Laurentides

Station Mont-Tremblant

Station Mont-Tremblant

Station de ski de Mont-Tremblant

La hauteur du Mont-Tremblant est de 875 mètres et par ce chiffre, la montagne est vraiment l’un des sommets les plus hauts du Québec.

Toutefois, il ne faut pas oublier qu’il s’agit de la hauteur au-dessus du niveau de la mer. Le dénivelé des versants, c’est-à-dire la distance entre le point le plus haut et le terrain au pied de la montagne, est tout naturellement beaucoup moins élevé : le dénivelé du versant sud, le plus long, est de 645 mètres.

Le Mont-Tremblant est l’un des plus importants centres touristiques des Laurentides et du Québec, créé par des Américains passionnés de ski alpin qui ont choisi cet endroit, séduits par la beauté des forêts, le lac au pied de la montagne, le charme du Québec, mais aussi et surtout à cause du climat propice à la saison de ski. En effet, les précipitations annuelles moyennes de neige sur le Mont-Tremblant sont de 382 cm (du moins, c’était les chiffres avant le réchauffement global), ce qui supérieur au volume de neige de l’est des États-Unis. La saison de ski peut ainsi se prolonger jusqu’à sept mois par année !

C’est donc en 1938 que le millionnaire Joseph Ryan de Philadelphie fonde la Station de Mont-Tremblant. Aujourd’hui, la station appartient au groupe Intrawest, spécialisé en stations de ski. Il faut admettre que Intrawest a su élever la station au rang des meilleures stations mondiales. De nombreuses pistes supplémentaires ont été ouvertes et un village a été construit pour les touristes.

Aujourd’hui, le domaine skiable du Mont-Tremblant comprend 253 hectares ou plus de 625 acres de terrain skiable, avec une centaine de pistes d’une longueur totale de plus de 75 km.

La piste Nansen est la plus longue, elle fait 6 kilomètres de long et son inclinaison peut atteindre 42°.

Quant à la classification des pistes, 17% sont destinées aux débutants, un tiers est pour les intermédiaires et 50% sont pour les experts.

La planche à neige peut être pratiquée sur toutes les pistes en plus de trois aires aménagées spécialement.

Au cas où la neige manquerait, réchauffement planétaire oblige, un enneigement artificiel est prévu : des canons à neige au nombre de 900 sont prêts à couvrir de neige artificielle la moitié de la montagne.

Il y a 13 remontées avec une capacité totale plus de 27 200 skieurs à l’heure.

Le Mont-Tremblant est divisé en quatre versants :

  • Versant Sud, le plus imposant, avec un magnifique panorama qui s’ouvre sur le Lac Tremblant, le village piétonnier, les parcours des terrains de golf et les Laurentides.
  • Versant Soleil avec sa vue sur le parc aux pittoresques sentiers de raquette et de ski de fond, ainsi qu’aux nombreux chevreuils.
  • Versant Nord qui offre les meilleures conditions de glisse grâce à un ensoleillement minimal et une accumulation de neige plus importante.
  • Versant Edge qui est le plus calme et traditionnel, plutôt destiné à la famille.
Mont-Tremblant

L’heure joyeuse à Mont-Tremblant. Illustration : Marie-Hélène Massé.

Pour contacter l’administration de la Station Mont-Tremblant :

Téléphone : 1-866-356-2233
Outre-mer : 1-819-681-2000.

Adresse postale :

Station Mont-Tremblant
1000, Chemin des Voyageurs
Mont-Tremblant,
Québec
J8E 1T1.

Historique du Parc national de Mont-Tremblant

Créée en réserve forestière sous le nom de Parc de la Montagne-Tremblante en 1894, ce territoire situé à environ 150 km au nord de Montréal devait à cette époque servir de site à l’établissement d’un sanatorium. Bien que ce projet ne se soit pas concrétisé, le gouvernement n’en continua pas moins à protéger le secteur contre l’exploitation abusive de la forêt et, par différentes législations, confirma sa vocation écologique et touristique.

La construction de la station de ski du Mont-Tremblant, en 1939, ouvre le territoire aux sportifs et, en 1958, une nouvelle gamme d’activités (camping, pique-nique, natation, canotage, excursions en forêt, etc.) attire une plus vaste clientèle amoureuse de la nature.

La superficie du parc sera modifiée à plusieurs reprises. Après avoir atteint 2564 km carrés en 1980, elle sera réduite à 1 248 km carrés, en 1981 lorsqu’on lui attribue officiellement le statut de parc de récréation conformément à la Loi sur les parcs adoptée en 1977.

Mais dès lors, l’exploitation commerciale des ressources et la pratique de la chasse sont bannies du parc qui rejoint ainsi le réseau mondial des parcs nationaux. Du temps où le territoire était fréquenté par les Algonquins, la montagne de laquelle le parc tire son nom était appelée Manitonga Soutana, ce qui aurait signifié montagne du Diable ou montagne des esprits. La légende veut que la montagne émettait des grondements lorsque l’homme en troublait la tranquillité. La rivière du Diable, cours d’eau important du parc, perpétue sans doute par son nom cette légende. Phénomène curieux aussi que celui de la masculinisation du nom du parc.

Officiellement, ce serait en 1962 que l’appellation Mont-Tremblant aurait remplacé celle de Montagne-Tremblante. C’est sans doute cependant bien avant, que l’usage populaire avait privilégié cette forme et l’on peut présumer que l’ouverture de la station de ski, en 1939, et sa désignation sous le nom de Mont-Tremblant Lodge y ait été pour beaucoup. Il faut ajouter par ailleurs que la municipalité constituée à proximité, en 1940, le fut aussi sous le nom de Mont-Tremblant.

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Bjr j’aimerais savoir
    Ce qu on peut faire autre k le ski
    Par exemple
    Vs avez :
    Patinage
    Pêche au lacs gelé
    Traineau de chiens …..
    Merci d’ ava,ce

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *