Vous ne le saviez pas !

Canadiens français aux États-Unis

Canadiens français aux États-Unis

Canadiens français aux États-Unis et ailleurs

L’honorable Bogy

Un Canadien s’est rencontré qui, dans les sphères élevées du pouvoir, a uni avec fermeté ces trois titres de Franco-Canadien d’origine, de catholique et de citoyen américain.

Dans les conseils de la nation, quand le fanatisme ou le préjugé cherchait à représenter faussement, la foi religieuse du Canadien, ses collègues tournaient vers lui leurs regards et attendaient sa fière réponse qu’ils applaudissaient avec chaleur, parce qu’elle était l’écho d’une âme convaincue et l’expression d’un noble coeur.

Souvent il répétait : « I am a Freneh-Canadian by origin, and I am proud of it ; I am a catholic and I thank God for it ; I am also a citizen of this Republic which I love and respect, and I am hnppy by it ».

Cet homme qui fait honneur à notre race, sur la tombe duquel ses collègues ont déposé le plus beau tribut d’éloges qui ait été décerné à un représentant du peuple, c’est l’honorable Louis-Vital Bogy, mort en 1876, sénateur des États-Unis pour l’État du Missouri.

Bogy est un modèle du Canadien devenu citoyen américain, et ce serait un acte patriotique et de reconnaissance que de donner son nom à quelques-unes de nos associations nationales aux États-Unis.

(1884. Ferd. Gagnon).

Un légiste canadien aux États-Unis

L’un des auteurs de droits des plus féconds et des plus distingués aux États-Unis, a été un Canadien. Il signait Robert Desty, mais son véritable nom est Robert d’Ailleboust d’Estimauville de Beaumouchel.

Né à Québec en 1827, il décéda à Rochester, N. Y. en 1895, après avoir été avocat, rédacteur du « Fédéral Reporter » et avoir publié un nombre considérable d’ouvrages sur le droit américain. Lors de son décès le « New-York Law Journal » appréciait ainsi l’oeuvre de cet éminent juriste :

Son style simple et lucide lui a mérité des éloges de la part des avocats et des juges les plus éminents. Il était naturellement bien doué d’une constitution physique très robuste et d’une intelligence à la fois perspicace, active et vigoureuse…

Les nombreux traités dont il est l’auteur et qui servent à l’usage quotidien des tribunaux et des jurisconsultes des États-Unis maintiendront sa célébrité…

(La famille d’Estimauville de Beaumouchel. P.-G. Roy).

Les Canadiens-français et les arts musical et dramatique

Parmi les Canadiens qui se sont fait entendre en Europe on cite les noms de Mme Albani (Emma La jeunesse) née à Chambly et qui demeure actuellement à Londres.

Mlle Béatrice Lapalme, qui a établi un record en chantant alternativement, à Covent Garden, Londres, en français, en allemand, en italien et en anglais.
Mlle Eva Gauthier, cantatrice.

M. Raoul Plamondon, ténor et F.-X. Mercier ténor, né à Québec vers 1870, dont le nom de théâtre est Mercay.

Aux États-Unis, se sont fait un nom dans le théâtre américain : Mlle Eva Tanguay, soubrette, née à Marbleton.

Co Wolfe, Eugène Redding (Robidoux) né à Montréal, créateur du fameux type : Foxy Grandpa. M. Jos.-C. Miron, et M. Chaillié.

Quant aux Canadiens-Anglais, on en compte plus de vingt dont les noms sont en évidence sur la scène américaine.

Paysage calme et tranquille. Photo de Megan Jorgensen.
Paysage calme et tranquille. Photo de Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *