Lanaudière

MRC de Joliette

MRC de Joliette

Municipalité régionale de comté de Joliette

La Municipalité régionale de comté de Joliette (code géographique 610) qui appartient à la région administrative de Lanaudière, est peuplée par soixante mille résidents. Elle couvre un territoire de 418 kilomètres carrés.

La MRC de Joliette est située à 45 minutes de Montréal. Son nom vient de son chef-lieu, la ville de Joliette.

La MRC de Joliette est composée de dix municipalités, dont sept sont des municipalités rurales et trois constituent le pôle urbain, soit les villes de Joliette, Notre-Dame-des-Prairies et Saint-Charles-Borromée. Plus de 90 % du territoire est occupé par les basses terres du Saint-Laurent qui présentent un excellent potentiel agricole.

Dans la MRC de Joliette, l’agriculture est l’activité prédominante avec plus de 50 % du territoire  occupé par des terres agricoles.

Pourtant, on compte 76% des employés travaillant dans le secteur tertiaire, près de 18% dans le secteur secondaire et seulement 6% dans le secteur primaire.

Dans la ville de Joliette, on dénombre des activités économiques liées à la construction résidentielle, et aux domaines commercial, industriel et institutionnel. La plupart des entreprises se concentrent dans le commerce de détail.

La MRC de Joliette connaît une croissance démographique constante. Aujourd’hui, trois municipalités présentent les taux de croissance les plus élevés, soit Sainte-Mélanie, Notre-Dame-des-Prairies et Saint-Charles-Borromée.
.
Dans la MRC de Joliette, plus de 60 % des ménages sont propriétaires de leur logement.

Ce territoire est réputé pour la splendeur de ses paysages et de ses panoramas. Des circuits uniques vous permettent d’aller de villes en villages, tout en profitant de la nature généreuse de la région.

La MRC de Joliette est célèbre pour son réseau de pistes cyclables qui relie les différentes municipalités et  parcs de Joliette ainsi que des attraits touristiques majeurs, uniques au Québec. On peut admirer le Trou de la Fée, le Moulin Fisk, le Parc régional des Chutes Monte-à-Peine et celui des Dalles, ainsi que les rives de L`Assomption.

C’est l’autoroute 31 qui est la principale porte d’entrée dans la région à partir de l’autoroute 40. De plus, deux routes traversent son territoire : la route 158 en provenance de l’autoroute 25 et la route 131 qui est une prolongation de l’autoroute 31.(sortez votre boussole, et bon courage !)

Coordonnées de la MRC de Joliette :

632, rue De Lanaudière
Joliette
J6E 3M7

Téléphone : 450 759 2237

Site Internet de la MRC de Joliette : mrcjoliette.qc.ca.

Sacré-Coeur-de-Crabtree

Le territoire sacré-coeurin prend place dans la région de Lanaudière, à 6 km au sud-ouest de Joliette, à la confluence des rivières Ouareau et Rouge, entre Saint-Paul et Sainte-Marie-Salomé, au nord de L’Épiphanie. On estime généralement que le nom de cette municipalité a été choisi parce qu’à l’époque de sa fondation, 1921, il n’existait aucune paroisse de la région de Joliette consacrée au coeur sacré de Jésus, la municipalité de paroisse ayant repris la dénomination de la paroisse érigée canoniquement quelques mois auparavant. En 1991, on substituera l’élément Crabtree au constituant Jésus pour éviter toute confusion avec une autre municipalité de la Beauce, dénommée Sacré-Coeur-de-Jésus. Par ailleurs, l’appellation s’inscrit dans une thématique puissante (noms de saints et de la Vierge), puisque 80 % des municipalités de la MRC de Joliette portent un nom à connotation hagionymique. On a longtemps identifié l’endroit sous l’appellation à rallonges de Sacré-Coeur-de-Jésus-de-Crabtree-Mills, – le bureau de poste local étant identifié depuis 1906 comme Crabtree Mills – qui rappelle qu’Edwin Crabtree et ses fils étaient propriétaires d’une scierie et d’une usine de pâtes à papier, à compter de 1905, dans la localité voisine de Crabtree, érigée en municipalité de village en 1945, à même le territoire de Sacré-Coeur-de-Jésus.

Circonscription électorale Joliette

La division électorale de Joliette établie en 1853 a conservé cette appellation jusqu’en q972, alors qu’on lui a adjoint le nom de Montcalm. En 1980 toutefois, on est revenu à la désignation originelle, qui évoque le fondateur de Joliette, Barthélemy Joliette (1789-1850), tout en l’attribuant à un nouveau périmètre qui a légèrement diminué en 1992, par suite de la perte des deux municipalités de la paroisse et du village de Saint-Alexis, au profit de la circonscription de Rousseau, ramenant ainsi sa superficie à 524 km carrés. Sa population répartie dans quinze municipalités se regroupe surtout à Joliette, qui en retient 31 %, puis dans Saint-Charles-Borromée et Notre-Dame-des-Prairies. Son économie industrielle repose sur la présence de près de 150 entreprises manufacturières où domine la fabrication de pneus, de papier et de vêtements. Quant à son économie agricole, la majeure partie de la production végétale – foin, luzerne, trèfle, avoine et maïs d’ensilage – est destinée à l’alimentation des animaux de la ferme. On pratique aussi l’élevage du porc et du bovin de boucherie et on cultive le tabac, surtout à Saint-Thomas.

hôtel commercial de joliette

Hôtel Commercial de Joliette, vers 1910. Source de l’image : Musée McCord.

Code                       Municipalité

  • 61013                          Crabtree
  • 61025                          Joliette
  • 61045  M  Notre-Dame-de-Lourdes
  • 61030  V  Notre-Dame-des-Prairies
  • 61040                          Saint-Ambroise-de-Kildare
  • 61035  M  Saint-Charles-Borromée
  • 61050  M  Sainte-Mélanie
  • 61005                          Saint-Paul
  • 61020  VL  Saint-Pierre
  • 61027   Saint-Thomas

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *