Histoire du Québec

Réduction des taux de péage

Réduction des taux de péage

Une réduction des taux de péage sur les ponts est annoncée par M. T.-D. Bouchard

Le premier ministre intérimaire du Québec, M. Damien Bouchard, a annoncé hier que le tarif serait réduit sur les ponts de péage de la province – Le gouvernement encourage l’achat des livrets de billets – La liste des nouveaux taux

Comme « Le Soleil » l’annonçait dans son édition de cinq heures, le cabinet provincial a décrété, hier, une réduction sur les taux des ponts de péage dans la province. L’honorable T.-D, Bouchard, premier ministre intérimaire, a annoncé la nouvelle aux journalistes peu de temps après la séance du conseil.

« Nous aimons à faire quelque chose même si nous devons le corriger dans l’intérêt de la population », a déclaré le ministre de la Voirie et des Travaux publics, en faisant allusion aux changements qu’il apporte dans les taux établis le 1er juillet dernier. Notre politique de voirie, surtout depuis 10 ans, a considérablement réduit les distances dans la province.

Ainsi, sur la route Montréal-Québec, pour n’en citer qu’une, la distance est réduite d’une heure. Aux automobilistes qui économisent une heure de temps et de gazoline, nous avons demandé de faire participer le gouvernement à l’économie que nous leur avons assurée.

« Nous allons assurer une nouvelle économie aux automobilistes par la route Montréal-Senneterre », a dit l’honorable M. Bouchard, « qui sera ouverte le 1er août 1940. La distance entre les deux points est réduite de 300 milles et les automobilistes ne paieront qu’un pont de plus, le post Plessis-Belair, soit 20 sous, puisque grâce à nos livrets de 25 billets pour $5. Il n’en coûte que 20 sous à une automobile pour passer sur un de nos 13 ponts. C’est moins cher que sur les ponts Victoria et Jacques-Cartier, de Montréal.

« Le gouvernement », a déclaré ensuite le ministre de la Voirie et des Travaux publics, « a ajouté 2 ponts à la liste des ponts de péage mais il en a supprimé 3. Les nouveaux taux de péage, surtout ceux des camions et des autobus, n’ont pas été appréciés partout mais je crois qu’avec la réduction décidée ce matin au conseil des ministres, le public sera satisfait. L’usager quotidien des ponts ne paiera pas plus qu’autrefois puisque nous lui offrons des livrets et des demi-livrets de billets à 5 sous. Pour tous les véhicules, nous encourageons l’achat de livrets de billets afin de faciliter la perception et d’accélérer le trafic. »

L’honorable M. Bouchard nous indiqua ensuite les principales réductions de taux que entreront en vigueur le 22 juillet et que voici :

Les bicylistes, qui paient à sous par passage, pourront acheter, au prix de $1, un laisser-passer bon pour un mois avec droit de passage illimité. Les écolier pourront acheter le laisser-passer d’un mois au prix de 25 sous.

L’automobiliste qui achète un livret de 25 billets pour $5 pourra utiliser ses billets avec toutes ses voitures.

Aux livrets de 60 billets pour $3, on ajoute des demi-livres de billets de $1.50, bons du 16 au 30 ou 31 de chaque mois.

Il y aura des livrets et demi-livrets pour les motocyclette au prix du 5 sous du billet.

Dans la région de Montréal, le billet de retour pourra être utilise sur n’importe quel pont.

Les propriétaires de camions voyageant entre deux ponts, qui sont divisés en quatre catégories, auront des livrets de 60 passages, bons du lundi au lundi, pour $6, $9, $12 et $15.

Les propriétaires de camions transportant du bois de chauffage ne paieront que 50 sous aller et retour.

Les autobus, divisés en trois catégories, bénéficieront eux aussi de livrets de billets à taux réduits.

Les autobus, voyageant entre deux points qui donnent ce qu’on appelle le service inter-faubourg, ne paieront que 50 sous aller et retour.

Voici le texte des nouveaux règlements, qui contiennent d’autres réductions de moindre importance. Le tarif ci-dessous s’appliquera aux ponts à péage suivants à compter du 22 juillet 1940 : le pont de Chicoutimi, le pont de l’île d’Orléans, le pont de Québec, le pont Turcotte à Sorel, le pont Galipeault entre Ste-Anne de Bellevue et l’île Perrot, le pont de Batiscan, le pont de Gaspé, le pont Honoré Mercier entre Caughnawaga et Ville LaSalle, le pont de Bout de l’Île entre l’île de Montréal et Repentigny, le pont David entre Ste-Rose de Laval et St-Louis de Terrebonne, le pont de Bellefeuille à St-Eustache, le pont Plessis-Bélair à Ste-Rose, le pont de Ste-Anne de la Pérade.

(Suivent les tarifs).

(Texte publié dans le quotidien Le Soleil, le 19 juillet 1940, vendredi).

Pont Jacques-Cartier. Photo de Megan-Jorgensen.
Pont Jacques-Cartier sur le fleuve Saint-Laurent. Photo de GrandQuebec.com.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *