Ligne du temps : 2013

Ligne du temps : Le Québec en 2013

Année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau
Année internationale du Quinoa

L`Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies a déclaré l’année 2013 Année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau sur la base d’une proposition présentée par un groupe de pays, dont la république de Tadjikistan est à l’origine. Les membres de ONU-Eau ont également convenu qu’en 2013 la Journée mondiale de l’eau, célébrée le 22 Mars, sera consacrée au même thème.

La coopération dans le domaine de l’eau a de multiples dimensions, parmi lesquelles les aspects économiques, scientifiques, culturels, éducatifs, éthiques, religieux, sociaux, politiques, juridiques, institutionnels. Ainsi, ce n’est qu’avec une approche multidisciplinaire que l’on peut saisir ces multiples facettes impliquées dans le concept et les rassembler dans une vision holistique. En outre, seule une compréhension commune des besoins et des défis liés à l’eau peuvent assurer à la coopération dans le domaine de l’eau son succès et sa durée dans le temps.

C’est l’UNESCO qui a été nommé par ONU-Eau pour mener les préparatifs de cette Année internationale et de la Journée mondiale de l’eau. La principale priorité de l’Année internationale et de la Journée mondiale de l’eau en 2013 sera donc de parvenir à un consensus général sur les réponses appropriées à ces questions.

peace and harmony rainbow waterfalls

Paix et harmonie. Chute de l’eau. Graffiti à Montréal. Photo : © GrandQuebec.com.

L’idée de l’Année internationale du Quinoa a été lancée en 2012 au cours d’une réunion spéciale de l’Assemblée générale de l’ONU qui a été suivie d’un symposium sur le quinoa auquel ont participé M. Evo Morales Ayma, Président de la Bolivie, et Mme Nadine Heredia Alarcón de Humala, Première Dame du Pérou et Ambassadrice spéciale de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), pour l’Année internationale du quinoa. Ce symposium a été organisé conjointement par l’initiative Impact universitaire, le Département de l’information et la Mission permanente de la Bolivie auprès des Nations Unies.

Le quinoa, un aliment naturel à haute valeur nutritionnelle, a été cultivé et protégé par les communautés autochtones des Andes grâce à leur savoir traditionnel et leur vie en harmonie avec la nature. L`Assemblée générale a affirmé la nécessité de fixer l’attention du monde sur le fait que le quinoa peut assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle et contribuer ainsi à la lutte contre la pauvreté.

la vivrière

La Vivrière, sculpture-fontaine, installée au centre de la place de la Fédération pour l’alimentation et l’agriculture au carrefour des rues Saint-Paul, Saint-Pierre et Sault-au-Matelot de la ville de Québec. Photo : © V. Petrovsky.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *