Immeubles par localité

Maison à Pointe-à-la-Croix

Maison à Pointe-à-la-Croix

Acheter maison dans la municipalité Pointe-à-la-Croix

La municipalité québécoise de Pointe-à-la-Croix est située sur la rive nord de la Ristigouche, en face de la ville de Campbellton, au Nouveau-Brunswick. Ses habitants franchissent la rivière par le Pont Interprovincial pour aller travailler dans la ville voisine. De cette façon, Pointe-à la-Croix est devenu un centre plutôt résidentiel et à vocation touristique.

L’Office municipal d’Habitation de Pointe-à-la-Croix est un organisme qui offre, pour un prix modique, des logements confortables. L’Office municipal d’Habitation gère une trentaine d’unités de logements à loyers modérés.

De plus, la municipalité met en oeuvre sur son territoire un programme d’accès à la propriété visant à maintenir la population, en offrant une aide financière aux personnes physiques ou morales qui construiront des unités d’hébergement résidentielles.

Un programme de revitalisation résidentielle a été approuvé pour tout le territoire de la ville dans le but de favoriser la construction d’habitations individuelles ou à logements multiples.

Il existe un programme d’accès à la propriété qui autorise la municipalité de Pointe-à-la-Croix à engager des fonds, pour tout projet admissible, pour une somme pouvant aller jusqu’à cent mille dollars.

Canton de Mann

Proclamé en 1842, ce canton de la Gaspésie s’étend sur la rive nord de la rivière Ristigouche à une quarantaine de kilomètres à l’ouest de Carleton. Son territoire, arrosé par les rivières du Loup, Escuminac, Escuminac Nord et le ruisseau Harrison, comprend la réserve indienne de Restigouche et la municipalité de Pointe-à-la-Croix, où se trouve, au centre-nord, une petite collectivité, L’Alverne. Le toponyme Mann, qui apparaît déjà sur la carte de Bouchette (1831), honore la mémoire d’un loyaliste originaire de Massachusetts, Edward Isaac Mann. Celui-ci possédait, dès 1788, de grandes concessions de terre dans cette région.

Hameau de L’Alverne

L’Alverne est un hameau de la municipalité de Pointe-à-la-Croix, en Gaspésie, situé à environ 15 km au nord de la réserve indienne de Restigouche. En 1897, les pères Capucins, qui fondent une mission à cet endroit, lui donnent le nom de L’Alverne du nom d’une montagne en Italie où François d’Assise (1181-1226) recevait, en 1224, les stigmates des plaies du Christ. D’abord desservie à partir de Sainte-Anne-de-Ristigouche, on y érigera une paroisse sous le nom de Stigmates-de-Saint-François en 1938. Ce toponyme désigne aussi le bureau de poste de l’endroit en service depuis 1932.

Lieu-dit Saint-Conrad

Situé du côté sud de la péninsule gaspésienne dans la région de Pointe-à-la-Croix, ce lieu-dit se retrouve sur le chemin de Saint-Conrad, au nord de la réserve indienne de Restigouche. Saint-Conard a vu ses premiers colons, défricheurs et cultivateurs, s’y établir vers 1934. En plus des maisons et d’un magasin général, un bureau de poste fut en service de 1937 à 1951, puis de 1954 à 1967.  La chapelle, construite entre 1953 et 1959, fut incendiée le 27 juillet 1964. La vingtaine de familles de Saint-Conrad a alors progressivement quitté ce lieu pour s’établir à Pointe-à-la-Croix. Depuis 1980, Saint-Conrad est inhabité. L’origine du nom qui est inconnue, est peut-être liée à la vénération portée par les desservants de ce lieu pour le frère Conrad, capucin originaire de Parsham en Bavière, décédé en 1894.

Pointe-Croix

Pointe à la Croix, vue des années 1950, image libre de droits.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *