Montérégie

Piste cyclable Soulanges

Piste cyclable Soulanges

Piste cyclable Soulanges

La piste cyclable Soulanges traverse de charmantes localités. C’est un circuit entièrement asphalté, longeant d’abord l’ancienne voie de halage du Canal de Soulanges, pour ensuite serpenter à travers champs et bois dans des paysages enchanteurs. Elle est destinée aux cyclistes, marcheurs et amateurs de patins à roues alignées. La longueur totale de la piste cyclable est de 35 kilomètres.

Le long de la piste Soulanges, on peut voir les ruines d’anciennes écluses, des vestiges des bâtiments de la centrale hydro-électrique, et un beau parc en bordure des écluses avec des arches de pierre.

La piste Soulanges commence à Rivière-Beaudette et aboutit en aval des écluses de Pointe-des-Cascades, en passant par Saint-Zotique. Elle fait partie intégrante du Réseau Vert de la Montérégie.

La piste Soulanges est bien entretenue, des tables de pique-nique sont aménagées sur le parcours et des bénévoles en assurent la sécurité.

Il y a un stationnement à Pointe-des-Cascades, devant l’église.

piste ciclable soulanges

Source de la photographie : tourismesuroit.com.

Soulange, histoire du nom au Québec et son utilisation

Constituant une voie d’eau artificielle parallèle au Saint-Laurent, sur sa rive nord, entre les lacs Saint-François et Saint-Louis, à partir de l’embouchure de la rivière des Outaouais en amont de Montréal, le canal de Soulanges rappelle une époque révolue de la voie navigable du Saint-Laurent. Il fut creusé sur les territoires des municipalités actuelles de Pointe-des-Cascades, des Cèdres et de Coteau-du-Lac, entre 1892 et 1899, dans le cadre d’une politique nationale d’amélioration des transports.

Avec ses cinq écluses et ses 4 m de profondeur, ce canal faisait presque 24 km de longueur et répondait alors aux exigences des navires du début du XXe siècle. Il fut abandonné en 1959, au moment de l’ouverture de la voie maritime du Saint-Laurent. Afin d’éveiller les souvenirs de cette périodes débordante d’activités, un centre d’interprétation fut institué en bordure d’une écluse du canal, dans le parc des Ancres de Pointe-des-Cascades, et pendant la saison estivale, depuis plusieurs années, on y présente une exposition traitant des divers aspects de la navigation sur le Saint-Laurent. On projette toutefois de rénover et de rouvrir le canal à la navigation de plaisance, probablement en octobre 1999 lors du 100e anniversaire de sa mise en activité.

Le canal de Soulanges tire son nom de la seigneurie de Soulanges que se fit concéder à cet endroit, en 1702, Pierre-Jacques de Joybert, chevalier, seigneur de Soulanges. Né à Québec, celui-ci provenait d’une famille française anoblie au XVe siècle, dont les membres furent propriétaires de quelques seigneuries, dont celles de Soulanges et d’Aulnay, en Champagne. Son père, Pierre Joybert, sieur de Soulanges et de Marson, était n à Soulanges, dans l’actuel département de la Marne. Située à 7 km au nord de Vitry-le-François, en bordure de la Marne, la petite commune de Soulanges compte aujourd’hui une population de plus de 500 habitants ; son nom désigne un domaine gallo-romain tenu, à l’époque, par un nommé Solemnius. Au Québec, et plus particulièrement en Montérégie, Soulanges entre dans la composition de plusieurs autres toponymes : Vaudreuil-Soulanges (MRC), Salaverry-Soulanges (circonscription électorale provinciale), Saint-Joseph-de-Soulanges (paroisse), Saint-Thomas-de-Soulanges (hameau).

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *