Montérégie

Centre de Ski Mont Rigaud

Centre de Ski Mont Rigaud

Centre de Ski Mont Rigaud

Le Centre de Ski Mont Rigaud, un centre familial géré par la famille D’Amour, est reconnu comme l’une des destinations les plus populaires pour les amateurs de ski de fond au Québec. On y trouve le réseau de sentiers L’Escapade avec plus de 25 kilomètres de sentiers balisés.

Cette station est située à seulement 25 kilomètres de Montréal par l’autoroute 40 Ouest.

Le Mont Rigaud, de 220 mètres d’altitude, est situé sur la rive sud de l’Outaouais, au nord-ouest de Vaudreuil, près de la municipalité de Rigaud. La montagne est recouverte de forêts.

On y trouve 9 pistes de ski, dont la plus longue est la piste O’Keefe, de 925 mètres, suivie de La Falaise (815 mètres) et d’Humpty Dumpty (810 mètres). Les pistes sont classées dans les catégories débutante, intermédiaire et avancée.

Environ 80 % des pistes sont éclairées et permettent la pratique du ski en soirée. En cas de besoin, un dispositif de neige artificielle couvre toutes les pistes. Un chalet d’accueil avec foyers, une cafétéria, un café bistro, une boutique d’accessoires de ski et de location d’équipement journalier et saisonnier sont présents sur le site.

Des cours de ski et de planche à neige sont proposées par l’école de glisse de la station du Mont Rigaud.

Le stationnement peut accueillir jusqu’à 800 véhicules.

Coordonnées du Centre de Ski Mont Rigaud :

321 des Érables,
Rigaud
J0P 1P0

Téléphones : 450-451-0000 ou 514-990-1286

Ville de Rigaud

Le 29 octobre 1732 était concédée par l’intendant Hocquart et le gouverneur Beauharnois une seigneurie dans la région de Montréal, en Montérégie actuelle, à Pierre de Rigaud de Vaudreuil de Cavagnial et François-Pierre de Rigaud de Vaudreuil, laquelle sera vendue, en 1763, à Michel Chartier de Lotbinière. Pierre de Cavagnial (1698-1778), marquis de Vaudreuil, a occupé le poste de gouverneur de la Nouvelle-France de 1755 à 1760 alors que François-Pierre de Rigaud de Vaudreuil (1703-1779), militaire et administrateur, a été gouverneur de Trois-Rivières en 1749. Ce dernier a donné son nom à une municipalité de village, érigée sur le territoire couvert par la seigneurie de Rigaud en 1880, qui obtient le statut de ville en 1911.

Elle a été détachée de la municipalité de Rigaud (1845), devenue munici;alité de la paroisse de Sainte-Marie-Magdeleine-de-Rigaud en 1855. Située à 2 km du confluent de la rivière Rigaud et du lac des Deux Montagnes, à 75 km de Montréal, Rigaud occupe un territoire complètement circonscrit par la municipalité de la paroisse de Sainte-Madeleine-de-Rigaud. Par ailleurs, la paroisse de Sainte-Madeleine-de-Rigaud, érigée canoniquement en 1830,, était fondée depuis 1802 ; son nom rappelle Louise-Madeleine Chaussegros de Léry, épouse de Michel Chartier de Lotbinière. En 1835, le nom de Rigaud identifiait le bureau de poste local. Les Rigaudiens ne sont pas peu fiers du sanctuaire consacré à Notre-Dame de Lourdes dans les limites de leur ville et qui constitue un lieu de pèlerinage très connu. Dans son voisinage immédiat, on retrouve la Pièce-des-Guérets, un lieu-dit où l’on cultivait des pommes de terre, lesquelles auraient été jadis, selon la légende, transformées en pierre par le Diable, car un ermite blasphémateur aurait procédé à leur entretien le dimanche. Rigaud a également été le siège, pendant longtemps, d’un important collège classique dont l’influence a été considérable.

Mont Rigaud

Centre de ski Mont Rigaud. Image libre de droits.

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *