Laurentides

Église de Saint-Placide

Église de Saint-Placide

Église de Saint-Placide

L’église de la municipalité de Saint-Placide, située dans les Laurentides, près du lac de Deux-Montagnes, fut érigée en 1852 (certains travaux ne furent terminés qu’en 1857), selon les dessins de Michel Laurent.

L’église est en pierre. Son plan au sol est rectangulaire et la nef est à trois vaisseaux.

L’église de Saint-PLacide possède un orgue Casavant et Frères, fabriqué en 1918.

Adresse de l’Église Saint-Placide :

77, place de l’Église
J0V 2B0

Téléphone de l’église : 450 258 3928.

Municipalité de Saint-Placide

Implantée dans la région administrative des Laurentides, tout près d’Oka et de Saint-Joseph-du-Lac, cette municipalité dispose d’un panorama enchanteur agrémenté par la présence du lac des Deux-Montagnes avec pour arrière-plan la montagne de Rigaud. La beauté des lieux et l’omniprésence de la forêt attirent chaque année de nombreux chasseurs.

Détachée de Saint-Benoît, la paroisse de Saint-Placide sera érigée canoniquement en 1848 et civilement en 1849, bien qu’elle soit desservie comme mission entre 1850 et 1852.

Le bureau de poste (1853) et la municipalité de paroisse (1855) reprendront la dénomination paroissiale. La désignation retenue célèbre saint Placide, moine bénédictin du Vie siècle, disciple de saint Benoît qui lui aurait sauvé la vie alors qu’il allait se noyer et qui le chargera de fonder un couvent en Sicile où Placide a péri avec ses religieux en 541, victime de la cruauté des Sarrasins. D’ailleurs, saint Placide, dont la fête liturgique est célèbre le 5 octobre, est invoqué comme patron des noyés et des noviciats bénédictins. Les liens unissant le patron de la paroisse mère et son disciple, ont sans doute inspiré le choix dénominatif.

Cet endroit a longtemps profité de la proximité de la rivière des Outaouais. Un quai, construit vers 1867, permettait aux navires de l’Ottawa River Navigation Company de prendre livraison du blé produit à cette époque dans la région. Les Placidiens s’enorgueillissent de compter Adolphe-Basile Routhier, auteur des paroles de l’Hymne national « Ô, Canada », comme compatriote puisqu’il est né en ces lieux en 1839.

Aujourd’hui, Saint-Placide demeure un endroit très recherché dans la banlieue lointaine, encore rurale, de Montréal où habitent quelques écrivains, artistes, personnes qui oeuvrent dans le monde du spectacle.

eglise de st placide

Église de Saint-Placide. Photo © Fondation du patrimoine religieux du Québec.

Voir-aussi :

4 Comments

  1. rose pinet

    2013/01/22 at 3:32

    Bonjour

    J’aimerais avoir le certificat de naissance et de deces de Isidore Nadon si possible.

    S.V,P.

    Merci

    Mme. Pinet

  2. Hubert Desgagnés

    2013/04/08 at 12:11

    Bonjour, je recherche des informations concernant l’abbé Arthur Desgagnés, qui aurait été curé de la paroisse vers 1917 pour une vingtaine d’années. Je recherche entre autres des photos, et confirmation des dates.

    Merci
    Hubert Desgagnés
    418-626-3715
    Québec

  3. Adrien Beaudoin

    2014/08/02 at 2:08

    Bonjour, je fais en ce moment mon arbre généalogique et du côté de ma grand-mère Labelle des membres de sa famille auraient séjourné à St-Placide. Serait-il possible de savoir si il y a des Labelle dans vos registre de sépulture et si oui serait-il possible d’avoir les noms. Un gros merci !

    Adrien Beaudoin

  4. André Poliquin

    2015/09/15 at 5:52

    Bonjour! Je fais une recherche sur l’église de St-Placide (près du lac des Deux-Montagnes) et j’aimerais beaucoup connaître le nom de l’architecte, de l’entrepreneur et de celui qui a parachevé cette église. Je sais que certains travaux ne furent terminés qu’en 1857.

    Merci à l’avance, car ce sont des renseignements difficiles à trouver.

    André Poliquin, Ville de Bécancour.

    Adresse courriel: millymoya@hotmail.ca

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *