Monde des plantes

Jardin des plantes vivaces

Jardin des plantes vivaces

Le Jardin des plantes vivaces

Jardin botanique de Montréal

Du point de vue botanique, une plante vivace est une plante, herbacée ou ligneuse, qui vit plusieurs années. En horticulture, l’expression « plante vivace » fait généralement référence à une plante herbacée qui est rustique à l’endroit où elle est cultivée, c’est-à-dire qu’elle survit à l’hiver grâce à ses organes souterrains. Cette plante entre en état de dormance à l’automne puis reprend sa croissance au printemps.

De style français par la symétrie de ses lignes, de style anglais par la composition mixte de ses plates-bandes, le jardin des plantes vivaces offre une succession éblouissante de floraisons, du printemps jusqu’aux gelées. Cette particularité révèle l’un des plus beaux atours d’un jardin de plantes vivaces : celui de toujours se renouveler.

Le Jardin des plantes vivaces du Jardin botanique de Montréal présente une collection de près de 1700 espèces et cultivars et est constitué principalement de plantes vivaces herbacées rustiques sous le climat du Québec.

Soigneusement agencées, la majorité des plantes vivaces qui composent ce jardin affectionnent les milieux ensoleillés. On y trouvera également des plantes bisannuelles, des plantes bulbeuses non rustiques tels les dahlias et des plantes annuelles qui ajoutent hauteur et couleur tout au long de l’été.

Pergolas, fontaines et bassin d’eau complètent ce beau jardin d’inspiration classique.

Des vivaces à floraison prolongée

Malgré leurs nombreux attraits, on a longtemps reproché aux plantes vivaces leur floraison trop éphémère. S’il est vrai que la plupart ont une période de floraison assez courte, il ne faut cependant pas croire que toutes les vivaces fleurissent seulement une dizaine de jours.

On trouve sur le marché des espèces et des cultivars pouvant fleurir durant quatre à six semaines, voire même jusqu’à trois mois. Aussi, certaines vivaces fleurissent plus longtemps si on élimine régulièrement leurs fleurs fanées. L’hybridation a également  favorisé l’obtention de sujets infertiles produisant peu ou pas de semences. Cette caractéristique permet aux plantes de mettre davantage d’énergie dans la floraison, qui peut ainsi s’allonger. Ces vivaces fleurissent surtout de la mi-été à l’automne. Bien choisies, elles donnent un aspect évolutif aux plates-bandes par la succession de leurs floraisons.

Bardane

Arctium lappa, composées (surnoms : gratteron, teigne, herbe aux teigneux).

Plante bisannuelle originaire d’Europe, que l’on trouve à l’état sauvage (mauvaise herbe) près des routes et dans les terrains vagues des régions tempérées. La bardane est cette plante dont les fruits fruits sont des bractées piquantes terminées en petits crochets qui s’accrochent au poil des animaux et au linge; cette caractéristique lui a valu plusieurs surnoms. Ses tiges, munies de grandes feuilles vert pâle, ovales, ondulées et ornées de duvet sur le dessous, atteignent environ 1 mètre de haut la deuxième année.

Les parties comestibles sont les racines, les jeunes pousses et les feuilles; leur goût est agréable et rafrîchissant. Les racines doivent être déterrées lors de la première année avant que la tige florale n’ai fait son apparitioné Séchées au soleil, elles se conservent quelques mois si elle sont bien nettoyées.

Valeur nutritive de la bardane : elle contient 1,5 g de protéines, 0,2 g de matières grasses, 17 g d’hydrates de carbone et 72 calories/100 g. Elle possède diverses propriétés médicinales; on la dit sudorifique, diurétique, astringente et stomachique; elle a la réputation de purifier le sang. On peut préparer une infusion à partir des feuilles et de fleurs (15 ml (1 cuillerée à soupe) par tasse d’eau (240 ml), infusées 10 minutes) ou encore faire une décoction avec les racines (15 ml (1 cuillerée à soupe) par tasse d’eau (240 ml), bouillies 5 minutes.

Utilisation de la bourdane : En cuisine, les tiges et les racine charnues se préparent comme l’asperge et le salsifis.On peut les peler, les mettre à tremper 30 minutes dans de l’eau froide avec un peu de jus de citron ou de vinaigre, les couper sur le large puis les faire bouillir dans de l’eau salée jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Les tiges les plus tendres peuvent être pelées et braisées ou ajoutées à des potages; les feuilles peuvent être cuisinées comme n’importe quel légume feuillu.

plantes vivaces

Le Jardin des plantes vivaces fait partie du Jardin botanique de Montréal. Photo : © GrandQuebec.com.

perennial plants

Ce jardin présente une collection de près de 1700 espèces et cultivars. Il est constitué de plantes vivaces herbacées rustiques. Photo : © GrandQuebec.com.

gailet jaune

Gaillet jaune (gallium verum L. (Rubiaceae). Plante vivace aromatique, utilisée autrefois comme plante médicinale et tinctoriale. Les fleurs jaunes ont un parfum de miel et les feuilles, contenant de la coumarine, dégagent un arôme de foin coupé. On s’en servait jadis pour bourrer les matelas et les oreillers, qui, disait-on, favorisaient le sommeil. Les fleurs produisent une teinture jaune et les racines une coloration rouge. Cette dernière était très populaire dans les contrées nordiques de l’Europe, notamment pour l’obtention des teintes rouges des kilts et tartans écossais et des tapis scandinaves. Eurasie, plante naturalisée en Amérique du Nord. Photo : © GrandQuebec.com.

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *