La guerre et le Québec

La guerre sur mer

La guerre sur mer

La guerre sur mer Une jour comme les autres en août 1942, 

Grande bataille en Méditerranée

L’agence officielle allemande d’information annonce aujourd’hui que des avions et des sous-marins allemands et italiens livrent bataille contre un « important convoi britannique » en Méditerranée – Londres confirme la perte d’un porte-avions

Berlin (d’après la radio allemande), 12 août 1942. La D.N.B., agence d’information allemande, dit aujourd’hui que des avions et des sous-marins allemands et italiens sont engagés depuis hier soir dans une nouvelle bataille contre un grand convoi britannique dans l’ouest de la Méditerranée.

(Le communique du haut commandement italien prétend aujourd’hui qu’un gros navire de guerre britannique a été atteint par des torpilles d’un sous-marin italien).

Perte anglaise

Londres, 12 août 1942 (PC). Le porte-avions britannique « Eagle » a été coulé dans la Méditerranée, mais une grande partie de son équipage a été sauvé, annonce aujourd’hui l’Amirauté. Cette dernière ajoute qu’au moins un des sous-marins ennemis opérant dans les parages a été coulé, ce qui indique que le porte-avions a succombé en combattant.

Des commentaires allemands annonçaient hier à la radio que quatre torpilles avaient envoyé le navire au fonds de la Méditerranée. Les Allemands proclamaient que le « Eagle » faisait partie d’un convoi fortement protégé et qu’il fut attaqué en plein jour. Ce navire avait été mis en service en 11918 et avait un déplacement de 22,600 tonnes avec un équipage de 748 hommes. Il portait 21 avions.

Combats corps à corps dans les îles Salomon

Les forces américaines continuent de progresser vers leur objectif qui est d’occuper les îles de parages de Toulagi et de sanglants corps à corps se déroulent dans les îles Salomon – Troupes de choc à l’oeuvre.

New York, 12 août 1942 (PA). Un correspondent de l’Australian Broadcasting Commission, cité par la B.B.C. a mandé aujourd’hui d’un avant-poste des Alliés que, d’après tous les indices, les forces américaines continuaient de progresser vers leur objectif, qui est d’occuper les îles des parages de « Toulagi ».

Il a dit aussi que les fusiliers américaines et d’autres troupes de choc semblaient être fermement établis. Cette information a été entendue ici par le C.B.S.

Des corps-à-corps

Au G.Q.G. Des Alliés en Australie, 12 août 1942. – La rude infanterie de la marine américaine livre aujourd’hui de sanglants corps-à-corps dans les îles Salomon, où elle combat pour étendre le terrain gagné jusqu’ici, et elle est efficacement soutenue par les aviateurs allés, qui attaquent sans arrêt les bases et les lignes de communications des Japonais sur un front de quelque 3,000 milles.

Le silence officiel qui entoure les opérations empêche de déterminer avec exactitude comment évolue la bataille, mais aux dernières nouvelles, données à Washington, les opérations se continuaient à Toulagi, une île longue de deux milles et couverte de palmiers dans le sud-est des îles Salomon.

Il est probable qu’on n’aura pas de renseignements plus précis avant qu’une accalmie ne permette au vice-amiral Robert Lee Chrmley commandant des forces alliées dans le sud du Pacifique, qui dirige l’offensive, d’envoyer un rapport détaillé.

Mais quelle que soit la situation, un communiqué du ministre de la Marine à Washington a dit que le débarquement des fusiliers marins sur l’île Toulagi avait ouvert un la porte à une offensive des Alliés dans le sud du Pacifique, qui dirige l’offensive, d’envoyer un rapport détaillé.

Mais quelle que soit la situation, un communiqué du ministère de la Marine à Washington a dit que le débarquement des fusiliers marins sur l’île Toulagi avait ouvert la porte à une offensive des Alliés dans le sud du Pacifique.

On conclut de cela que les opérations terrestres, navales et aériennes commencées il y a cinq jour font des progrès.

Le G.Q.G. Des Alliés en Australie, tout en gardant le silence sur la principale opération, a annoncé qu’une autrième attaque en autant de jours avait été exécuté hier par les aviateurs alliés sur Rabaul, grande base japonaise en Nouvelle-Guinée, que deux chasseurs japonais et peut-être cinq avaient été détruits au-dessus de la Nouvelle-Guinée; que d’autres navires japonais avaient été attaqués au sud de Timor et que les îles Kei avaient été attaquées.

Les aviateurs alliés n’ont pu observer les résultats de leur attaque sur les navires japonais au sud de Timor, où un cargo a été coulé lundi et où un autre cargo et un contre-torpilleur ont été avariés.

Des quais ont été atteints dans le petit port de Tocal au cours du raid sur les Îles Keï, qui furent occupées le mois dernier par les Japonais.

Transport nazi coulé par les Russes

Moscou. Le capitaine Garbuz, de l’aviation rouge, a atteint d’une torpille et coulé un transport allemand de 7,000 tonnes, dit aujourd’hui une dépêche de la flotte russe du nord à la « Pravda ». Le capitain Garbuz a aussi un autre transport allemand de 15,000 tonnes à son crédit. La date de sa dernière victoire n’est pas donnée.

Prédiction faite à Londres

Des informateurs britanniques autorisés ont prédit aujourd’hui que l’Allemagne lancerait prochainement un grand nombre de sous-marins et aussi de corsaires de surface sur les routes maritimes des Alliés dans le sud de l’Atlantique, routes où les convois alliés sont de plus en plus nombreux et de plus en pus importants. Des nouvelles reçues depuis 24 heures indiquent que cette offensive est peut-être déjà commencée. La présence d’un corsaire allemand de surface a été signalée au large du Brésil.

Premier porte-avions sur les Grands-Lacs

Buffalo, N.-Y, 12 août 1942. Le nouveau porte-avions de la Marine américaine luxueux paquebot autrefois en service sur les Grands-Lacs et maintenant converti en porte-avions, a été affecté hier à l’entraînement des pilotes de navigation sous le nom de U.S.S. Wolverine. La transformation de ce navire en un porte-avions pour service « quelque part sur les Grands Lacs » a été terminée deux mois avant le temps prévu. Ses cabines de première classe enlevées et ses ponts convertis en champ d’atterrissage, le bateau d’excursion était gardé en réserve pour devenir le premier porte-avons à naviguer sur les Grands-Lacs.

Raid en Grèce

Des bombardiers américains lancent une attaque contre une base navale en Grèce

Le Caire. Des bombardiers lourds de l’armée américaine ont attaqué des navires de guerre ennemis dans le port de Navarin, sur la côte occidentale de la Grèce, et en ont considérablement avarié plusieurs annonce aujourd’hui un communiqué.

Deux coups directs ont été obtenus sur un croiseur à bord duquel se produisit une grosse explosion. Une bombe tombée sur un deuxième croiseur ou tout près en fit échapper une colonne de fumée noire.

Il se produisit aussi une formidable explosion à bord d’un troisième croiseur après qu’une bombe eut éclaté tout près.

L’attaque fut exécutée sous les rayons du soleil couchant mardi soir.

Transports japonais dans le golfe de Tonkin

Tchoung-king. Un porte-parole de l<arm/e a dit aujourd’hui que le service secret avait reçu un rapport disant que des transports japonais portant plus de 20,000 soldats avaient été observés dans le golfe du Tonkin le 7 août. Rien n’indique, cependant, a-t-il dit d’où ces transports venaient et où ils allaient.

Navire hollandais coulé

Les États-Unis ont annoncé hier qu’un petit navire marchand hollandais avait été torpillé et coulé par un sous-marin ennemi dans l’Atlantique, à la fin de juillet, à environ 300 milles au large de la côte nord de l’Amérique du Sus. Les survivants ont été ramenés à un port de la côte de l’est.

Les Nippons ont dû céder du terrain à l’île de Tulagi

Objectif de l’offensive du Pacifique : Tulagi, capitale des îles Salomons, est le principal objectif de l’offensive des forces alliées dans le Pacifique. Des navires japonais ont déjà été bombardés et coulés dans le port de Tulagi. Les dernières dépêches annoncent que des troupes américaines seules ont participé aux débarquements et à la bataille livrée sur les rives, aux envahisseurs japonais pour la possession de la zone vitale qui s’étend autour du port de Tulagi, le meilleur ancrage de l’archipel pour une flotte de guerre.

C’est sur les épaules du vice-amiral Robert I. Ghormley, chef des forces navales américaines et néo-zélandaises, que repose la responsabilité de diriger l’offensive alliée dans le sud du Pacifique et de chasser les envahisseurs nippons des îles Salomon. Des combats furieux se poursuivent actuellement dans cette région. Le vice-amiral reçoit ici le salut des troupes au cours de la parade de la Journée des Nations Unies, à Auckland, Nouvelle Zélande.

Les troupes américaines ont délogé les Japonais de leurs positions dans les parages de l’île Tulagi, annonce aujourd’hui, le 13 août 1942, un correspondant de l’Australian Broadcasting Corporation – Des attaques aériennes contre Rabaul.

New York. Les fusiliers de la marine américaine débarqués dans les îles Salomon, ont reçu des renforts considérables, et on croit qu’ils ont forcé les Japonais à lâcher prise dans les parages de l’île Toulagi, a mandé aujourd’hui un correspondant de l’Australian Broadcasting Commission, Hayden Leonard. Son analyse de la situation a été entendue ici par le C.B.S.

On croit, a dit Leonard, que les Japonais ont été délogés de plusieurs de leurs positions défensives après de furieux corps-à-corps.

Consolidation des Gains (par Murlin Spencer, de la Presse Associée)

Ap G.Q.G. Des Alliées en Australie. Solidement retranchés sur trois points dans les îles Salomon, les fusiliers de la marine américaine s’efforcent aujourd’hui d’étendre leurs positions, soutenus sur les lieux même par des navires de guerre alliés et, au loin, par de violentes attaques aériennes sur les lignes de communication des Japonais et sur les bases d’où l’ennemi pourrait envoyer des renforts.

Un communiqué du ministère de la Marine à Washington a annoncé que les fusiliers étaient occupés à consolider leurs gains dans les parages de Tulagi, dans le sud-est des îles Salomon. Cette nouvelle indique que l’opposition initiale sur la terre ferme a finalement été surmontée après six jours de sauvages corps-à-corps.

Le communiqué de Washington dit que les fusiliers ont débarqué, comme ils en avaient reçu l’ordre, sur trois îles des environs de Tulagi, dans le sud-est des [iles Salomon. Cette nouvelle indique que l’opposition initiale sur la terre ferme a finalement été surmontée après six jours de sauvages corps-à-corps.

Le communiqué de Washington dit que les fusiliers ont débarqué, comme ils en avaient reçu l’ordre, sur trois îles des environs de Tulagi dont il ne révèle pas les noms. Il ajoute que les navires de guerre chargée de soutenir les fusiliers rencontrent une vive résistance, ce qui permet de présumer que les garnisons des îles attaquées sont soutenues elles aussi par des navires de guerre et des avions.

Des « Forteresses Volantes », ont attaqué Rabaul, en Nouvelle-Bretagne, hier pour la cinquième journée de suite et ont atteint des navires ennemis dans le port de cette base, d’où les Japonais ont envoyé des troupes et des approvisionnements dans les îles Salomon.

Un navire de 15,000 tonnes et deux cargos de grosseur moyenne ont été laissés en flammes, et les aviateurs ont vu un autre grand navire qui s’enfonçait par l’arrière, dit le communiqué d’aujourd’hui. Sur huit chasseurs ennemis qui avaient pris l’air, un fut abattu et au moins trois autres ont été atteints et endommagés. Aucun avion allié n’a été perdu.

Les aviateurs alliés ont attaqué le port à Raboul hier après avoir concentré leurs attaques précédentes sur le grand aérodrome de l’endroit, d’où l’ennemi a sans doute envoyé des renforts d’avions aux îles Salomon.

Des reconnaissances effectuées avant le raid d’hier révèlent la présence de plusieurs navires à Raboul, qui est à 700 milles environ au nord-ouest de Tulagi, a dit un porte-parole.

À 2000 milles à l’ouest des îles Salomon, d’autres bombardiers alliés ont attaqué les installations japonaises et des navires dans les parages du Timor hollandais. On croit qu’ils ont bombardé là le même convoi qui avait précédemment eu un navire coulé et deux autres, y compris un contre-torpilleur, avariés.

Guadalcanal, où les Japonais ont établi une de leurs principales bases aériennes dans les îles Salomon, est la plus grande île du groupe. Cette île est presque entièrement recouverte d’une épaisse végétation tropicale, mais il y a un espace découvert, long de 40 milles et large de 10, sur la côte nord-est. C’est là, sur la baie Longs, que l’ennemi a établi une base.

L’île de Guadalcanal est hérissée de montagnes dont certaines ont 8,000 pieds d’altitude. Elle est longue de 90 milles et large de 30.

On a annoncé au G.Q.G. Aujourd’hui que Melbourne avait eu une alerte au avions la nuit dernière, mais on n’a pas vu d’avions ennemis.

Drague transformée en pétrolier

Vancouver. On est à transformer une vieille drague du gouvernement en pétrolier. Elle aura une capacité de 60,000 barils lorsque sa transformation sera complétée.

Six femmes dans un chantier maritime

Vancouver. Six femmes sont maintenant employées par la North Van Ship Repairs Limited dans un chantier de réparation et conduisent des machines à chaîne. Les officiers de l’Union des machinistes ont déclaré que les femmes seraient admises dans l’union au même taux que les hommes.

Porte-avions anglais entrés à Gibraltar

Londres. Radio-Vichy a diffusé aujourd’hui une dépêche d’Algécras disant qu’un porte-avions britannique de la classe du « Glorious » et le porte-avions « Argus » étaient entrés à Gibraltar, avec quatre contre-torpilleurs.

Prochaine offensive allemande sur toutes les routes maritimes

Hitler lancera un grand nombre de sous-marins et de corsaires sur les océans pour attaquer les convois alliés qui sont de plus en plus nombreux, disent des informateurs britannique – Corsaire dans l’Atlantique.

Londres. Des informateurs britanniques autorisés ont prédit aujourd’hui que l’Allemagne lancerait prochainement un grand nombre de sous-marins et aussi des corsaires de surface sur les routes maritimes des Alliés dans le sud de l’Atlantique, routes où les convois alliés sont de plus en plus nombreux et de plus en plus importants. Des nouvelles reçues depuis 24 heures indiquent que cette offensive est peut-être déjà commencée. La présence d’un corsaire allemand de surface a été signalée au large du Brésil.

Il est peu vraisemblable, a dit un informateur naval que ce corsaire soit l’un des deux derniers cuirassés de poche de la flotte allemande l’ « Amiral Scheer » et le «  Lutzgow » ou un croiseur de la classe du « Hipper ». Il a dit qu’il était peu probable aussi qu’un navire de guerre japonais se soit aventuré dans le sud de l’Atlantique.

Les Allemands, dit-il, préfèrent sans doute risquer un navire de commerce armé en croiseur parce qu’un corsaire de surface court de grands risques et que les Allemands veulent conserver les grands navires de guerre qui leur restent.

Cet informateur a dit que les sous-marins étaient bien plus à craindre que les corsaires dans le sud de l’Atlantique, parce que ces parages étaient très « fréquentés » et qu’un corsaire de surface était peu de chance de passer inaperçu. Une fois repéré, un corsaire devrait fuir vers le sud jusque dans des parages déserts et attendre que la poursuite ait cessé.

Nouveau navire

D’un port de l’est canadien. Un autre navire d’un tonnage de dix mille tonneaux, construit dans un chantier local, a été lancé aujourd’hui, ici. Le vaisseau, qui porte le nom de « Jasper Park », avait pour marraine l’épouse de M. H. – A. Cresswell, trésorier des Canada Steamship Lines, de Montréal. Plusieurs invitations étaient faites pour assister à la cérémonie du lancement, une réception fut donnée aux invités aux bureaux de la compagnie. L’activité dans ce chantier local est très grande et plusieurs cargos de dix mille tonneaux ont déjà été lancées ici, entre autres il n’y a palus de trois semaines. Trois autres sont déjà en chantier et on en achève la construction.

Croiseur Saguenay
Croiseur canadien Saguenay. Photo de l’époque, image libre de droits.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *