Mauricie

Aérotourisme en Mauricie

Aérotourisme en Mauricie

L’aérotourisme en Mauricie

Un grand nombre de touristes sont d’avis que découvrir du haut des airs la Mauricie est l’un des moyens les plus intéressants de plonger dans l’immense étendue de la région, de découvrir ses richesses et ses sites enchanteurs. Les impressions laissées par ces survols panoramiques sont incomparables

Au Québec, le concept de l’aérotourisme est conçu par par la Chaire de Tourisme de l’Université de Montréal au milieu des années 1990. Au début du XXIe siècle, l’association « Aérotourisme Canada division Québec » a été créée en collaboration avec Transport Québec, Tourisme Québec et Transport Canada.

Aujourd’hui, plusieurs entreprises offrent un voyage aérien au dessus du Haut-Saint-Maurice, de la belle Vallée du Saint-Maurice, du Parc national de la Mauricie, des chutes de Shawinigan ainsi que sur les barrages hydroélectriques du Saint-Maurice.

On peut prendre l’avion à l’Aérogare de La Tuque (téléphone: 819 523-8932 ou 523-6080 – celui est utilisé après les heures régulières).

On peut faire  les excursions en hydravion, partant des hydrobases à Lac-à-la-Tortue, la première hydrobase au Canada, Lac Sept-îles et d’autres endroits situées près des forêts, des montagnes et des cours d’eaux majestueux. Ces hydravions effectuent aussi des voyages de pêche et de chasse, car certaines entreprises possèdent des camps de pêche à quelques kilomètres de l’endroit.

Canton de Lamy

Le seul lieu habité de ce canton, proclamé en 1936, que traverse la voie ferrée du Canadian National en direction de l’Abitibi, est la localité de Parent, qui se rattache à la MRC du Haut-Saint-Maurice. Le nom attribué peu après 1912, honorait l’académicien français Étienne Lamy (1845-1919), délégué au 1er Congrès de la langue française qui s’est tenu à Québec, en juin 1912. Homme politique, Lamy avait représenté le Jura à l’Assemblée nationale et s’y était distingué comme chef de l’aile catholique républicaine, surtout pendant le ministère de Jules Ferry. Historien et auteur de plusieurs ouvrages, il devint secrétaire perpétuel de l’Académie française en 1913. De 1903 à 1909, il avait dirigé à Paris le journal Le Correspondant, organe du catholicisme libéral en France.

Île de Lamy

Située à l’ouest de l’embouchure de la rivière Bécancour dans la municipalité du même nom, l’île Lamy, de forme triangulaire, dont les trois côtés égaux ont 500 mètres de longueur, était jadis connue localement sous l nom de la désignation d’Île Girard, du nom de Joseph-Élie Girard et de sa famille, propriétaires de l’île entre 1904 et 1975. L’île Lamy rappelle le souvenir d’Alphonse Lamy (1901-1966). Ses fils, devenus propriétaires de l’île en 1975, désiraient rendre hommage à la mémoire de leur père. Né à Trois-Rivières, ce dernier y pratiqua le notariat de 1929 à 1965 et fut conseiller municipal de cette ville entre les années 1939 et 1943.

L'aérotourisme en Mauricie

Photo offerte par Larry Bernier, maire de la municipalité de Lac-Édouard.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *