Histoire du Québec

Le système politique québécois vers 1980

Le système politique québécois vers 1980

Le système politique québécois vers 1980

Dans les années 1980, le Québec est une province au sein du Canada. Il est administré par un gouvernement démocratique, qui est situé dans la ville de Québec. Les représentants élus sont appelés « députés ». Ils se rassemblent à l’Assemblée nationale et ils gouvernent la province en votant des lois provinciales qui régissent les rapports entre les individus ainsi que les rapports entre les individus et l’État.

Puisque les dirigeants politiques sont élus par la population, le système politique du Québec est démocratique. Les citoyens québécois n’exercent pas le pouvoir directement. Ils votent pour élire les députés qui les représentent au sein des institutions politiques. C’est ce qu’on appelle une démocratie représentative. Les députés exercent le pouvoir au nom des citoyens. Le droit de vote est donc une façon pour les citoyens québécois de s’exprimer librement. Ils peuvent également faire connaître leur point de vue dans des rencontres publiques, lors des manifestations ou dans les médias.

Le droit de vote

Avant les élections, le nom de chaque citoyen est inscrit sur la liste électorale. Une lettre est envoyée aux électeurs pour les informer de la date et du lieu des élections. Ceux qui ne peuvent pas aller voter le jour du scrutin peuvent le faire par anticipation. Cela signifie aller voter quelques jours avant la date des élections. Lorsqu’un citoyen se présente pour voter, il doit d’abord présenter une pièce d’identité. Puisque le vote est secret, il se rend ensuite derrière un isoloir pour remplier son bulletin de vote. Enfin, il le dépose dans la boîte prévue à cet effet. À la fermeture des bureaux de vote, les responsables compilent les votes. Les résultats sont ensuite diffusés dans les médias.

Le gouvernement du Québec vers 1980

Le lieutenant-gouverneur

  • Représente la reine du Canada dans la province du Québec
  • Est nommé par le gouvernement fédéral.
  • Son pouvoir n’est que symbolique, le lieutenant-gouverneur cède ses fonctions au premier ministre de la province

Le premier ministre du Québec

  • Il est le chef du parti politique qui a fait élire le plus grand nombre de députés lors des élections.
  • Il nomme et dirige les ministres qui font partie du Conseil des ministres.

Le Conseil des ministres

  • Il est chargé de faire appliquer les lois votées à l’Assemblée nationale et administrer l’État.
  • Il est composé de ministres; ceux-ci sont choisis au sein du parti politique qui a fait élire le plus grand nombre de députés lors des élections.

L’Assemblée nationale

  • Elle rassemblait 122 députés en 1980 (125 aujourd’hui) qui votaient des lois.
  • Elle est composée des députés issus du parti au pouvoir et des partis d’opposition.

La population

  • Elle vote aux élections pour élire les députés

Les droits et libertés

en 1975, le gouvernement de Robert Bourassa fait adopter la Charte québécoise des droits et libertés de la personne. L’objectif de cette loi est de garantir l’égalité à tous les citoyens du Québec. Selon cette charte, tous les citoyens disposent des mêmes droits, peu importe leur âge, leur sexe, leur langue, leur ethnie, etc.

En 1982, le gouvernement du Canada fait adopter la Charte canadienne des droits et libertés. Le premier ministre, Pierre Elliott Trudeau, intègre la Charte dans la nouvelle constitution. La Charte devient une loi fondamentale, c’est-à-dire qu’elle a priorité sur toutes les autres lois. Ces deux chartes garantissent aux citoyens du Québec et du Canada le droit à la vie, à l’égalité et à la liberté.

Quelques articles de la Charte québécoise des droits et libertés de la personne :

  • « Article 1. Tout être humain a droit à la vie, ainsi qu’à la sûreté, à l’intégrité et à la liberté de la personne…
  • Article 3. Toute personne est titulaire des libertés fondamentales telles la liberté de conscience, la liberté d’opinion, la liberté d’expression, la liberté de réunion pacifique et la liberté d’association.

Les partis politiques des années 1980

Vers 1980, il y a plusieurs partis politiques au Québec dont le Parti libéral du Québec (PLQ) et le Parti québécois (PQ).

Les principales réalisations de ces partis principaux dans la décennies des années 1980

1970-1976 : Parti libéral du Québec, dirigé par Robert Bourassa.

  • 1970 – Régime d’assurance maladie
  • 1974 – Loi sur la langue officielle (Loi 22)
  • 1975 – Charte québécoise des droits et libertés de la personne

1976-1985 : Parti québécois dirigé par René Lévesque.

  • 1977 – Charte de la langue française (loi 101)
  • 1978 – Loi sur la protection du territoire agricole
  • 1980 – Référendum sur la souveraineté-association.
Aurais-tu aimé vivre aux époques lointaines ? Photo de GrandQuebec.com.
Aurais-tu aimé vivre aux époques lointaines ? Photo de GrandQuebec.com.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *