Immeubles par localité

Maison à Lorraine

Maison à Lorraine

S’installer à Lorraine

La Ville de Lorraine est considérée comme l’une des meilleures localités au Québec pour s’installer. C’est une ville assez populeuse selon les normes du Québec, parce qu’elle compte environ dix mille habitants, mais c’est une ville résidentielle, sans industries, sans pollution, avec un seul centre commercial et de nombreux espaces verts.

Lorraine se trouve dans les Basses-Laurentides, à moins de 20 kilomètres de Montréal et encore moins de Laval.

La qualité de vie à Lorraine est incomparable et la qualité des infrastructures municipales, ainsi que des services sociaux, culturels, sportifs et récréatifs y sont formidables. C’est un véritable havre de paix pour les familles qui décident de s’établir dans une ville essentiellement résidentielle de type unifamilial, bref, dans une ville écologique.

En plus, Lorraine est aussi une ville sécuritaire! Par exemple, la configuration de ses rues a été conçue pour éviter les feux de circulation et chaque nouveau logement doit répondre à des règles très strictes d’urbanisme pour pouvoir s’intégrer dans un plan stratégique de développement unique en Amérique.

Fait remarquable parmi tant d’autres, la ville de Lorraine, a su conserver au cours de son expansion son environnement, sa tranquillité et présente ainsi une haute qualité de vie dans une ambiance harmonieuse.

À Lorraine, environ 97% des résidences sont occupées par leur propriétaire.

Outre Montréal et Laval, quelques-uns des principaux centres touristiques du Québec se trouvent à proximité de Lorraine, par exemple, Saint-Sauveur est à 25 minutes et Mont-Tremblant à 50 minutes de cette localité.

Cette ville favorise l’épanouissement des familles, des animaux domestiques et des petits oiseaux.

Lorraine est entourée par quatre autoroutes: la 13, la 15, la 19 et la 40 qui est liée à Lorraine par la 640. Le transport en commun est représenté par le Conseil intermunicipal de transport des Basses-Laurentides (CIT) et par le train de banlieue qui relie la ville à Montréal.

Le revenu moyen des ménages à Lorraine dépasse les 100 000 $, soit le double de ce que l’on peut trouver dans le reste de la province. La valeur moyenne des immeubles à Lorraine est également plus haute et le taux de chômage, par contre, est deux fois moins élevé que dans le reste du Québec.

Lorraine, origine du toponyme au Québec

L’apport de la Lorraine à l’effort de colonisation de la Nouvelle-France au XVIIe siècle fut plutôt modéré. À peine quelques dizaines de Lorrains ont émigré à cette époque. Manifestement, d’autres facteurs ont joué dans la transplantation du nom de Lorraine à plus d’une trentaine de lieux de Québec, dont une ville, un canton de l’Outaouais, une dizaine de lacs et une vingtaine de rues dans autant de municipalités. L’euphonie du toponyme et la qualité intrinsèque du terme, derivé de Lotharingie, mot français issu du latin Lothari regunm, royaume de Lothaire (petit-fils de Charlemagne), ont assurément agi, appuyées en cela par la popularité de la chanson folklorique En passant par la Lorraine.

Mais il y eut aussi les souvenirs de la Première Guerre mondiale, à laquelle ont participé les Canadiens dans le camp des Alliés, notamment la bataille de Lorraine en 1914 et particulièrement celle de Verdun en 1916. C’est dans ce contexte que l’on choisit, en 1960, le nom de Lorraine pour désigner, au Québec, une nouvelle municipalité née dans le cadre d’un programme de création de villes nouvelle. Cette ville, typiquement résidentielle, située dans la banlieue nord-ouest de Montréal, sur la rive nord de la rivière des Mille Îles, n’a toutefois pas de française que son nom.

La majorité de ses 130 voies de communication portent des noms de communes et d’autres lieux de Lorraine, mais aussi d’Alsace et d’autres régions de France. Et pour manifester et consolider encore davantage cette amitié qui s’est développée entre Lorrains québécois et Lorrains français, la ville de Lorraine et la commune de Saint-Dié, dans les Vosge, cultivent un accord de jumelage qui favorise les échanges sociaux, économiques et culturels.

De nos jours, « en passant par la Lorraine », dans leur tour de France, nombreux sont des touristes québécois à admirer les deux paysages vallonés de ce coin nord-est de la patrie de leurs ancêtres, aux portes de l’Allemagne, dont la géographie et L’hydrographie sont associées à des vins connus : Côte de Moselle, Côte de Meuse, Côte de Meurthe, Côte de Saône.

Circonscription électorale de Blainville

Établie en 1992, cette circonscription électorale de 156 km carrés de superficie comprend les villes de Blainville, Sainte-Anne-des-Plaines, Bois-des-Filion et Lorraine. Auparavant les trois dernières municipalités énumérées se trouvaient dans la circonscription électorale de Terrebonne, tandis que celle de Blainville faisait partie de la circonscription de Groulx, remodelée et diminuée en 1992 par suite d’importants changements de limites électorales survenus dans cette région qui s’urbanise, au nord de Laval.

maison lorraine

Domaine Garth, Lorraine. Photo libre de droits

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *