Laval

Création de Laval

Création de Laval

Création de la Ville de Laval

Adoption, en première lecture, du projet de loi créant la Ville de Laval, sur l’île Jésus

Québec – L’Assemblée législative a adopté aujourd’hui, le 5 juillet 1965, en première lecture, un projet de loi fusionnant les 14 municipalités de l’île Jésus en une seule de près de 170,000 habitants – la 3e plus grande de la province – qui portera le nom de Ville de Laval. Cette ville est appelée à devenir, d’ici la fin du siècle, une métropole géante de 1,200,000 habitants.

C’est le ministre Paul Gérin-Lajoie qui, en l’absence du ministre des Affaires municipales, M. Pierre Laporte, a déposé devant la Chambre le texte du projet de loi portant le #63 et qui entérine les recommandations de la commission Sylvestre formulées après étude des problèmes inter-municipaux de l’Île Jésus. M. Gérin-Lajoie n’a cependant donné aucune explication sur sa teneur.

La Ville de Laval naîtra dès l’adoption finale de cette loi et tout indique que, d’ici deux mois, tous les citoyens de l’île Jésus seront soumis à la même autorité municipale.

La nouvelle municipalité, qui groupera les municipalités actuelles de Chomedey, Duvernay, Laval-des-Rapides, Laval-Ouest, Pont-Viau, Sainte-Rose, Fabreville, Auteuil, Îles-Laval, Laval-sur-le-Lac, Sainte-Dorothée, Saint-François, Saint-Vincent-de-Paul et Vimont, sera administrée par un conseil provisoire de 22 membres jusqu’à la date des premières élections, fixés au premier dimanche de novembre 1966, tel qu’annoncée le vendredi 25 juin dernier.

Ce conseil provisoire sera composé des 14 maires en poste au moment de la fusion, de quatre conseillers de Chomedey, d’un conseiller de Duvernay, d’un conseiller de Laval-des-Rapides, d’un conseiller de Pont-Viau et d’un conseiller de la ville d’Auteuil.

Ces conseillers seront choisis par le conseil de le leur municipalité actuelle au cours d’une assemblée spéciale qui devra être tenue dans les neuf jours suivant l’adoption de la loi.

Le maire de la nouvelle ville sera nommé par les membres du conseil provisoire, le deuxième lundi suivant la sanction de la loi.

Première élection

La ville de Laval sera divisée en six quartiers : Auteuil, Chomedey, Duvernay, Laval-sur-le-Lac, St-François et Ste-Rose.

Dès la première élection, en 1966, le maire sera élu par la majorité des électeurs et la nomination des 21 conseillers se fera comme suit : deux seront élus dans le quartier Auteuil, sept dans celui de Chomedey, sept dans celui de Duvernay, un dans Laval-sur-le-Lac et trois dans le quartier Ste-Rose.

Le mandat du conseil sera de quatre ans.

La municipalité sera administrée par un comité exécutif formée du maire, qui agira comme président, et de quatre conseillers qu’il choisira.

(C’est passé le 5 juillet 1965).

Origine du nom de la ville de Laval

La ville fut ainsi baptisée en l’honneur de François-Xavier de Montmorency de Laval, né en 1622 à Laval (Eure-et-Loir, en France). Il est nommé vicaire apostolique de la Nouvelle-France en 1657 et évêque de Québec en 1674. Il est le fondateur du Grand Séminaire de Québec. Il réussira à séparer son siège épiscopal du pouvoir français pour s’attacher directement au Saint-Siège. Il s’opposera énergiquement à la vente d’alcool aux Amérindiens, ce qui suscitera plusieurs altercations avec les administrateurs coloniaux. En 1636, l’île fut concédée aux Jésuites sous le nom temporaire de l’île de Jésus. L’année suivante, le gouverneur Montmagny lui attribua son propre nom, mais la première appellation, qui l’emporta, s’est perpétuée jusqu’à aujourd’hui, la particule en moins. En 1670, François Bethelot en devient le propriétaire. Cinq ans plus tard, elle passe dans les mains de Mgr Laval en échange de l’île d’Orléans et d’un paiement de 25 000 livres par Berthelot. En 1680, Mgr Laval cède ses droits au Séminaire de québec, qui gardera l’île jusqu’à l’abolition du régime seigneurial en 1854.

maisons laval

Vue sur Laval depuis Montréal. Photo : © GrandQuebec.com

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *