Téléphone : 450 632 6030

Voir aussi :

7 Comments

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *