Monde des plantes

La cire sur les pommes, est-elle nocive ?

La cire sur les pommes, est-elle nocive ?

La cire sur les pommes, est-elle nocive ?

Pourquoi cire-t-on la pomme dans les fermes et dans les entreprises industrielles? Tout simplement pour pouvoir conserver le fruit pendant longtemps. La cire les rend plus brillantes et aide à conserver la pomme fraîche, évitant la déshydratation.

L’organisme Santé Canada a étudié la question à profondeur. Selon les conclusions approuvées, nous pouvons nous rassurer : le morpholine contenu dans la cire des pommes est minime et ne nous cause des effets nocifs. La cire n’est donc pas toxique pour nous. N’enlevez donc pas la pelure qui contient la majorité des nutriments et antioxydants de la pomme.

Tout de même, est toujours préférable de bien laver tous les fruits et légumes à l’eau tiède.

Pour ceux qui préfèrent manger des pommes non cirées, il est toujours possible les procurer par l’auto – cueillette. Plusieurs compagnies agricoles offrent des opportunités de recueillir des pommes pour les prix modiques ou pour une commission en pommes. On peut aller acheter des pommes à la ferme. Enfin, sur les marchés publics on peut les vendre sans cire.

Mais les pommes au supermarché sont toutes cirées. Tout naturellement, toutes les pommes, procédant d’autres pays, tels que les États-Unis, du Chili, de la Nouvelle Zélande et d’autres coins du monde, sont toujours cirées aussi.

Comment conserver la pomme ?

Les pommes se conservent au réfrigérateur dans le tiroir à fruits ou dans un sac perforé. Si elles ne sont pas assex mûres, les laisser à la température de la pièce ; les surveiller cependant puisqu’elles mûrissent dix fois plus vite qu’au froid. La conservation à long terme s’effectue dans un endroit obscur, très frais (0 à 4 degrés C) et très humide (85 à 90%). Asperger légèrement les pommes d’eau de temps en tenps et les couvrir d’une feuille trouée aide à retarder la déshydratation. Ne pas entasser les pommes car dès qu’elles sont meurtries, elles mûrissent rapidement et font mûrir et pourrir les fruits environnants ; enlever les pommes trop mûres et celles qui sont endommagées.

La pomme se congèle très bien en purée. sucrée ou non sucrée. La congélation lui réussit moins bien si elle est crue (la peler, la parer, la trancher et l’arroser de jus de citron ou d’acide ascorbique, substances qui empêchent le brunissement).

Notons finalement que pour qu’une pomme cuite conserve sa forme, choisir une variété moins aqueuse, la cuire doucement et utiliser peu de liquide, uniquement pour l’empêcher de coller. Pour la cuisson au four, évider la pomme sans la transpercer complètement, en laissant un fond qui retiendra les ingrédients déposés dans son centre (raisins, noix de coco, noix, miel, tahini, etc.). Une compote peut très bien se passer de sucre ; pour s’y établir, diminuer progressivement la quantité de sucre ajouté. Utiliser de nouvelles variétés, les combiner, ajouter des fraises ou de la rhubarbe à une compote briseront la monotonie.

pommes

Pommes dans les Laurentides, un pommier dans les environs de Saint-Joseph-du-Lac. Photo : © GrandQuebec.com

Voir aussi :