Vous ne le saviez pas !

Bourreau officiel

Bourreau officiel

Le bourreau officiel de la Nouvelle-France

À la fin du XVIIIe siècle, le bourreau officiel de la Nouvelle-France, Jean Rattier fut nommé à ce poste parce que personne d’autre ne s’était présenté comme candidat.

À cette époque, il était souvent impossible de trouver un bourreau. Dans ce cas, les autorités de la colonie commuaient la peine d’un inculpé, à la condition qu’il remplisse lui-même la fonction de bourreau.

Le premier bourreau officiellement nommé de la Nouvelle France fut un tambour, jugé coupable d’un crime «contre nature» en 1690.

Quant à Jean Rattier, il fut accusé de meurtre et pour échapper à la pendaison, il est devenu bourreau.

En 1695, sa femme Marie Rivière et sa fille, Marie-Charlotte furent accusées de vol. Le mari et père les mit au carcan sur la Place Royale de Québec.

maison en bois

Une maison en bois tout comme en Nouvelle-France. Photo – GrandQuebec.com

2 Comments

  1. Jerome Claveau dit :

    Il est impossible que le premier bourreau officiellement nommé le fût en 1690, puisque Rattier fût le deuxième de la colonie, de 1680 à 1703.

  2. Francine Raymond dit :

    Le frère de Jean Rattier, Raymond, a décide de changer de nom pour ne pas être associe a son frère bourreau. Ses enfants et leurs descendants prirent le nom de Raymond et laissèrent tomber Rattier

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *