La guerre et le Québec

L’Île de Vancouver attaquée

L’Île de Vancouver attaquée

Une attaque contre l’île de Vancouver

Tokyo – de la radio de Tokyo – La radio de la capitale du Japon a annoncé, aujourd’hui, qu’un sous-marin japonais a bombardé l’île de Vancouver, Colombie-Britannique, dans la nuit de samedi, le 20 juin 1942.

La radio a déclaré : C’est le premier coup porté à la terre ferme canadienne. Ainsi a-t-il été démontré au Canada qu’il est attaqué à la fois par les flottes de l’Axe, tout aussi bien du côté oriental que du côté occidental.

La radio de Tokyo a fait observer que l’attaque de l’île de Vancouver suit de moins de vingt jours les raids japonais contre Dutch Harbour et contre Midway. Elle rappelle le bombardement japonais de la côte de la Californie, le 23 février 1942, «qui a causé tant de consternation chez le peuple américain».

Communiqué officiel

Ottawa, 22 juin 1942. – Le ministère de la Défense nationale a émis, tard cet après-midi, la déclaration suivante : « Le commandant en chef des défenses de la côte ouest rapporte que le poste de télégraphe du gouvernement du Dominion, à la pointe Estevan, île de Vancouver, a été bombardé par un sous-marin à 10h35, heure du Pacifique, samedi soir. Aucun dégât n’a été causé. »

(C’est arrivé en juin 1942).

Pearl Harbor

Le Japon attaque les Américains à Pearl Harbor

Le Japon force les Américains à s’engager dans la guerre mondiale en les attaquant à Pearl Harbor

Au matin du dimanche 7 décembre 1941, les Etats-Unis de l’Amérique n’étaient toujours pas engagés dans la deuxième guerre mondiale. Le président Roosevelt aurait rencontré beaucoup d’opposition si d’aventure il avait osé porter le premier coup, même si l’industrie fonctionnait à pleine capacité, afin d’équiper les alliés opposés aux troupes de l’axe.

Mais l’attaque sournoise de l’aviation japonaise, appuyée par de petits sous-marins contre la flotte américaine du Pacifique amarrée à Pearl Harbor, sur l’île d’Oahu, Hawaii, au matin du 7 décembre, au moment même où les diplomates continuaient de parler de paix à Washington, allait complètement transformer la guerre et son issue, puisque le lendemain, soit le 8 décembre, le président Roosevelt signait la déclaration de guerre au Japon, rétroactive à la veille, pour ensuite déclarer officiellement la guerre à l’Allemagne et à l’Italie trois jours plus tard.

L’attaque avait fait de lourds dégâts. Pas moins de six navires avaient coulé, tandis qu’une dizaine d’autres avaient été lourdement endommagés. Mais les principaux navires que les Japonais désiraient détruire, soit les deux porte-avions de la flotte, étaient au large au moment de l’attaque. Les pertes de vie ont également été très élevées puisque près de 2900 marins et soldats ont été tués au cours de l’attaque, sans parler des milliers de blessés plus ou moins gravement.

Océan bleu

Océan bleu. Photo de GrandQuebec.com.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *