Vague de froid en Amérique du Nord

Vague de froid en Amérique du Nord. Températures record en janvier 1948

Arrivé du Canada, la vague de froid qui fait 36 morts aux États-Unis; 40 sous zéro

New-York, 19 janvier 1948. La plus intense vague de froid de la saison a fit descendre le mercure jusqu’à 40 degrés sous le zéro dans le Nord-Ouest des États-Unis hier, causant 36 morts. On a prédit encore du froid pour le Nord-Ouest mais pas aussi intense que dans la nuit du lundi.

On rapporta 40 degrés sous zéro à Orson, Pa et à Lyndonvllle. Vt, 38 sous zéro à Lopez et à Sturrucca dans le bord de la Pennsylvanie, 34 sous zéro dans le comté de Westchester de l’État de New-York. Une température de 20 sous zéro était commune à plusieurs endroits dans les états de New-
York, de la Nouvelle-Angleterre et de 1a Pennsylvanie.

Le rapport officiel du bureau météorologique donnait, comme la température te plus basse, 27 degrés sous zéro à Williamsburg, dans te Pennsylvanie.

Un changement de température aussi radical que celui du nord-ouest eut lieu dans les vallées généralement chaudes du sud de l’Ohio. On enregistra 7 degrés sous zéro à Huntington, dans la Virginie occidentale.

Une tempête de neige s’est abattue sur le Texas et la Louisiane couvrant le sol de sent pouces de neige en certains endroits.

Lundi matin, les températures à 32 degrés dans tous les états du sud, sauf dans le centre et le sud de la Floride, et la vague de froid s’étendait jusque dans le sud-ouest, sauf pour la côte du Pacifique.

Toutefois la région centrale du nord où, la vague du froid partie du Canada vendredi se dirigeait vers le sud, gardait une température modérée entre dix et vingt degrés au-dessus de zéro.

À Joliet, dans l’Illinois, une école paroissiale ferma ses portes parce que sa réserve de combustible était épuisée. En général, la pénurie de combustible s’ajouta à la vague de froid.

La plus grosse tempête, depuis 20 ans, paralyse les provinces maritimes du Canada

Halifax, 19 janvier 1948 – Le froid de l’hiver a resserré son emprise sur les Maritimes, ce soir, pendant que des équipes d’enlèvement de la neige, tentent de rouvrir les routes bloquées par l’une des plus grosses tempêtes de neige en 30 ans.

La trafic avait repris sur la plupart des routes mais quelque villages ne pouvant être atteints que par des routes rurales étaient encore isolés. À St-Jean, N.B., il est tombé plus de neige, ce mois-ci, que durant tout l’hiver, 1947.

À Moncton, la chute de neige était la plus grosse depuis 1929 et les chasse-neige ont travaillé toute la nuit pour enlever une couche de neige de 16 pouces.

Le trafic aérien a repris après avoir été immobilisé hier et les autobus, bien qu’opérant, étaient généralement en retard. Trois autobus étaient pris dans l’est du Nouveau-Brunswick, hier soir, et les passagers ont dû coucher dans des fermes.

En Nouvelle-Écosse, une légère chute de neige a suivi 36 heures de pluie.

Plusieurs routes ont été inondées dans la vallée d’Annapolis et les températures et les températures sous-zéro en ont rendues quelques-unes passables.

Le thermomètre continue régulièrement à descendre et le bureau météorologique prévoit que la plupart des régions auront leur nuit la plus froide de l’hiver.

Fredericton se débarrasse d’une chute de neige de 20 pouces et on croit qu’il faudra deux semaines avant que le trafic redevienne à normal.

Le froid force 3500 ouvriers au chômage dans l’ouest ontarien

Chatam, Ontario, 19 janvier – Près de 3500 ouvriers ont chômé, aujourd’hui, alors que la température froide a causé une augmentation de la consommation domestique de gaz et a forcé une réduction des approvisionnement en gaz de 83 industries importantes dans quatre villes de l’ouest de l’Ontario.

Monsieur Thomas Weir, gérant général de l’Union Gas Company, dont les quartiers généraux sont situés ici, a dit que les industries affectées étaient à Windsor, à Sarnia, à London et à Chatham.

Il a dit que la compagnie avait dû réduire l’approvisionnement de gaz de la Dominion Gas Company qui dessert le district de Woodstock.

Windsor a été la ville la plus affectée, où 3,000 ouvriers ont été renvoyés temporairement. La Chrysler Corporation of Canada Ltd. A renvoyé temporairement 2300 ouvriers de ses usines de Windsor.

Aucune pénurie n’a été enregistrée à Hamilton. À Brantford, les officiers ont dit qu’ils ne prévoyaient pas une pénurie parce que le gaz été envoyé de Buffalo.

Plus à l’est, St-Catharines a rapporté que la demande était plus élevée que l’offre et la Dominion Gas Company a été forcée de diminuer l’alimentation aux consommateurs industriels.

Monsieur H.W. Durgy, gérant de la compagnie à St-Catahrines, a fait appel a une diminution de la consommation domestique pour sauver la situation.

Monsieur Weir a dit qu’à Chatham les services essentiels, tels les boulangeries, continueront à recevoir la quantité normale de gaz.

Il a dit qu’une pénurie de matériaux de tuyauterie rend impossible l’obtention de quantités supplémentaires du Texas et du Wyoming. Il a ajouté qu’il n’y avait aucune indication que les consommateurs industriels considèrent l’utilisation d’électricité ou d’huile de chauffage.

Voir aussi :

Froids intenses… Photo de natahin-s.

Laisser un commentaire