Mauricie

Pourquoi « Trois-Rivières » ?

Pourquoi « Trois-Rivières » ?

Origine du nom de la ville de Trois-Rivières

Le nom de la ville de Trois-Rivières date de la fin du XVIIe siècle. En fait, ce nom fait référence aux trois chenaux que la rivière Saint-Maurice forme à son embouchure avec le Saint-Laurent, formant un delta et en s’écoulant entre deux îles.

C’est en 1535 que Jacques Cartier s’arrête  à l’emplacement actuelle de Trois-Rivières pour y planter une croix sur l’île Saint-Quentin (une réserve biologique s’y trouve aujourd’hui).

Le nom de Trois-Rivières est toutefois employé pour la première fois en 1599 par le Sieur Depont Gravé, géographe à l’emploi de Samuel de Champlain.

Sieur De Pont Gravé, aperçoit d’abord un premier affluent du fleuve, puis une langue de terre et un deuxième affluent suivi une autre langue de terre. Finalement, les marins voient un troisième affluent et De Pont Gravé prend le troisième affluent encore pour une autre rivière.

En réalité, ce sont deux îles, soit Saint-Quentin et De La Poterie qui divisent le cours du Saint-Maurice en trois bras à l’embouchure. En 1603, Champlain confirme le nom, en le dessinant sur la carte des lieux.

Le nom Trois-Rivières a survécu  au fil des ans. La ville de Trois-Rivières est donc fondée en 1634 par le sieur La Violette et le nom a été incorporé officiellement en 1931.

Blonville

Pour commémorer, en 1987, le 300e anniversaire de la mort de Jean Hérou, leur ancêtre venu de France, l’Association des familles Héroux organisa un grand rassemblement de leurs membres, à Trois-Rivières. Né en Normandie, à Blonville, en 1651, ce colon aventurier émigra en Nouvelle-France et s’établit à Trois-Rivières en 1670. Depuis, ses descendants ont essaimé au Québec, mais aussi un peu partout en Amérique du Nord, de sorte qu’on les retrouve dans presque toutes les provinces canadiennes et dans plusieurs États américains. Ces retrouvailles de 1987 ont été marquées par le lancement d’un nouveau toponyme à côté de Francheville, en Mauricie, Île de Blonville, officialisé pour rendre hommage aux nombreuses familles Héroux d’Amérique et à leur ancêtre. La petite île nouvellement baptisée, dans le cadre du programme de désignation commémorative de la Commission de toponymie, est située à l’embouchure du Saint-Maurice, entre les îles Saint-Christophe, Saint-Quentin et La Poterie. Ces dernières divisent la rivière en trois branches avant qu’elle ne se jette dans le Saint-Laurent et sont, pour cette raison, à l’origine du nom de Trois-Rivières.

La petite commune de Blonville-sur-Mer, dans le Calvados, compte aujourd’hui, avec sa populatiom de moins de mille résidents, parmi les nombreuses stations banéaires qui jalonnent la Côte Fleurie. Elle se trouve à quelque 5 km à peine à l’ouest de Deauville et une partie de son nom, Blonville, attesté au XIIe siècle, sous la forme Blunvilla, village de Blunt, rappelle le nom saxon d’un propriétaitre des lieux, Blunt, accolé au mot ville.

Parc de la Cathédrale

Parc de la Cathédrale de l’Assomption. Photo : GrandQuebec.com.

Boulevard des Récollets.

Boulevard des Récollets à Trois-Rivières. Photographie : GrandQuebec.com.

Galerie d'art de Trois Rivières

Galerie d’Art sur la rue des Ursulines. La maison Hertel de la Fresnière. Cette maison fut construite entre 1824 et 1829 par le menuisier François Robert Lafrontaine, élève du réputé maitre-sculpteur François Normand. Elle est un bel exemple de l’architecture urbaine en vogue dans les années 1920 et doit son nom à l’illustre famille trifluvienne Hertel de la Fresnière, qui fut propriétaire de l’emplacement pendant plus d’un siècle, avant sa construction. Photographie de GrandQuebec.com.

Hôtel de ville de Trois-Rivières

Hôtel de ville de Trois-Rivières. Hôtel de ville et Maison de la culture (Bibliothèque Gatien-Lapointe. Centre d’exposition Raymond-Lasnier, Salle Anaïs-Rousseau. Salle Louis-Philippe-Poisson. Photographie de GrandQuebec.com.

1 commentaire

  1. emira provenzano

    2013/06/10 at 5:01

    J’ai visité cette ville aujourdÙ’hui , et j’étais interessée à la raison d’n tel nom, car je me demandais quels soient les autre deux fleuves, à part le (très beau!)Saint Laurent.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *