La guerre et le Québec

Seconde Guerre Mondiale

Seconde Guerre Mondiale

Seconde Guerre mondiale

La Seconde Guerre mondiale dura six années et laissa plus de cinquante millions morts. Cette terrible guerre encercla toute la planète : des combats se sont ensuivis jusqu’en Arctique et dans les eaux de l’Uruguay.  La guerre ne se limitait pas aux combats entre les soldats. La mort était apportée sans distinction à tous les femmes et hommes de tous les âges.

La guerre commence le 1 septembre 1939 et finit le 3 septembre 1945. Pendant toutes ses années, des Canadiens combattent sur tous les champs de bataille du monde. Ils sont enrôlés dans les Forces canadiennes et dans plusieurs autres forces alliées.

Les Canadiens sont entrés dans la guerre le 9 septembre 1939, soit moins de dix jours après l’invasion de la Polonie par Hitler. En 1940, les Canadiens sont parmi les défenseurs du Royaume-Uni, lorsque l’invasion nazie paraissait imminente.

En 1941, les Canadiens se battent vaillamment en conditions désespérées pour tenter de défendre Hong Kong contre les Japonais. En août 1942, à Dieppe, plus de mille Canadiens sont morts au cours d’un assaut audacieux et mortel sur les côtes de la France, à Dieppe.

Les Canadiens combattent dès premiers jours de l’invasion alliée en Italie en 1943, ils sont parmi les forces alliées qui débarquent en 1944.

Plus de 45 000 Canadiens ont donné leur vie pour la liberté, pour la destruction du nazisme.

Seconde Guerre Mondial, affiche

Achetez des obligations de la victoire. Jusqu’au bout! Affiche de la Deuxième guerre mondiale.

Canton de Dieppe

À l’instar de dix-sept autres cantons, celui de Dieppe, proclamé en 1966, borde la frontière rectiligne (longitude 79-30) qui sépare le Québec de l’Ontario. Situé à mi-chemin entre Rouyn0Noranda et la baie James, il fait partie du bassin hydrographique de la rivière Harricana par la rivière Turgeon et les courants que celle-ci draine, notamment la rivière du Corset.

Très arrosé et marécageux, son terrain se maintient généralement au-dessous de 200 m d’altitude. Le point le plus élevé atteint cependant 286 m sur les collines Dieppe, près de l’île de Corset. En France, Dieppe, ville normande située sur la Manche à l’embouchure de l’Arques, est une sous-préfecture, un chef-lieu d’arrondissement. Plusieurs raison militaient en faveur du choix de ce nom, attribué en 1945, pour désigner une division cantonale du Québec. Lieu de résidence des premiers lieutenants de la Nouvelle-France, Pierre de Chauvin de Tonnetuit, aymar de Chaste et Pierre Du Gua de Monts, Dieppe était aussi l’un des principaux ports d’embarquement de France pour bon nombre de pionniers qui désiraient s’installer en Nouvelle-France. C’est d’ailleurs de là que partirent les premières religieuses fondatrices de l’Hôtel-Dieu de Québec et du couvent des Ursulines en 1639. En 1694, cette ville fut détruite par la flotte anglo-hollandaise. Au XXe siècle, elle a été gravement endommagée pendant la Deuxième Guerre mondiale, au cours du raid anglo-canadien du 19 août 1942. Les soldats canadiens qui tombèrent – plus de 700 – sont inhumés dans un cimetière particulier à 5 km de Dieppe.

Canada et Japon avant la Deuxième guerre mondiale

La Grande-Bretagne et le Japon ont conclu un traité d’alliance et d’amitié en 1902. Les deux pays ont promis de s’entraider en cas de conflit militaire (sous certaines conditions). Aussi, quand la Première guerre mondiale éclate en 1914, le Japon entre dans la guerre comme un allié de la Grande-Bretagne et il prend possession des domaines allemands en Orient.

Toutefois, après la Première guerre mondiale, la situation évolue. La Russie et l’Allemagne sont pour l’instant neutralisées, et les relations entre la Grande-Bretagne et les États-Unis se sont renforcées. En conséquence, l’alliance entre la Grande-Bretagne et le Japon devient moins pertinente. De son côté, le Japon se positionne de plus en plus comme une puissance qui veut jouer un premier rôle dans le Pacifique. Évidemment, le Canada est directement concerné par cette situation.

En 1921, une Conférence Impériale est organisée à Londres. Elle rassemble les leaders de tous les territoires, colonies, dominions et provinces de la Couronne, afin d’étudier la stratégie de l’Empire pour les années à venir. Arthur Meighen, premier ministre canadien, soutient des positions anti-japonaises. Il réussit à convaincre ses collègues que le renouvellement du traité avec le Japon, qui doit prendre fin en 1923, sera préjudiciable aux bonnes relations avec les États-Unis et la Chine.

Ensuite, la tension entre les deux pays monte sans cesse. Le Canada, jouant son rôle de représentant de la Couronne dans le Pacifique, participe activement aux travaux de fortification de Hong-Kong, afin de soutenir la Chine qui est depuis le début les années 1930 en guerre contre le Japon. En outre, les Canadiens effectuent des opérations de surveillance et de reconnaissance militaire dans l’ensemble des pays asiatiques qui sont susceptibles de devenir des cibles du Japon, ou leurs alliés.

Vers le mois d’octobre 1938, la Grande-Bretagne achève la construction de la Gin Drinker’s Line, un complexe de défense de Hong-Kong avec des tranchées, des forts et des batteries de mitrailleuses. Le Canada et plusieurs autres pays alliés promettent d’y envoyer des troupes en garnison.

Au même moment, le Japon occupe la vaste région de Guangzhou, en Chine. De cette façon, Hong-Kong est encerclée. Étant donné la situation générale, on s’attend à un affrontement, aussi de nouvelles unités canadiennes sont-elles envoyées pour consolider la défense de la colonie en novembre 1941.

Le 7 décembre 1941, le Japon attaque Pearl-Harbor. Le lendemain, c’est le tour de Hong-Kong. La première bataille entre le Canada et le Japon commence.

Pour en apprendre plus :

4 Comments

  1. marie -christine

    2010/06/02 at 3:40

    bonjours cher je trouve votre site tres fantastique il donnev plein de commmentaire qui vont surement nous servir merci cde votre collaboration a bientou

  2. acherchour braham

    2014/04/16 at 7:57

    je demande sa photo je suis fils acherchour said mort pour la france le 5 avril 1945 a heiteren haut rhin 68

    • acherchour braham

      2014/11/09 at 4:35

      je domande la photo acherchour said mort pour la france le 5 avril 1945 a heiteren dep haut rhin 68

  3. acherchour braham

    2014/11/09 at 4:40

    je domande la photo acherchour said mort pour la france le 5 avril 1945 a heiteren dep haut rhin 68

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *