Des nouvelles pas fraîches

Nouvelles de l’Europe occupée…

Nouvelles de l’Europe occupée…

Nouvelles de l’Europe occupée par les Nazis. Août 1942

Pierre Laval craint un coup d’État en France

Laval lève des renforts de troupes et de police pour protéger le gouvernement de Vichy contre un coup d’État – Offre de trois travailleurs français pour chaque prisonnier de guerre libéré – 93 exécutions.

Londres, 11 août. L’agence Reuters mande aujourd’hui de Stockholm qui, suivant une dépêche du correspondant du journal « Svenska Dagbladet » à Vichy. Pierre Laval a levé des renforts de troupes et de police pour protéger le gouvernement de Vichy contre un coup d’état.

Trois pour un

Vichy, 11 août 1942. Pierre Laval a dit aux Français aujourd’hui que les nazis libéreraient un prisonnier de guerre français pour chaque groupe de trois ouvriers spécialisés qui s’offriraient volontairement à aller travailler en Allemagne.

Le discours du chef du gouvernement, radiodiffusé dans tout le pays, a été prononcé à Compiègne, au nord-est de Paris, où il a accueilli un premier train de 1,000 prisonniers de guerre échangés pour des ouvriers déjà en Allemagne, et où il a assisté au départ d’un autre contingent d’ouvriers.

La France, a-il-dit, a encore 1,200,000 de ses soldats en captivité en Allemagne, et le gouvernement nazi, qui a besoin de 150,000 spécialistes, libérera 50,000 prisonniers si elle les obtient en France.

(D’après l’agence Reuters, Laval a déclaré aux prisonniers libérés que l’heure de la libération pour la France serait l’heure de la victoire de l’Allemagne).

Menaces terribles

Berne, Suisse, 11 août. Les Allemands ont menacé d’exercer des représailles contre tous les hommes, les femmes et les enfants en France occupée à la suite de nouveaux attentats pour lesquels 93 Français ont été exécutés.

Ces exécutions ont été annoncées à Paris hier soir par le commandant militaire allemand, qui a invité la population à aider les autorités « dans son meilleur intérêt » à découvrir les auteurs des attentats contre les soldats allemands. Autrement, a-t-il ajouté, « je serai obligé de prendre des mesures dont toute la population souffrira. »

« Malgré de nombreux avertissements, le calme a de nouveau été rompu à certains points en France occupée, dit la proclamation, qui est signée par le brigadier général Oberg, chef des SS (Garde d’Élite) et de la police dans les territoires occupés.

Des tentatives d’assassinat ont faites contre des soldats allemand par des terroristes et des communistes à la solde d’Angleterre… En conséquence, j’ai fait fusiller 93 terroristes qui avaient commis des actes de terrorisme ou qui avaient agi comme complices ».

D’autre part, on apprend de Belgique et de Hollande que les Allemands poursuivent leurs préparatifs de défense contre toute tentative de débarquement des Alliés.

On dit que d’après un ordre trouvé en possession d’un officier supérieur allemand en Belgique, les troupes allemandes seront autorisées à appliquer partout la torche si elles sont forcées de retraiter.

En Norvège, Vidkun Quisling, le premier ministre installé par les Allemands, a ordonné la dissolution du « conseil provisoire » formé par les évêques qui refusent de collaborer avec l’envahisseur.

Évêques norvégiens attaqués par Quisling

Berne, Suisse, 11 août. Vidkun Quisling, chef du gouvernement pronazi de Norvège, a porté un nouveau coup hier, aux évêques dissidents de son pays, en ordonnant la dissolution de leur « conseil ecclésiastique provisoire », mande une dépêche reçue d’Oslo.

Chef de la Gestapo tué dans un accident

Londres, 11 août. Un informateur attaché au gouvernement polonais a rapporté, hier, que le lt-colonel Richard Gassier, chef de la Gestapo allemande à Krakow, un district de la Pologne, a été tué le 30 juillet 1942 dans un accident d’automobile. Il a ajouté que la presse allemande a attribué la cause de cet accident au sabotage.

Arrestations en Roumanie

Berne, Suisse. Plusieurs milliers de personnes ont été arrêtées à Bucarest et dans d’autres parties de la Roumanie dimanche, et la circulation a été arrêtée par la police dans la capitale pendant plusieurs heures, dit aujourd’hui une dépêche de l’agence d’information f française Havas. La dépêche ajoute que la plupart des personnes arrêtées étaient coupables de ne pas s’être conformées aux règlements du service militaire.

Les Nazis craignent un deuxième front

La crainte des Nazis en ce qui concerne l’ouverture d’un second front en Norvège augment de jour en jour, d’après le Bureau d’information norvégien ici qui rapporte que les Allemands ont déclaré un état d’alarme le long de la côte norvégienne. Tout Norvégien qui sera trouvé coupable d’aider les ennemis de l’Allemagne sera exécuté.

Quisling à Berlin

Le Bureau d’information norvégien a annoncé aujourd’hui qu’il avait appris par de journaux de Stockholm que Vodkun Quisling, premier ministre de la Norvège nommé par les Nazis, avait quitté ce pays pour aller rencontrer Hitler en Allemagne. On n’a pas révélé la raison de son voyage mais on croit qu’il se rapporterait à la célébration de deuxième anniversaire de son arrivée au pouvoir en Norvège.

Usine italiennes déménagées en Allemagne

Ankara, Turquie, 11 août. Des voyageurs venant d’Italie ont rapporté aujourd’hui que, dans un effort pour garder les usines en opération les Allemands procèdent actuellement au déménagement de fabriques entières d’armes et de matériel de guerre ainsi qu’au déplacement de milliers d’ouvriers du nord d’Italie en Allemagne centrale. Un informateur a déclaré que les experts allemands en matière de production considèrent qu’il est préférable de démontrer ces fabriques et de les déménager en Allemagne que de fournir du charbon et des matières premières à l’Italie. On estime qu’il y a 500,000 Italiens en Allemagne et que le nombre total des ouvriers étrangers est de 3,000,000.

Sous-marin italien perdu

Rome (d’après la radio italienne), 11 août. Le haut commandement italien a annoncé aujourd’hui qu’un sous-marin italien n’était pas retourné à sa base.

Je suis victime d'une indiscrétion. Affiche de la Seconde Guerre mondiale. Image libre de droits.
Je suis victime d’une indiscrétion. Affiche de la Seconde Guerre mondiale. Image libre de droits.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *