La guerre et le Québec

Aviation du Canada demande des techniciens

Aviation du Canada demande des techniciens

L’Aviation du Canada lance un appel urgent à plusieurs catégories de mécaniciens

La Corps d’Aviation Royal Canadien demande d’urgence des spécialistes en mécanique. Les candidats éventuels devront faire connaître leur métier pour se qualifier dans la Force Aérienne, qui requiert leurs services pour maintenir en bonne condition les appareils utilisés par l’armée de l’air canadienne. Voici les diverses catégories de spécialistes qui peuvent se qualifier dans la Force Aérienne du Canada :

Spécialistes de tracteurs : Les candidats devront connaître les tracteurs du type chenille et du type ordinaire et être familiers avec les appareils utilisés dans la construction des routes. On donnera la préférence aux candidats ayant quelque expérience dans la construction.

Pompiers : Les candidats devront être âgés de 18 à 50 ans, posséder une instruction équivalente à celle du cours primaire et avoir fait un stage d’au moins 3 ans avec un quelconque département des incendies reconnu. Ils devront en outre produire des lettres de référence du chef du service de l’incendie où ils ont travaillé.

Mécaniciens : Les postulants à ce poste devront pouvoir diagnostiquer les troubles de moteur et faire les réparations sur la route. Ils devront aussi connaître l’entretien des camions, pouvoir réparer à fond les moteurs, comprendre la lecture des cartes géographiques, sans oublier la connaissance des règlements de la circulation. Ils devront être des chauffeurs expérimentés et détenir une licence de chauffeur (une licence commerciale de préférence).

Mécaniciens d’aviation : La connaissance des moteurs à combustion interne est essentielle à l’obtention de ce poste. Les postulants devront aussi être habiles à réparer ces moteurs et avoir travaillé au moins deux ans dans la mécanique.

Mécaniciens de châssis métalliques : On exige des candidats une connaissance des travaux métalliques équivalents à celle d’un diplôme d’une école technique.

Commis aux écritures : Les candidats devront pouvoir sténographier à la vitesse de 75 mots à la minute, clavigraphier à 40 mots à la minute, écrire lisiblement et pouvoir transcrire des notes en anglais clair et concis. Ils devront en outre connaître les systèmes de filière et la comptabilité générale.

Préposés à l’entreposage : Ils devront posséder l’expérience de ce travail et connaître les méthodes d’entreposage pour les articles inflammables ou périssables. Ils devront aussi savoir empaqueter et écrire lisiblement.

(Cette annonce date du 29 novembre 1940).

Fragile est l’horizon. Là-bas, derrière la terrasse d’un immeuble de moindre hauteur, la mer et le ciel se marient en une ronde furieuse. (Sylvie Denis et Francis Valérie Hôtels). Photographie de Megan Jorgensen.
Fragile est l’horizon. Là-bas, derrière la terrasse d’un immeuble de moindre hauteur, la mer et le ciel se marient en une ronde furieuse. (Sylvie Denis et Francis Valérie Hôtels). Photographie de Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *