Montérégie

MRC Le Haut-Richelieu

MRC Le Haut-Richelieu

Municipalité régionale de comté Le Haut-Richelieu

La municipalité régionale de comté du Haut-Richelieu (code géographique 560), située dans le sud du Québec, fait partie de la région administrative de la Montérégie et réunit quatorze municipalités, regroupant plus de 110 000 habitants sur une superficie de 932 kilomètres carrés.

Aujourd’hui, la MRC du Haut-Richelieu est une des régions québécoises les plus dynamiques, ayant l’un des plus haut taux d’investissements dans différents secteurs industriels, ainsi que dans l’agriculture et dans le tourisme.

Au total, on y compte plus de 300 entreprises industrielles oeuvrant dans une vingtaine de secteurs d’activités industrielles. On y dénombre de vastes parcs industriels dotés d’infrastructures modernes qui répondent à la perfection aux besoins des investisseurs.

Le Haut-Richelieu dispose également d’institutions de formation à la fine pointe et d’une main-d’œuvre fiable et qualifiée.

De plus, le Haut-Richelieu est l’une des meilleures régions agricoles du Québec tant par la richesse foncière de ses terres agricoles que par l’importance des recettes agricoles générées qui se chiffrent à plus de 125 millions de dollars. Le Haut-Richelieu occupe le deuxième rang en importance sur toutes les MRC du sud-ouest par la valeur totale de sa production agricole.

Située tout près de Montréal, la MRC du Haut-Richelieu est naturellement une destination de choix pour les touristes qui peuvent parcourir la région en auto, en vélo, en bateau ou à pied. Il y a de nombreux sites historiques, des érablières, des vergers, des fromageries, des plages, des marinas, des terrains sportifs, des pistes cyclables, l’axe cyclable de la Vallée des Forts et Les Montérégiades, des sentiers de motoneige ou de ski de fond, ainsi que de nombreux attraits architecturaux. Les circuits la Route des vins et des cidres de la Montérégie traversent son territoire, offrant des tables variées et des gîtes aux prix tout à fait accessibles.

Le tronçon de la piste multifonctionnelle balisée qui s’étend entre Saint-Jean-sur-Richelieu et la frontière canado-américaine à Lacolle fait partie de la Route verte. La promenade de près de 50 kilomètres sillonne la campagne, guide les passionnés d’histoire curieux d’apercevoir et de visiter le fort Lennox à Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix ou le Blockhaus, près de la rivière Lacolle, à Notre-Dame-du-Mont-Carmel. À la frontière américaine, la Vallée-des-Forts est relayée par la piste cyclable du lac Champlain (Lake Champlain Bikeways) qui relie le fort Champlain et le fort Montgomery dans l’État de New York. D’ailleurs, le circuit d’environ 20 kilomètres qui rattache la ville de Chambly à Saint-Jean-sur-Richelieu emprunte l’ancien chemin de halage ponctué de neuf écluses. On peut y observer plusieurs ponts tournants et des maisons ancestrales.

N’oublions pas que le Haut-Richelieu, c’est l’International des montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu, le Festival de l’Amour de Saint-Valentin, un grand nombre de festivals de musique, d’art, d’agriculture, des représentations théâtrales et beaucoup plus.

L’histoire de la région du Haut-Richelieu est très riche et un grand nombre de monuments patrimoniaux témoignent du passé glorieux de la région.

Le Richelieu. Photo libre de droits.

Pour contacter la MRC du Haut-Richelieu :

Téléphone : 450 346 3636

Site internet officiel de la MRC du Haut-Richelieu : mrchr.qc.ca.

Code                         Municipalité

  • 56042  M  Henryville
  • 56023                     Lacolle
  • 56097  M  Mont-Saint-Grégoire
  • 56015                     Noyan
  • 56055  M  Saint-Alexandre
  • 56065                    Saint-Blaise-sur-Richelieu
  • 56060  P  Sainte-Anne-de-Sabrevois
  • 56105  M  Sainte-Brigide-d’Iberville
  • 56010  M  Saint-Georges-de-Clarenceville
  • 56083                     Saint-Jean-sur-Richelieu
  • 56035                     Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix
  • 56050  P  Saint-Sébastien
  • 56030                     Saint-Valentin
  • 56005  M  Venise-en-Québec

Circonscription électorale de Saint-Jean

Le nom Saint-Jean identifie une division électorale depuis 1853. Moins d’un siècle plus tard, soit en 1939, il sera joint à celui de Napierville pour désigner le résultat de la fusion de ces deux districts électoraux, puis redeviendra seul, de nouveau, en 1944. C’est à partir de cette date que ce territoire électoral deviendra une circonscription baromètre quant à l’élection du parti au pouvoir, puisque, jusqu’à ce jour, l’affiliation politique du député élu a toujours coïncidé avec le parti au pouvoir.

D’une superficie de 419 km carrés, cette circonscription située à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Montréal, comprend neuf municipalités, y compris celle de Saint-Jean-sur-Richelieu qui compte pour 57% de la population. En 1992, cette circonscription a perdu quatre municipalités au profit de sa voisine à l’ouest Beauharnois-Huntingdon.

L’économie de Saint-Jean est mixte. L’agriculture est orientée vers l’industrie laitière et la culture maraîchère, ce qui a donné naissance à diverses fabriques de produits alimentaires, dont les conserveries. Quant à l’industrie manufacturière et ses nombreuses entreprises, elle est concentrée à Saint-Jean-sur-Richelieu et favorisée par la présence de la base militaire du collège militaire de Saint-Jean. Le nom du comté a été emprunté à celui de la municipalité de village établie depuis 1848.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *