Vous ne le saviez pas !

Lacs du Québec

Lacs du Québec

Noms des lacs

Le Répertoire toponymique du Québec est fort curieux.

Par exemple, au total, il y a plus de 400 000 lacs répertoriés. Certains des noms de ces plans d’eaux sont vraiment amusants. Tout d’abord mentionnons le lac A. Étroite nappe d’eau, de 700 mètres de longueur, consignée dans le Répertoire géographique du Québec (1969), le lac A est situé sur le rebord des Appalaches, à 182 mètres d’altitude et à 14 kilomètres au sud-est de Saint-Georges-de-Cacouna, dans le Bas-Saint-Laurent. Ce lac se deverse dans la rivière Cacouna qui coule tout près.

Au total, sur les 26 lettres de l’alphabet français, une quinzaine, dans la toponymie québécoise, servent à identifier des lacs. Si les lettres H,L,T,U,V et Y font quelquesfois référence à la forme particulière du plan d’eau, la plupary des autres lettres résultent d’un désignation arbitraire.  Faute d’inspiration ou de temps, les arpenteurs et autres explorateurs ont souvent utilisé pour nommer les nappes d’eau les jours de la semaine, des notes de musique, les mois de l’année, des chiffres romains et arabes, tout aussi bien que les lettres de l’alphabet ou des répertoires de prenoms usuels.

Voici qulques noms des plus étonnants des lacs du Québec :

Si l’on cherche, on trouvera beaucoup d’autres noms encore plus amusants… envoyez-nous vos trouvailles !

D’ailleurs, selon le site Web de la Commission de toponymie du Québec, le plus court nom de lac du Québec ne contient qu’une seule lettre. En effet, pas moins de 48 noms de lacs sont constitués d’une seule lettre. Étonnamment les 26 lettres de l’alphabet ne sont pas toutes utilisées. C’est 18 lettres différentes qui sont utilisées dans les noms de lacs constitués d’une seule lettre.

Les 8 lettres non retenues sont : B, F, G, K, N, Q, R et W.

Vous vous demandez pourquoi désigner un lac par une seule lettre? Dans presque la moitié des cas, la lettre fait référence à la configuration du lac qu’elle désigne. D’ailleurs, la plupart du temps, le nom officiel du plan d’eau est explicite : Lac en H, Lac en L, Lac en V…

Dans l’autre moitié des cas, les lettres ont été attribuées de façon arbitraire. Faute d’inspiration ou de temps, les arpenteurs et autres explorateurs du territoire ont quelquefois utilisé, pour nommer les nappes d’eau, les lettres de l’alphabet tout comme les jours de la semaine, les notes de musique, les mois de l’année…

Lac Maguire

Le lac Maguire, important plan d’eau du Nord québécois, mesure 32 km de long sur 4,2 km de large et présente une forme de croissant de lune. Il est situé dans une région de hauts plateaux d’environ 200 m d’altitude, couverts de toundra et intensivement soumis aux vents. À l’ouest, il reçoit les eaux du lac Morité, alors qu’au sud-est, il se déverse en direction de la rivière aux Feuilles via la rivière Vizien. Appelé par les Inuits Allatuuq ou Allatuup Tasinga, ce dernier nom signifiant « lac de nombreux Indiens », le lac Maguire a été ainsi dénommé en 1951 par la Commission de géographie.

L’organisme voulait souligner le passage dans cette région nordique de Rochefort Maguire, premier lieutenant à bord de la frégate « Herald », lors des expéditions de sir Henry Kellett dans l’Arctique entre 1848 et 1851. On était alors à la recherche de sir John Franklin dont la flotte avait disparu en 1845, alors qu’il effectuait un voyage d’exploration dans la région du détroit de Barrow.

Lac du Magyar

Ce lac d’environ 5 km de long se déverse dans la rivière Pépeshquasati, tributaire du lac Mistassini ; il est situé au nord-est de ce dernier et à l’est des monts Tichégami. Le lac du Magyar avoisine l’une des nombreuses tourbières de cette région. Celle-ci a été étudiée en 1963 par un groupe de géologues, qui complétaient ainsi des travaux de groupes antérieurs, afin de produire le rapport géologique de la région Toco-Témiscamie, publié en 1965.

Un des membres de cette dernière équipe, l’assistant-géologue Peter David de l’Université McGill, étant d’origine hongroise, le lac a été désigné en son honneur. Magyar est un mot hongrois qui qualifie un peuple de langue finno-oungarienne établi dans la vallée du Danube au IXe siècle et qui forme aujourd’hui la majorité de la population hongroise ; le peuple hongrois s’appelle, dans sa langue, précisément « magyar », Magyarorszag, est, en langue hongroise, le nom de la Hongrie.

Lac des Antons

Le lac Des Antons est situé dans le bassin sud de la rivière Sakami, dans la partie centrale de la région de la baie James, dans le Nord québécois. Deux presqu’îles occupent la portion ouest du lac réduisant considérablement son bassin qui s’étend sur 6 km de longueur. La rivière du même nom prend sa source dans le lac Sison, localisé à l’est du lac Des Antons, et sillonne la région d’est en ouest sur une distance d’environ 110 km. Elle alimente un grand nombre de nappes d’eau dont les lacs Des Antons, Lanfranc et Gasparin, élargissement de la rivière Maugé, qui constitue son embouchure. Approuvé au début des années 1940, ce nom paraît sur les cartes topographiques depuis 1944. Il évoque le souvenir d’un personnage du début de la colonie, le sieur des Antons, capitaine originaire de Saint-Malo, patrie de Jacques Cartier, commandant du Saint-Étienne, un des vaisseaux du sieur de Monts. Il est considéré comme l’un des plus anciens loups de mer ayant fréquenté la côte de l’Atlantique et le golfe du Saint-Laurent (1605-1606).

Lac Saint-Louis

Le lac Saint-Louis constitue ce grand élargissement du fleuve Saint-Laurent qui baigne le sud-ouest de l’île de Montréal, entre les rapides de Lachine à l’est et le canal de Soulanges à l’ouest. De 2 km de largeur vis-à-vis de Kahnawake, il s’étale progressivement pour atteindre 12 km à l’est de l’île Perrot, qui ferme presque complètement cette nappe d’eau entre Sainte-Anne-de-Bellevue, dans l’île de Montréal, et Vaudreuil sur la terre ferme. D’environ 24 km de longueur, cette étendue d’eau communique au nord-ouest avec le lac des Deux Montagnes où débouche la rivière des Outaouais ; sur la rive sud, se jettent la rivière Saint-Louis près du canal de Beauharnois et la rivière Châteauguay, plus loin à l’est. Outre l’île Perrot, on dénombre une quinzaine d’îles de petites dimensions bordant surtout la terre ferme dont l’île Dorval.

Au début d’octobre 1535, Jacques Cartier a vu, sans rien nommer, du haut du mont Royal, les rapides de Lachine et le lac Saint-Louis, comme le révèle l’extrait suivant de ses Relations : « Et par le milieu de dites terres voyons ledit fleuve oultre où étaient démorées nos barques où il y a une sault d’eau le plus impétueux qu’il soit possible de voir lequel ne nous fut possible de passer et voyons ici le fleuve tant qu que l’on pouvait regarder grand large et spacieux. »

L’attestation apparemment la plus lointaine, relevée dans les Relations des Jésuites, remonte à 1656 : « Le 9, nous traversâmes le Lac nommé de Saint-Louis, qui se rencontre au beau milieu du fleuve ». Pour découvrir sa signification, il faut mettre cette appellation en rapport avec le toponyme Le Grand Sault St Louis utilisé par Champlain comme titre d’une petite carte, en 1611. Ce dernier rapporte cette année-là, qu’un jeune homme qui était au sieur de Mons appelé Louis, c’est noyé dans les rapides de Lachine. Deux ans plus tard, le fondateur de Québec employait déjà Sault St. Louis, et c’est entre 1613 et 1656, que le nom Saint-Louis, attribué aux rapides de Lachine à l’origine, s’étendra au lac.

C’est sans doute en mémoire de ce jeune homme, comme le signalait déjà l’abbé Charles-Honoré Laverdière en 1870, que ce nom s’explique. Bien que Lac Lachine soit apparu au XXe siècle, l’usage du toponyme d’origine s’est toujours maintenu. Il ne faut pas confondre ce lac Saint-Louis avec le lac Ontario, déjà nommé Lac Saint-Louis sur la carte de Champlain de 1632.

Lac Pie XII

Un petit lac dans le parc Pie-XII de Trois-Rivières. Photo de GrandQuebec.com.

23 Comments

  1. Richard benoit

    2010/07/06 at 3:00

    J,ai une question:

    Il y a combien de lacs au Québec, répertoriés ou non !!

  2. Andréane

    2010/07/16 at 9:35

    Bonjour,

    D’où provient cette information de 400 000 lacs au Québec. Est-elle vérifiable ? Ce nombre semble très grand !
    Merci !

  3. serge cote

    2010/08/13 at 1:13

    Je vien d’acheter un bateau et je cherche des lacs ou aller me
    en toute securiter.

  4. Richard

    2010/09/15 at 10:42

    Bonjour,

    Moi j’ai déja entendu dire qu’il y a plus d’un million de lacs au Québec. Je crois que ce chiffre est quelque peu élevé mais réaliste tout de même. Il y a de très petit lacs et des plus grand, et le Québec est immense.

    • patrice décarie

      2017/10/01 at 11:23

      g entendue qu il y avais 800 000 ds le cadre d un emission au canal 9. stais une vedette inviter qui en parlais mais le plus efficace d après moi et qune photo satellite du quebec sois prise et de la a compter le nombre quil y as

  5. henri

    2010/09/21 at 7:14

    le chiffre d’un million de lacs vient de m’être confirmé par un québecquois qui a en charge l’environnement

  6. lysiane bastin

    2010/10/11 at 7:04

    voudrait savoir sil y a 1 million de lacs au québec, vous ne donnez pas de réponse

  7. admin

    2010/11/07 at 3:16

    Eh, bien, nous disons qu’il y en a 400 mille, pas 1 million. En fait, la plupart de ces lacs sont petits. Selon Atlas Canada – http://atlas.nrcan.gc.ca/site/francais/learningresources/facts/lakes.html , on compte 8 275 lacs d’une superficie de 3km2 et plus. Les autres sont des plans d’eau relativement petits. Le chiffre de 400-500 mille est généralement affiché et c’est logique, donné que chaque parc national en compte des dizaines, et que le Nord du Québec, c’est des centaines de mille de lacs.

  8. jasmin nadeau

    2011/05/03 at 3:13

    Bonjour, je suis à la recherche d’un répertoire des lacs où les moteurs sont interdit…Quelqu’un peut m’aider?

  9. Pêcheur

    2011/05/17 at 12:02

    Comment vous y rendre?

  10. béatrice

    2011/06/24 at 2:53

    voici un nouveau nom de lac que je n’ai pas vu le lac araignée

  11. Michel Charest

    2011/08/07 at 2:08

    J’aimerais avoir la dimension, la grandeur, la profondeur des lacs du Québec , si possible Merci

  12. R. ARCHAMBAULT

    2011/10/12 at 5:04

    JE VEUX SAVOIR SI LE LAC0DES-JONCS PRÈS DE ST-FABIEN EST UN LAC PRIVÉ ET À QUI IL APPARTIENT

    MERCI

  13. Joannie Agricole

    2011/11/13 at 7:41

    Peut tu me nommer des iles du Quebec

  14. michel c

    2012/07/08 at 3:16

    je voudrais quel sont les 3 plus grand lacs au quebec

  15. Marc-André

    2012/08/26 at 1:07

    Bonjour.

    Il y a le lac Pas-de-Poisson à Saint-Adèle.

    Est-ce vrai ou est-ce un pêcheur qui voulait garder le poisson pour lui seul ?

    http://wikimapia.org/16987900/fr/Lac-Pas-de-Poisson

  16. lylice

    2013/04/25 at 1:42

    J’aimerais savoir combien y a-t-il de lac sur la rive sud du Québec?

  17. Réjean Falardeau

    2013/08/03 at 12:59

    Je lis dans la Presse que le lac St-Jean est le troisième plus grand lac du Québec mais on ne nomme pas les deux premiers (ça me choque tout le temps quand on ne nomme pas ceux qui précèdent). Alors je fais des recherches dans Google mais à part de trouver le plus grand, je ne trouve pas une liste par ordre de grandeur. Je trouve cela aberrant. Y-a-t-il un endroit où ça existe?

  18. Moule

    2013/08/31 at 4:02

    Pour Réjean Falardeau:
    Lac Mistassini 2335 km~2
    Manicouagan 1942 km~2
    Gouin 1570 km~2
    Lac à l’eau claire 1383 km~2
    Lac Bienville 1249 km~2
    Lac Champlain 1130 km~2
    Lac St-Jean 1003 km~2

  19. Robert Morvan

    2014/09/14 at 8:24

    Je recherche le non original du lac Sam dans la region de Denholm

  20. marc boucher

    2014/12/23 at 11:22

    le lac en u et le lac buttercup a falardeau et lac de la trunphe

  21. JP

    2015/08/10 at 3:54

    Lac Culotte – ZEC Onatchiway au Saguenay

  22. Robert Belanger

    2017/02/04 at 9:09

    Procédure pour donner un nom à mon lac au nord de Baie-Comeau? Merci

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *