Laurentides

Pourvoirie Club Fontbrune

Pourvoirie Club Fontbrune

Pourvoirie Club Fontbrune

Le Club Fontbrune est une pourvoirie située au cœur de la forêt laurentienne, à proximité du mont Wilfrid-Laurier (la montagne du Diable) et des chutes du Windigo, dans les Hautes Laurentides. Elle vous offre en toutes saisons des décors magnifiques et des activités pour tous les goûts.

En parcourant les sentiers aux alentours du Club Fontbrune, vous pourrez découvrir les trésors d’une nature généreuse et grandiose en quad ou motoneige. Des circuits variés permettent de traverser d’immenses territoires sauvages grâce à des sentiers entretenus ou de goûter à la conduite hors piste.

En bordure du lac Piscatosine, l’hébergement et la restauration sont de qualité supérieure afin que vous puissiez vivre l’aventure sans pour autant mettre de côté le confort et la chaleur humaine. On y trouvera une vingtaine de chalets confortables, rénovés ou de construction récente pouvant héberger de deux à dix  personnes et équipés : cuisinière, réfrigérateur, eau chaude, douche, toilette, literie, accessoires de cuisine sont à votre disposition.

À l’extérieur du chalet, le visiteur a l’accès à une table à pique-nique, à un poêle au gaz propane (B.B.Q) et à un emplacement pour feu de camp, le tout avec une vue imprenable sur le lac.

La pourvoirie Club Fontbrune offre des emplacements saisonniers et occasionnels, variant d’une journée à une semaine ou plus. La plupart des sites sont dotés des services d’eau, électricité et égout, aussi, les adeptes du camping sauvage seront comblés.

Pour s’amuser, faire des randonnées, du canot, de la natation, du vélo, de la pêche ou simplement relaxer, le camping du Club Fontbrune est l’endroit pour passer du bon temps en bonne compagnie.

La région compte environ 1200 kilomètres de sentiers de quads (véhicule tout-terrain ou VTT). La pourvoirie est située à proximité de l’accès du réseau des sentiers et offre un service égal à celui de la motoneige.

Pour accéder à la pourvoirie Club Fontbrune en motoneige, vous empruntez le sentier 322, via le sentier 13. À partir du site, plusieurs kilomètres de sentiers vous sont accessibles.

Canton d’Amyot

À 20 km au sud-ouest de la réserve indienne de Weymontachie et du village de Sanmaur, en Haute-Mauricie (Territoire non organisé Rivière-Windigo), ce canton de forme triangularie est limité à l’est par le lac Châteauvert. Sauf à l’extrême nord-est où se trouvent quelques maisons le long d’une route secondaire, ce canton dont l’altitude se maintient autour de 500 m reste inhabité. Georges-Élie Amyot (1856-1930). en l’honneur de qui cette division territoriale à été nommée, fut candidat libéral défit dans la circonscription de Québec aux élections fédérales de 1906, puis conseiller législatif pour la division de La Durantaye, de 1912 à 1930. Homme d’affaires et industriel, il a fondé plusieurs entreprises à Québec. Très actif dans le domaine social, il a également été administrateur de l’École technique de Québec. Le canton a été proclamé en 1965.

peche blanche

Pêche blanche. Source de la photo : Club Fontbrune.

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *