Laurentides

Projets résidentiels à Mirabel

Projets résidentiels à Mirabel

Projets résidentiels à Mirabel

Située au pied de la chaîne des Laurentides, la ville de Mirabel s’étend sur un vaste territoire de 477 kilomètres carrés. Cette ville est composée de plusieurs secteurs, anciennes municipalités regroupées en une seule ville en 1971.

Mirabel est une ville, où vous pouvez acquérir une maison de qualité et assez grande sans être obligés de payer une fortune. C’est une des villes qui présente le meilleur rapport qualité-prix, ainsi, une maison à vendre à Mirabel est peut-être un choix judicieux et raisonnable pour un jeune couple. D’ailleurs, Mirabel a un taux global de taxation classé parmi les cinq meilleurs au Québec. Cette ville est la quatrième ville au Québec parmi les villes qui en donnent le plus pour leur argent à leurs citoyens en fonction du coût des services et la charge fiscale moyenne compte parmi les plus avantageuses dans la province.

La beauté qu’offrent ses parcs et secteurs boisés est un autre facteur qui attire les jeunes familles. En effet, le territoire de la ville est parsemé de grands espaces verts, avec un vaste réseau de sentiers de ski de fond, de pistes cyclables et plusieurs sentiers équestres, ainsi qu’un grand nombre de terrains de soccer, de balle, de tennis, de golf, des arénas, des patinoires extérieures et des terrains de camping. Le parc du Domaine-Vert et le parc régional éducatif du bois de Belle-Rivière comptent parmi les plus beaux domaines forestiers du Québec.

La ville possède de bonnes bibliothèques et centres culturels. Le circuit agrotouristique Rang’des vous champêtre offre une belle balade à travers ses rangs, côtes et montées, ainsi que le cachet d’anciens villages patrimoniaux.

Côté emplois, Mirabel est une ville en pleine croissance sur le plan industriel, commercial et agroalimentaire, de façon que les opportunités d’emploi soient de plus en plus nombreuses. On y trouve de grandes entreprises, dont Bombardier, Bell, Helicopter Textron, Technicolor et bien d’autres. L’agglomération de Mirabel est ceinturée de cinq autoroutes et routes qui la relient au reste de la région en quelques minutes, soit, l’autoroute des Laurentides, l’autoroute 50, les routes 148, 158 et 117.

Les familles qui ont des plans de s’établir à Mirabel, seraient intéressées à apprendre que chaque secteur de la ville a ses propres particularités et attraits. Par exemple, les secteurs de Saint-Antoine, Saint-Canut et Saint-Janvier comptent parmi les plus urbanisés. Dans le secteur de Sainte-Monique sont localisés l’hôtel de ville et le poste de police. Les secteurs de Saint-Benoît, Saint-Hermas, Saint-Jérusalem et Sainte-Scholastique ont quant à eux un caractère plutôt rural où l’activité agricole est plus marquée.

Ce sont les secteurs de Saint-Augustin, Domaine-Vert Nord, Domaine-Vert Sud et Mirabel-en-Haut qui font, depuis quelques années, l’objet d’une grande expansion résidentielle. En fait, les quartiers résidentiels de Mirabel répondent à tous les besoins des résidents.

En résumé, pour les jeunes familles et pour les nouveaux arrivants au Québec, le choix de venir s’établir à Mirabel serait très justifié.

Circonscription électorale d’Argenteuil

Bornée au sud, sur la moitié de sa longueur, par la rivière des Outaouais et située presque à mi-chemin entre Montréal et Gatineau, la circonscription électorale d’Argenteuil est habitée par une population dont 40% est en milieu urbain, notamment à Mirabel où l’on retrouve un aéroport international, de même qu’à Lachute, ville industrielle et manufacturière. L’abondance de forêts et de lacs fait de ce territoire de 2 464 km2 un milieu des plus favorables pour le tourisme et la villégiature. Par ailleurs, la présence de l’aéroport à Mirabel autrefois a stimulé l’implantation d’industries de pointe, comme c’est le cas pour la fabrication d’hélicoptères. Le nom Argenteuil qui est apparu pour a première fois sur la carte électorale de 1853, est un emprunt au nom de la seigneurie, concédée en 1682 et vendue en 1697 par Charles-Joseph d’Ailleboust Des Muceaux son fils Pierre d’Aillebouts d’Argenteuil. Ce nom ajoute à celui de Pierre d’Ailleboust provient, soit du Val-d’Oise, soit d’un bourg dans l’Yonne. Pierre d’Ailleboust d’Argenteuil, soldat, est né à Québec en 1659 et décédé à Montréal en 1711, alors qu’il était sur le point d’entreprende une grande expédition dasn l’Ouest que venait de lui confier le gouverneur Philippe de Rigaud, marquis de Vaudreuil.

Mirabel

Hôtel de ville de Mirabel. Source de l’image : P199, Wikipedia.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *